Manuel Valls, vigile de l'été ministériel

 |   |  686  mots
(Crédits : DR)
Manuel Valls le sait, le mois d'août est propice aux dérapages politiques. D'où un contrôle étroit des ministres… Par Jean-Christophe Gallien, professeur associé à Paris Sorbonne*

 Les vacances des ministres sont décidemment très contrôlées par le couple François Hollande Manuel Valls.

C'est d'abord l'Elysée qui s'occupe de leur liberté de mouvement. Le Président de la République a décidé bien avant l'été que les ministres ne pouvaient couper avec leurs bureaux que deux semaines entre le 4 et le 18 août et qu'ils devaient s'en tenir à une destination à moins de 2h30 de Paris ! Et de son côté Manuel Valls s'occupe de leur liberté de parole voire d'activité ! Le Premier ministre communique officiellement qu'il a demandé à ses ministres, en vacances dans le Sud de la France, de ne pas participer aux spectacles de tauromachie.

Eviter toute dissonance

Manuel Valls ne veut prendre le risque d'aucune dissonance encore moins de polémique ni avec les défenseurs des animaux ni avec quelle corporation ou groupe de pression que ce soit à quelques semaines d'une rentrée politique qu'il annonce lui même comme très difficile. Des dernières semaines agitées et surtout, sa propre cote de popularité en baisse, peut-être même demain sa capacité d'autorité ? Et François Hollande qui ne remonte pas dans les sondages alors qu'un nouvel épisode UMP et Nicolas Sarkozy est attendu et que Marine Le Pen poursuit la croissance de son rassemblement.

Cette dimension très contrôlée du management de la narration et de l'action gouvernementale, c'est la signature de Manuel Valls. Rappelons nous que le soir même de l'annonce par François Hollande de sa nomination, toute trace de son prédécesseur avait disparu du site de Matignon laissant place au futur locataire et à une très présidentielle une de Manuel Valls.

Eviter la vacance du pouvoir de l'été 2012

Il semble recevoir le soutien du Président de la République qui recherchait dans son changement de chef du gouvernement l'autorité sur les ministres qui manquait cruellement à Jean-Marc Ayrault. En particulier, le chef de l'État conserve un souvenir cuisant de l'été 2012, durant lequel une forme de vacance du pouvoir lui avait été reprochée par l'opposition.

Pendant les vacances les ministres s'éloignent de leur bureaux et donc de leurs hiérarchie, de leurs équipes et collaborateurs ou conseillers extérieurs. Ils sont normalement plus libres de leurs mouvements, de leurs paroles et de leurs actes. Comme nous tous !

Le moment de tous les dangers

C'est ainsi que l'été est un moment de tous les dangers et août encore davantage. Voilà une période propice aux dérapages contrôlés ou non. Tout ce que ne peut supporter Manuel Valls adepte d'un strict contrôle de l'activité ministérielle. On découvre qu'il poursuit dans l'autorité même en période estivale ! Il ne s'agit pas seulement de la forme, du style ou du lieu des vacances, il s'agit aussi du contenu de la parole éventuelle et évidemment des actes.

Il est vrai que la course du Monde ne s'arrête pas, la et les crises non plus.

Plus de temps de "cerveau" disponible

Et contrairement aux croyances établies, au delà des premiers jours de distraction totale, nous avons plus de temps de « cerveau » disponible comme disait l'autre. Nous sommes nombreux à davantage consommer de l'information et surtout plus encore dans la dimension de l'échange et du débat avec les autres. Souvent nous sommes assemblés en famille ou entre amis. Nous sommes dans un temps du réel plus seulement du virtuel. Pas moins de twitter, ou de Facebook mais plus de temps pour des conversation réelles, autour de tables souvent festives. Plus de temps pour l'écoute ou la lecture de médias, de livres aussi et donc plus de temps pour approfondir et éprouver notre compétence politique, plus de vigilance aussi ? Un vrai terreau pour nourrir les exigences et donc les risques d'une rentrée difficile. Manuel Valls le sait et le craint.

*Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne, Président de j c g a, jcg@jcga.eu

Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2014 à 13:41 :
Les convictions sont faites pour être assumées y compris quand on parle de tauromachie.
a écrit le 11/08/2014 à 9:42 :
Actuellement il organise les concerts de son épouse et il essaie de trouver de la fraîche pour éponger le lourd déficit de sa ville qui est une des plus endettée de France.
a écrit le 11/08/2014 à 1:44 :
Il est Espagne qu'il y reste, il nous manque pas.
a écrit le 10/08/2014 à 12:55 :
Valls ou le clone de Sarkozy : même usage de la communication , même inefficacité.
N l'un ni l'autre la prochaine fois par égard pour la France.
a écrit le 09/08/2014 à 21:13 :
Qui est Manuel Valls? C'est vrai, son discours à l'AN était sympa.. mais seuls les gogos attendent encore quelque chose..oui, mais quoi?
Réponse de le 09/08/2014 à 22:30 :
Manolo ne représente que lui même, comme ça va mal dans le pays, il évite les caméras. Sa com est en panne, on ne pas s'inventer cheval de course.
Réponse de le 10/08/2014 à 0:38 :
Manolo n'est rien qu'un produit de com comme tous les produits que l'on trouve sur le marché.
a écrit le 09/08/2014 à 19:14 :
ça nous fait bien marrer! il jouerait le garde" chiourme" ! Valls est en baisse dans les sondages! Archi nul, comme les AUTRES!!! on ne nous fait pas prendre des vessies pour des lanternes! c'est fini il y a longtemps, ça !!
a écrit le 09/08/2014 à 15:42 :
Tous cela n est que de la com de communiquant qui repose sur l été 2012
En 2012 on a vu hollande en vacances style homme normal avec Valérie
Les pro de la com en on déduit que cela avait fait baisser sa popularité

Je m inscrit en faux
Car je me souviens très bien de cette époque et quand j ai vu hollande en vacances je me suis dis
Que reste t il de ces premiers mois de pouvoir !!!
Et en réfléchissant un peu on voyait flambi 1 er ,tous mou ,sans stratégie ,sans conviction bricoler
2 ans après on a la confirmation et le problème n est pas pas les vacances

Le problème vient de la faiblesse immense de nos politiciens Sarko compris et le digne successeur. Valls
Réponse de le 09/08/2014 à 22:52 :
La communication croit être une chose importante .
Elle l est en absence de politiciens a la hauteur de leurs tâches !!
a écrit le 09/08/2014 à 15:04 :
Valls a toujours été excellent dans la critique des autres, et de ses propres troupes ;
Dans l'action
force est de constater que Valls est bon à rien et mauvais à tout.
Avec Valls les élus PS vont tous se retrouver au chômage d'ici peu, une dissolution de l'assemblée nationale devient inéluctable. Le plus vite sera le mieux, sinon c'est Hollande qui sera le responsable des émeutes des français.
Réponse de le 10/08/2014 à 9:39 :
qui aura le courage de supprimer tous les privilèges dans un pays de ponctionnaires ......
Réponse de le 10/08/2014 à 20:56 :
poser la question, c'est y répondre : PERSONNE !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :