Les chambres d'hôtes, un bouc-émissaire trop facile pour expliquer les difficultés de l'hôtellerie indépendante

Les chambres d'hôtes, qui travaillent souvent dans l'illégalité, sont la cible des hôteliers indépendants qui souffrent d'un taux d'occupation en baisse. Sont-elles la cause de tous leurs malheurs ? Certainement pas.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

 L'Union des métiers de l'industrie et de l'hôtellerie (Umih) semble avoir trouvé la principale cause, en dehors de la crise, de la désaffection d'une partie de sa clientèle. L'ennemi est identifié, il s'agit des chambres d'hôtes qui accueillent des clients en toute illégalité. De fait, les propriétaires - des particuliers - deviennent hôteliers sans en assumer les devoirs. Roland Héguy, président de l'Umih, lors d'une conférence de presse début mai, a fait simple : "Une chambre d'hôte, c'est cinq chambres, quinze clients maximum, l'obligation de les héberger dans la résidence principale et de leur faire partager le repas sans pouvoir leur proposer le menu". 50 assignations, dans dix départements, ont été envoyées aux chambres de commerces. Dans la foulée de la conférence de presse, les représentants de l'Umih ont rencontré Sylvia Pinel, ministre du tourisme. Elle a promis des contrôles mais a quand même tenu à dire "qu'il ne faut pas stigmatiser un type d'hébergement plébiscité par nombre de vacanciers". 

220 établissements ont fermé en 2012

Il est vrai que la situation de l'hôtellerie indépendante est inquiétante : selon l'Umih, 220 établissements ont mis la clef sous la porte en 2012. Ont-ils tous été victimes de la prolifération des hébergements illégaux qui seraient plusieurs dizaines de milliers répartis dans toute la France ? Evidemment, non. Selon la dernière étude de la direction générale de la compétitivité de l'industrie et des services (DGCIS), les hôtels classés, selon les critères entrés en vigueur depuis juillet 2012, ont dans l?ensemble mieux résisté à la baisse de fréquentation sur la période décembre 2012 - janvier 2013. Ils affichent ainsi un recul de - 1,1 % de nuitées, contre - 3,5 % pour les hôtels non classés. Pour obtenir ce classement ou le conserver les hôteliers doivent faire un effort conséquent. Par exemple, pour obtenir trois étoiles, l'hôtel doit avoir des chambres "pour deux personnes de plus de 13,5 m2, un accès Internet dans les parties communes, téléphone dans les chambres et l'existence d'un espace "salon". On ne peut qu'être d'accord avec Georges Panayotis, président de MKG Group, cabinet spécialisé dans l'hôtellerie, quand il affirme que "le glissement de clientèle vers des établissements qui ont fait un effort de modernisation et d?équipement est réel.

Restructuration

Ce n?est qu?une étape vers une restructuration du marché hôtelier, qui doit être poursuivie par le développement de nouveaux concepts, originaux et mieux adaptés aux attentes de la clientèle". Comme il est écrit sur le site d'Atout France, l'organisme qui s'occupe de la gestion du classement, "le classement par étoiles apporte une garantie officielle de qualité de service et de confort aux clientèles françaises et internationales dont les exigences sont de plus en plus élevées." S'il est insupportable de se faire concurrencer par des hébergements qui ont les mêmes droits sans les mêmes devoirs, le syndicat devra quand même renverser la question : pourquoi certains clients les ont quittés au profit de chambre d'hôtes ? La crise a poussé les consommateurs à chercher sur des sites collaboratifs, comme Abritel ou Airbnb, des logements chez l'habitant, plutôt bon marché et on s'habitue assez facilement au confort. L'hôtellerie indépendante va devoir agir vite pour gagner en qualité tout en conservant des tarifs compétitifs : selon une étude Opinionway / Voyagermoinscher.com, "47%de ceux qui prévoient de partir en vacances cet été comptent "faire des sacrifices" pour réduire leur budget. Une proportion croissante prévoit d'être hébergée gratuitement chez des amis ou de la famille (17% contre 15% l'an dernier) ou de baisser le standing et le coût de l'hébergement (14% contre 16% l'an dernier).

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 21/05/2013 à 12:23
Signaler
Je crois que ni le rédacteur de l'article, ni les différents commentateurs n'ont rien compris au sujet. Les Gîtes Ruraux, les chambres d'hôtes et les meublés de Tourisme ne posent aucun problème à l'hôtellerie. En France nous sommes ( encore !) dans ...

à écrit le 18/05/2013 à 1:26
Signaler
Depuis quelques années (depuis que les enfants sont parti) nous allons à l?hôtel pendant nos vacances et je trouve que ce n'est pas si mal. Nous privilégions les petits hôtel restaurant pour des séjour en demi-pension.En vacances pas besoin de télévi...

à écrit le 15/05/2013 à 16:57
Signaler
Les hôtels sont devenus trop chers pour la classe moyenne et sont peu adaptés à la famille. Ils ne font pas d'efforts, qu'ils ne se plaignent pas ! Ils n'ont qu'à proposer comme les gîtes, de la location à la semaine moins chère sans ménage et sans p...

le 15/05/2013 à 17:13
Signaler
Vous avez la solution apparthotel

le 15/05/2013 à 17:14
Signaler
@Laurent: chacun voit midi à sa porte et fait ce qui lui semble le plus intéressant, mais il faut que tous les acteurs jouent sur le même terrain. On sait que dans le secteur des gîtes, la tricherie est récurrente. Dans un domaine connexe: pourquoi M...

à écrit le 15/05/2013 à 16:10
Signaler
souvent les chambres de vrais hotels sont nettoyées à minima , par contraintes. Dans les chambre d'hotes , les proprio sont des passionnés sui nettoient , verifient et sous traitent peu ... cherchez l'erreur ... et en plus ils sont 40 ou60% moins c...

à écrit le 15/05/2013 à 14:29
Signaler
les hotels francais sont svt hors de prix, pas tres propre, avec un accueil ' a la francaise', un peu comme les restaurants qui vendent des plats fraichement decongeles au tarif d'un cinq etoiles...

le 15/05/2013 à 15:06
Signaler
je suis ahurie par ce que vous écrivez.... je travaille depuis 26 ans dans la restauration et depuis 7 ans/ hôtellerie : dites-moi où vous allez ???? Dans ma région, sud-ouest, beaucoup d'entre nous faisons notre métier avec passion, sincérité, avec ...

le 15/05/2013 à 15:29
Signaler
Sejour a Lyon, j'ai vu beaucoup mieux en Albanie et Ukraine. Par exemple les chambres sont climatisees dans ces pays, c'est standart, meme dans un petit hotel de campagne. En France non, l'ete on peut transpirer comme un goret dans son lit, c'est cel...

à écrit le 15/05/2013 à 14:24
Signaler
"Une proportion croissante prévoit d'être hébergée gratuitement chez des amis ou de la famille" !!! C'est pas gratuit, mais simplement un report (sur l'ami ou la famille) des coûts. Preuve s'il en est que dans tous les domaines, les nouveaux Français...

le 15/05/2013 à 16:22
Signaler
Quelle bien triste vie de famille vous devez avoir mon cher Patrickb, si pour vous l'hébergement familial c'est de l'assistanat...

le 15/05/2013 à 16:39
Signaler
@@Patrickb: personne n'a besoin de parasites chez soi, et chez moi on n'a pas recours à l'assistanat: chacun paie ses propres factures. Pour conserver ses amis, ne jamais faire crédit :-)

à écrit le 15/05/2013 à 13:50
Signaler
La plupart des petits hôtels indépendants sont cher, sales ou vieux. Pas étonnant qu'ils perdent de la clientèle!

à écrit le 15/05/2013 à 12:43
Signaler
on a le même problème avec les restaurants et les associations. en province , et sur l'ensemble du territoire. les associations regroupent des 200 et 300 personnes à table 4 fois par an pour un prix conséquent et rarement justifié, jamais contrôlés ...

à écrit le 15/05/2013 à 12:37
Signaler
Quand vous avez le choix entre la maison qui est présentée en tête de cet article et un hotel anonyme en plein centre-ville, vous choisissez quoi, hein franchement ? C'est la crise, dans leur choix de vacances, les touristes se montrent intransigeant...

à écrit le 15/05/2013 à 12:34
Signaler
La plupart des gites et des chambres d'hote font partie de réseaux qui leur imposent des devoirs au moins aussi contraignants que les hotels, souvent plus, pour conserver le référencement. L'attaque de l'hotellerie est basse, hypocrite et mensongère....

à écrit le 15/05/2013 à 12:32
Signaler
étant commercial, je suis dans l'obligation de prendre une chambre dans la semaine dans différents hôtels. pour passer une bonne nuit, il me faut : - Silence - Une bonne literie : Marre d'avoir des matelas durs comme une planche de bois. mettez une f...

le 15/05/2013 à 15:11
Signaler
Venez chez nous, ... en soirée étape, avec des matelas Grand Palace de Dunlopillo, un wifi qui fonctionne très bien, une très belle table, un accueil personnalisé même si vous arrivez à 1h du matin, et du mobilier contemporain, des chambres joliment ...

le 15/05/2013 à 17:44
Signaler
moi je veux au moins le noms , l'adresse je peux chercher. !

à écrit le 15/05/2013 à 11:45
Signaler
Il faut juste être hôtelier, pour comprendre. De qui se moque-t'on ? Regardez les magazines, et les émissions de télé, depuis des années... pour qui fait-on de la promotion : chambres d'hôtes ou hôtels ? Qui est assommé de charges et d'obligations ; ...

le 15/05/2013 à 12:54
Signaler
C'est du grand n'importe quoi, chambres d'hôtes depuis 15 ans, nous avons investi au même titre qu'un hôtel et dans les mêmes proportions, nous sommes inscrits au registre du commerce et des sociétés depuis l'ouverture et nous subissons exactement le...

le 15/05/2013 à 13:00
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous. De même que souvent les chambres d'hôte sont exploitées en micro entreprise et donc un régime fiscal très avantageux. dans ma région Guadeloupe, je connais bon nombre de fonctionnaires qui en plus de leurs salaires maj...

à écrit le 15/05/2013 à 10:51
Signaler
je ne suis pas hotelier mais les propriétaires de chambres d'hotes ont ils les memes obligations en ce qui concerne la sécurité d'une part et l'accessibilité aux handicapés d'autre part ? A partir du 1 janvier 2015 les etablissements recevant du pub...

à écrit le 15/05/2013 à 9:16
Signaler
Pendant les dernières vacances, j'ai été sidéré par le niveau très supérieur des hôtels en Allemagne (et notamment la taille des chambres). En France, le rapport qualité-prix n'y est pas. C'est peut-être une question de normes, exigeantes et coûteuse...

le 15/05/2013 à 11:08
Signaler
Surprenant , nombre d'hotels appartiennent à des chaines comme Accor qui ont des standards internationaux !

le 15/05/2013 à 11:28
Signaler
oui, mais pour Accor , j'ai eu la surprise de trouver des hotels Ibis, Mercure ou Novotel moins chers à l'étranger qu'en France, et pas très loin ( Belgique, Italie, Angleterre, Hollande ... )

le 15/05/2013 à 13:52
Signaler
Certes, mais là on ne parle pas des hôtels des chaînes qui sont en France très satisfaisants. On parle des petits hôtels indépendants....

le 15/05/2013 à 17:54
Signaler
75 euros dans un campanile, sans petit déjeuner, sans ascenseur et une petite chambre clapier donnant sur un parking et une 4 voies. Venant d'Allemagne, il a fallut que je me pince pour réaliser que c'était vrai. Pour les restaus c'est pareil. Une ...

à écrit le 15/05/2013 à 8:39
Signaler
qui a force de pleur à enfin réussi a obtenir la baisse de la TVA que le pays n'avait pas les moyens de lui offrir ferait mieux de balayer devant sa porte et de s'interroger sur la piètre qualité de l'acceuil et la médiocrité des chambres, le tout po...

le 15/05/2013 à 9:18
Signaler
les gens de l'UMIH se sont davantage soucié des subventions encore en vigueur aujourd'hui que du devenir de leur metier ....................

le 15/05/2013 à 9:20
Signaler
le bilans de l'hotellerie sont plombés par les depenss de personnel , cout du travail trop élevé .....................................ceci n'est pas nouveau

le 15/05/2013 à 11:09
Signaler
surtout après le cadeau qu'a représenté pour l'UIMH la baisse de la TVA dont on n'a pas vu la couleur en tant que consommateur....

le 15/05/2013 à 11:13
Signaler
Claudius , un récent article paru dans le magazine Challenge faisait mention d'une marge brute de 50% !!! dans l'hotellerie parisienne avec des valeurs de fonds de commerce égale à 5,5 fois le chiffre d'affaires annuel ....beaucoup de chefs d'entrepr...

le 15/05/2013 à 11:50
Signaler
Si l'on souhaite rester dans un prix raisonnable et que l'on fait abstraction des " palaces " on a le choix entre des chaines identiques aux quatres coins de la France sans charme ou personnalité et des hotels indépendants avec parfois du charme mai...

le 15/05/2013 à 15:18
Signaler
autant de mauvaise foi montre à quel point il est normal que la France soit dans cet état...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.