"Le modèle de Free est en passe de s'essouffler"

 |   |  604  mots
Benoït Felten, président de Diffraction Analysis souligne la difficulté de Free à dégager des revenus à valeur ajoutée
Benoït Felten, président de Diffraction Analysis souligne la difficulté de Free à dégager des revenus à valeur ajoutée (Crédits : DR)
Pour Benoît Felten, président de Diffraction Analysis*, Free parvient de plus en en plus mal à augmenter son revenu par abonné. Une situation gérable, tant que le autres opérateurs restent suivistes

 -Free affiche un chiffre d'affaires en hausse. Tout semble aller pour le mieux pour l'opérateur. Y'a-t-il donc aucune faille dans le modèle ?

 -A mon sens, si le modèle tourne encore, il tend quand même à s'essouffler. Ce qui historiquement, a fait le succès de l'opérateur s'est établi sur la base suivante: on recrute des clients attirés par un bouquet de services à bas prix, puis on leur vend des services optionnels à valeur ajoutée, comme des minutes voix ou de la vidéo à la demande. Ces services hors forfaits permettaient d'augmenter sensiblement le chiffre d'affaires par client. Or ce modèle semble s'essouffler : en 2007 le revenu moyen par abonné de Free sur le fixe était de 36,3 euros pour une offre unique à 30 euros. Pour la Freebox Révolution on voit qu'il est de 38 euros pour une offre à 35 euros. Free dégage donc beaucoup moins de revenus à valeur ajoutée que par le passé.

Sur le mobile, les choses sont plus difficiles à juger. Free recrute beaucoup, mais avec une part certainement importante -les chiffres ne sont pas publiés- d'abonnements à deux euros, sur lesquels la marge est sans doute faible, voire nulle. Le pari, c'est que ces abonnés montent en gamme. Mais c'est un pari, et il n'a rien d'évident.

A mon sens, ce sont ces résultats qui expliquent l'acharnement de Free contre les fournisseurs de contenu Internet. L'opérateur peine à augmenter sa profitabilité via l'aval, en accroissant les revenus versés par les clients, il tente donc de le faire par l'amont, en faisant payer les acteurs de l'internet. Et ce d'autant qu'il investit énormément dans le mobile, et a donc besoin de serrer les coûts et d'accroître les revenus pour générer la marge qui finance ce nouveau réseau.

 

-Comment ce phénomène va-t-il affecter la profitabilité d'Iliad?

- En fait, tant que Free conserve l'ascendant psychologique qu'il a acquis sur l'ensemble du marché, le problème n'est pas dramatique. Les autres opérateurs suivent, en effet, ce que fait le groupe de Xavier Niel, ils semblent incapables de vraiment se différencier. Voilà pourquoi Free continue à recruter beaucoup de clients attirés par les bas prix. En général les clients préfèrent toujours l'original à la copie. Mais si, un jour, un groupe comme SFR était capable d'offrir par exemple un service de bien meilleure qualité, avec une bande passante plus stable et des services internet qui ne soient pas dégradés, et qu'il parvienne à « marketer » ce saut qualitatif, alors il pourrait changer la donne : il serait en mesure d'attirer des clients pour qui la qualité compte sur une offre à prix plus élevé. Alors, Free pourrait être mis en difficulté. Pour résumer, il y a une faille dans l'armure, mais elle n'est pas gênante tant que la concurrence est incapable de se défaire de l'ascendant psychologique de Free.

 

-Par ailleurs, le groupe doit faire face au dossier de la 4G. Comment devrait-il gérer son retard sur son dossier ?

- La 4G n'est pas vraiment un problème pour Free à court terme. Pour le moment elle est vendue comme un service premium, et ce n'est pas ce que demandent les clients de Free sur le mobile, qui sont avant tout attirés par les prix bas. Tant que ce service sera positionné haut de gamme et qu'il sera sur-facturé par le autres opérateurs, l'absence de 4G chez Free ne lui est pas préjudiciable.

 

* Diffraction Analysis, cabinet d'analyse stratégique international sur le marché des télécoms .   http://www.diffractionanalysis.com/

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2013 à 7:35 :
6 forfaits chez free pour la famille dont 5 à 2 euros, vu les minutes (-10) et la bicentaine de sms par mois, je ne suis pas certain que free perde de l'argent, les autres opérateurs le savaient aussi.
a écrit le 18/11/2013 à 15:41 :
Chez free sur l'internet et le téléphone, je confirme que la qualité sur le mobile n'ai pas au rendez vous (internet sur le smartphone)meme après deux ans.

En revanche a ce prix la il est difficile de se plaindre, "j'en ai pour mon argent"...
a écrit le 18/11/2013 à 10:01 :
Ce que décrit M. Felten c'est le modèle économique de Orange, SFR, Vodaphone, Telefonica : vendre cher des services additionnels. Au contraire chez Free, il y a un seul tarif en ADSL et 2 tarifs en Mobile, donc très simple de calculer le Chiffre d'affaire pour n'importe quel analyste financier. Chez les opérateurs classiques il y a une multitude de tarifs en fonction des clients (et donc une multitude de surcoûts à vendre aux clients).
Une autre chose à prendre en compte c'est que Free possède un modèle de fonctionnement peu coûteux en regard e Orange, SFR, Vodaphone ou Telefonica et privilégie la maitrise en interne des infrastructures techniques ce qui fait que la marge brute sur un abonnement ADSL est très élevée. A coût d'abonnement comparable en ADSL (mettons 35€ par mois) FREE gagne beaucoup plus d'argent que Orange ou SFR (même en reversant 11€/mois pour la boucle locale à Orange). Pour le mobile, ils sont en phase d'investissement pour développer un réseau (qui leur coûte moins cher que leurs concurrents), mais ensuite celui-ci sera extrêmement rentable car peu coûteux à faire fonctionner ...
L'analyse de M. Felten semble donc étrange ...
Une question à M. Felten : Serait prêt à parier sa chemise sur son analyse ? Par ce que M. Niel lui parie sa chemise tous les jours alors que M. Richard (Orange) ou M.Charlier (SFR) ne parient pas leur chemise et bénéficient même d'un parachute doré en cas de licenciement ... Toute la différence est là !
Réponse de le 28/11/2013 à 9:49 :
j'amais lu autant de connerie en aussi peu de mot
a écrit le 17/11/2013 à 18:18 :
Constat n°1 : Je suis chez Free en ADSL dégroupé depuis 2008,
Constat n°2 : Free bride Youtube, qui est impossible à regarder,
Constat n°3 : J'ai pas envie de m'embêter à installer un proxy pour regarder Youtube,
Constat n° 4 : Orange a fibré mon immeuble, j'attends le raccord au réseau, normalement imminent,
Constat n° 5 : Dès que c'est fait je me tire de chez Free pour aller chez Orange.
Réponse de le 16/12/2013 à 18:27 :
Alain
Je suis passé le 3 décembre à la fibre (SFR), j'étais chez free depuis 3 ans.
Youtube en HD à n'importe quelle heure, twitch.tv qualité source, et bien sur les avantages de la fibre (téléchargement à plusieurs Mo/s).
Fini les frustrations inutiles, et mon fils peut regarder petit ours brun à 20h de temps en temps si ça lui chante.
Réponse de le 28/12/2013 à 0:52 :
Je viens de quitter Free incapable de me rétablir ma liaison Internet après un mois, j'ai plusieurs amis dans ce cas, alors soyez prudents;
Je donnerai ultérieurement les détails des ennuis que Free me fait maintenant.
a écrit le 17/11/2013 à 17:58 :
Constat n°1 : Je suis chez Free en ADSL dégroupé depuis 2008,
Constat n°2 : Free bride Youtube, qui est impossible à regarder,
Constat n°3 : J'ai pas envie de m'embêter à installer un proxy pour regarder Youtube,
Constat n° 5 : Orange a fibré mon immeuble, j'attends le raccord au réseau, normalement imminent,
Constat n° 6 : Dès que c'est fait je me tire de chez Free pour aller chez Orange.
Réponse de le 17/11/2013 à 18:12 :
Tiens, Orange a fibré chez moi, mais je suis toujours à l'étape 1, depuis plus longtemps d'ailleurs ... Youtoube, c'est juste la mort du net. Vous n'avez pas besoin de me croire sur parole, vous le constaterez vous même !
Réponse de le 27/11/2013 à 14:34 :
Sur le site d'Orange, on peut être informer par mail lorsque notre ligne (via adresse postale) est éligible à la fibre.
Maintenant y'a plus qu'à attendre ce fameux mail :)
a écrit le 17/11/2013 à 16:21 :
Xavier Niel avec ses talk show se prend pour Steve Jobs qu'il n'est pas et qu'il est aussi loin d'être que possible. Marchand de cacahuètes va. Quant au président en photo ci-dessus, il est président de son machin comme moi je suis président de mon truc, allez monsieur épargnez-nous votre face et surtout mettez-vous au régime. Ca passe la quarantaine et ça se néglige physiquement et intellectuellement, piteux.
a écrit le 17/11/2013 à 14:13 :
Free sera toujours en avance car les autres n'ont pas l'esprit Apple que free a. De ce point la 4 G la vrai n'est pas disponible partout et deja la 3 G n'est pas top partout alors Free a le temps pour frapper fort , ils sont eux des inovateurs pas les 3 limaces qui suivent
Réponse de le 17/11/2013 à 16:23 :
Ah bon...vous devez mal connaître apple mon brave, parce qu'il n'y a strictement rien à voir avec free...service nul de chez nul. Bouygues ou orange je veux bien mais free c'est free de qualité pour ça!
Réponse de le 23/11/2013 à 23:01 :
Parce que Apple c'est bien? Il y a 25 ans oui mais maintenant...
Réponse de le 27/11/2013 à 13:47 :
Même le patron de google dit qu'une fois qu'on a goûté à la pomme on ne revient pas en arrière !
Mais c'est vrai que pour apprécier les pommes, il faut en avoir mangé !
a écrit le 17/11/2013 à 13:23 :
Mieux vaut avoir moins de valeur ajouté et savoir l'utiliser, plutôt que d'en avoir trop pour la faire dilapider par des requins de la finance .
Quant au "ascendant psychologique de Free" , c'est peut être que ce fournisseur a compris que les consommateurs ne sont pas aussi cons que vous le supposer... psychologiquement .
a écrit le 17/11/2013 à 10:51 :
Si SFR était meilleur que Free, et ben il serait meilleur. Super analyse.
a écrit le 17/11/2013 à 10:31 :
C'est vrai Free a été novateur je suis client chez eux depuis de nombreuses année mais là il s'endort sur ses lauriers. Il faudrait qu'il améliore son réseau téléphonie portable impossible de télécharger un article de la Tribune par exemple. Les autres opérateurs se réveillent alors Ik faut se remuer aucun client reste fidèle à une marque s'il n'en a plus pour son argent. Xavier Neil est souvent devant les caméras c'est bien pour sa pub mais il est temps qu'il se remette au travail très bon article mais ceux qui irons ailleurs pour la 4 G ne reviendront plus chez Free.
Réponse de le 23/11/2013 à 23:03 :
Comme tous les autres fournisseurs... Mais au moins tu ne paye pas un service qui n'existe pas. Vive FREE BOX ET SURTOUT MOBILE A 2 EURO...
a écrit le 17/11/2013 à 0:36 :
Que les opérateurs, qui se sont goinfrés sur notre dos pendant des années (condamné a 500 Millions d'€ par la cour de justice Européenne pour entente illicite sur les prix...) et engraissé les fonds d'investissements spéculatifs qui leur servent d'actionnaires, s'écrase !!! La concurrence pour eux c'est le monopole a leur profit...pitoyable.
Réponse de le 18/11/2013 à 14:19 :
XN a vendu 3% de ses actions le mois dernier... c’était pourquoi.. pour t'engraisser toi....
a écrit le 16/11/2013 à 21:49 :
Merci Free, grâce à toi les escrocs nous volent moins ! Le forfait ADSL de Bouygues à 15,99 euro ? Merci qui ? Pas Bouygues mais Free ! Les forfait mobile illimité à un prix raisonnables même chez les trois anciens escrocs c'est grâce à qui ? Free encore ;) Free va sans doute sortit d'autres innovations et révolutions car ils ont les meilleurs techos et matos ! Leur réseau est plus moderne et la couverture à 80% approche ! Les autres vont trembler encore plus !
a écrit le 16/11/2013 à 20:40 :
En fait il y a évidemment un avenir pour le low cost telco, mais pas un avenir national. Demain ce seront les collectivités locales qui fourniront les accès nus et capacités radio et les opérateurs ne seront plus que 2 ou 3 en Europe à faire du logiciel pur couplé aux terminaux des grands constructeurs mondiaux. Ca fonctionne déjà comme ça aux US et en Chine et l'Europe doit réglementer en conséquence (fini l'ARCEP franchouillard). Les véritables compétiteurs seront Google, MicroSoft, Amazon, ATT, Vodafone et sans doute Orange. Les autres sont trop petits et disparaîtront.
Réponse de le 18/11/2013 à 15:43 :
Il y aura toujours besoin d'infra donc votre analyse est erroné. Il faudra toujours un reseaux pour les mobiles et l'internet (cout d'entretien, de mise a jours, administration des clients)...
a écrit le 16/11/2013 à 20:23 :
Merci Free, grâce à toi les escrocs nous volent moins ! Le forfait ADSL de Bouygues à 15,99 euro ? Merci qui ? Pas Bouygues mais Free ! Les forfait mobile illimité à un prix raisonnables même chez les trois anciens escrocs c'est grâce à qui ? Free encore ;) Free va sans doute sortit d'autres innovations et révolutions car ils ont les meilleurs techos et matos ! Leur réseau est plus moderne et la couverture à 80% approche ! Les autres vont trembler encore plus !
Réponse de le 16/11/2013 à 21:33 :
La baisse des prix sur le mobile c'est effectivement Free.
Sur le fixe, c'est Bouygues, car, fin de compte, est-ce normal de facturé 35€ une liaison modem de type ADSL ( qui est amorti depuis 20 ans !! )
Réponse de le 17/11/2013 à 13:44 :
Il n'y a pas d'escrocs, Il y a l'offre et la demande, personne ne vous a mis un couteau sous la gorge pour signer et vous faire saigner chez lui
Réponse de le 17/11/2013 à 16:48 :
@non: en dégroupage total, Free et les autres reversent environ 10€ par abonné.
Amorti certes, mais gratuit, il n'y a pas raison que cela le soit.
a écrit le 16/11/2013 à 17:56 :
Client fidèle de free depuis 12 ans Adsl et mobile je pense passe chez bt pour l Adsl car je paye 29 € car mon débit est trop bas pour avoir la Tv .., free si tu m écouté soit tu me perds soit tu t alignes ..., en gros l arroseur ... Arrose
Ce qui m a décidé c est le nouveau ffirmware de la v5 qui m empêche de regarde les chêne de free en bas débit sur Pc ... C est bas de leur part donc je leur laisse 2 mois et je me casse
a écrit le 16/11/2013 à 17:05 :
Je dirai mêle plus : c’est le début de la fin.
320 millions de chiffres d’affaires pour les mobiles et 640 000 nouveaux abonnements certes mais.
200 millions d’euros d’itinérance à payer à Orange
L’accroissement du CA et des nombre de clients dus essentiellement à des clients à 0 et 2 euros,, clients à faible ARPU qui creusent les déficits : Où sont les bénéfices ?
Free n’a qu’un réseau embryonnaire, et doit poursuivre la construction de son réseau 3G pour remplir ses obligations, il faut aussi investir dans la 4G !!!! (320-200) reste 120 !!! ça fait peu pour tout faire (hic) les chiffres sont plutôt catastrophiques et la bourse ne s’y trompe pas l’action Iliad est en chute libre…
Xavier Niel non plus d’ailleurs qui se retire discrètement …..
Il ne faut plus compter sur l’ADSL…la contre attaque de Bouygues avec son offre à 15.99 va donner le coup de grace…
Free c’est fini…sans l’ARCEP, Free n’est rien…( plus d'amis, plus de terminaisons d'appels, pas de relai de croissance étranger, pas d'opportunité de rapprochement, ) .comme je l’ai toujours dit il n’y avait pas la place pour un 4ème opérateur, alors qu'autour de nous le mot d'ordre est à la concentration … et Free va disparaître pour Incompétence notoire mais il aura fait beaucoup de mal. Il y avait tant d’autres moyens de faire baisser les prix sans abimer cette belle filière télécom qui ne fonctionnait pas si mal !!
Réponse de le 16/11/2013 à 23:36 :
Même si Free doible ses prix, je lui resterai fidèle. FT m'a chassé à l'époque avec ses tarifs mais surtout, son incompétence absolue ! Quatre heures et demie avec un opérateur pour faire fonctionner Internet (on était encore sous Windows 95). Et deux fois cinq minutes chez Free. Voilà toute la différence. Je pense mon cher DRFT uqu'il aut voter M Sarkozy, celui qui déclarait de vouloir des groupes de CAC-40 forts .... au dépens du peuple français. Et qui a tout fait pour leur faire plumer le français lambda.
Réponse de le 17/11/2013 à 16:52 :
@DRFT : L'ARCEP, Bouygues en a bénéficié à sa création avec des prix de terminaisons d'appels moins élevés que les concurrents. Pourquoi Free aurait du ne pas en bénéficier?
Quant à la 4G, bof! La 3G suffit amplement pour remplir toutes les missions (le GPS fonctionne très bien).
Si cela permet à certains opérateur de facturer plus cher leurs abonnements, tant mieux pour eux.
a écrit le 16/11/2013 à 15:46 :
ca va pas etre facile de financer la 4g s'ils n'ont que des abonnes en tt gratuit illimite a 2 euros!
Réponse de le 19/11/2013 à 6:37 :
Ce que tout le monde oubli c'est que free a la 4G
a écrit le 16/11/2013 à 14:45 :
Merci a Free d'avoir fait baisser les prix dans la téléphonie et d'avoir fait comprendre a beaucoup de personnes que les 3 familles se gavaient honteusement sur le dos des clients en pratiquant des tarifs exorbitant sans rapport aux prestations fournies.
a écrit le 16/11/2013 à 13:50 :
C'est bien d'offrir le meilleur prix au consommateur.
Mais c'est mal de paupériser son métier : çà ne profite à personne.
On a bien compris çà dans l'immobilier.
a écrit le 16/11/2013 à 11:22 :
je ne suis pas client free .... pour raisons professionnelles ... mais j'admets qu'ils ont plusieurs cordes à leur arc ... je ne partage pas l'avis de cette article ... le mentor de free c'est OVH ... mais chutttttttttttt ! l'avenir nous dira ....
a écrit le 16/11/2013 à 11:09 :
"Mais si, un jour, un groupe comme SFR était capable d'offrir par exemple un service de bien meilleure qualité, avec une bande passante plus stable et des services internet qui ne soient pas dégradés, et qu'il parvienne à « marketer » ce saut qualitatif, alors il pourrait changer la donne"
C'est déjà le cas, free a un réseau qui est ultra saturé en heure de pointe aussi bien en mobile qu'en adsl.
Aujourd'hui c'est vraiment difficile de faire pire que free ...
Réponse de le 16/11/2013 à 13:46 :
faire pire que free. J'habite dans un village de 3600 habitants, et avec free, j'ai un débit de 14Mo, mieux qu'en banlieue parisienne où j’habitais il y a encore quelques mois.
Mais au delà, c'est le modèle Low-coast qui commence à s’essouffler que ce soit dans la grande distribution, les lidle et autres leader - price perdent des part de marché. dans l’aérien, une compagnie comme Easy- jet devient de plus en plus une compagnie "normale" avec attribution de place etc. Et pour la 1ère fois Ryanair va perdre de l'argent au 2ème semestre 2013 et va devoir commencer à traiter ses clients différemment et ce n'est qu'un début si l'Europe revoit le mécanisme d'aide dont profite cette compagnie. En fin de compte, je crois qu'au bout d'un certain temps les consommateurs et surtout le consommateur français se lasse du low-coast.
Réponse de le 16/11/2013 à 14:05 :
le laminage vers le bas ... c'est tout le problème de l'occident .... je ne pense pas que ce soit l'avenir !
Réponse de le 16/11/2013 à 14:32 :
Tout à fait d'accord avec l'analyse très pertinente de l'article , malheureusement trop peu de journalistes osent s’intéresser au fond des choses.

Excellente remarque de PMXR : L’Allemagne s'en sort grâce au haut de gamme , la France souffre a cause de son industrie orienté bas de gamme , milieu de gamme , continuons sur le low cost , c'est la voie la plus rapide vers l’accroissement des difficultés économiques...
Réponse de le 16/11/2013 à 15:49 :
le pb n'est pas de savoir ' ht de gamme ' ou ' bas de gamme! le pb il est que le francais il veut rouler en porsche au prix d'une 104 ! quand il va y avoir de tres gros soucis sur les investissements, la segmentation marketing va s'operer: ceux qui ont besoin du web et de la telephonie paieront pour, les autres en ayant une utilite tres faible resteront sur des prix tres bas, avec ce que ca peut comporter comme desagrements..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :