Candidats aux municipales, votre rôle est clé dans la mise en œuvre de la transition écologique

 |   |  622  mots
(Crédits : DR)
OPINION. L'urgence climatique a sonné et oblige l'ensemble des acteurs à une prise de conscience et à réagir, du particulier/citoyen à l'État, en passant par les entreprises et les collectivités. Parce que le maire dispose d'une relation privilégiée avec ses citoyens, parce qu'il dispose des clés de traduction des enjeux en projets concrets, pour accompagner ses concitoyens dans le changement d'habitudes de consommation et de mode de vie, il est un acteur central de la transition écologique. Par Michel Gioria, directeur de l'ADEME Ile-de-France

Et ils agissent : depuis les 15 dernières années avec le déploiement de nombreuses actions dans les domaines de compétences des communes. De la rénovation des bâtiments municipaux, au développement des réseaux de chaleur et froid renouvelable, en passant par l'investissement dans des flottes de véhicules moins polluants, l'encouragement à la baisse de la production de déchets des particuliers, la mise en place d'un service de conseil pour orienter les projets de rénovation énergétique des logements privés (réseaux des conseillers FAIRE) etc.

C'est d'autant plus vrai en Ile-de-France, une région qui dispose d'atouts pour répondre aux objectifs d'une transition écologique réussie : une forte ressource d'EnR (géothermie, chaleur fatale, biomasse, solaire), une maîtrise d'ouvrage de qualité, un maillage unique en transport public, un savoir-faire reconnu sur la finance durable, une importante concentration de pépites prometteuses réparties sur tout le territoire.

Et face aux difficultés que peut rencontrer une municipalité dans la mise en œuvre concrète de cette transition écologique de terrain, l'ADEME a une mission d'accompagnement tant financière, qu'en matière de conseil et d'ingénierie à travers son expertise. Elle encourage les bonnes dynamiques et les intensifie en partenariat avec par exemple la Région, l'Institut Paris Région, la Banque des Territoires.

Candidats, futurs maires, vous avez 6 années devant vous pour contribuer à créer, à l'échelle de vos communes et syndicats intercommunaux, les conditions d'une industrialisation des actions déjà engagées. Dès aujourd'hui, en campagne, vous pouvez endosser un rôle de sensibilisation et de pédagogie. Demain, vous aurez pour mission de renforcer les initiatives grâce notamment à un travail de co-construction avec les citoyens, pour tisser les solutions adaptées aux modes de vie quotidiens.

Vous êtes les mieux placés pour agir,

  • Pour impulser les particuliers à engager des travaux de rénovation : afin d'y parvenir, le réseau des conseillers FAIRE, les plateformes de la rénovation sur les copropriétés (Coach copro) et les maisons individuelles (Pass Réno) ainsi que les outils de financement comme Ile-de-France Énergie soutenus par l'État, l'ADEME, la Région et les collectivités sont trois composantes qui -sous votre impulsion- accompagnent cette dynamique.
  • Pour concilier une agriculture de proximité, des pratiques alimentaires améliorées aux impacts environnementaux réduits grâce aux programmes alimentaires territoriaux et au développement des circuits courts soutenus par l'État, l'ADEME et la Région. Une dizaine de projets pilotes existent en Ile-de-France et constituent un terreau à généraliser.
  • Pour créer les conditions d'encouragement des Franciliens à adopter de nouvelles pratiques de mobilité via notamment le soutien au développement de services de mobilité dans des zones peu denses, les Plan Vélo de la Région, de l'État et des collectivités, la mise en place d'une cellule d'appuis en ingénierie sur la mobilité, le soutien aux covoiturages et à l'autopartage porté par Ile-de-France Mobilités et la Région.
  • Pour développer les EnR, une dynamique déjà engagée avec près de 30 projets d'EnR citoyenne accompagnée par Energie Partagée, la Région et l'ADEME qui constituent des éléments clés pour concilier le développement des EnR, l'orientation de l'épargne citoyenne vers des projets à impacts sociaux et l'appropriation de la transition écologique par les citoyens.

Les chiffres sont sans appel. Parce que les questions environnementales sont pour les citoyens la première thématique des élections municipales, le prochain mandat créera les conditions d'un partage et d'un déploiement massif des solutions dans chaque commune. Nous sommes à vos côtés pour continuer d'agir ensemble/en ce sens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2019 à 15:22 :
Pendant ce temps :


Lundi 23 septembre, Isabelle Balkany a présidé son premier conseil municipal en tant que suppléante au maire depuis l’incarcération de Patrick Balkany. À cette occasion, et comme le prévoit l’article L2123-24 du code général des collectivités territoriales, le transfert des indemnités de mandat du maire vers son épouse a été présenté en délibération aux élus, précise le HuffPost.
En tant que première adjointe au maire dans une commune de plus de 50.000 habitants, et selon les barèmes fixés par le régime indemnitaire des élus au 1er janvier 2019, Isabelle Balkany percevait jusqu’à lundi 1.711,34 euros bruts. Maintenant qu’elle assure les fonctions de son mari, elle voit ses indemnités bondir de plus de 2.500 euros puisque Patrick Balkany percevait chaque mois 4.278,34 euros bruts.
a écrit le 23/09/2019 à 2:53 :
Phidias@,vous devez faire partie de ces sympathisants LR, LREM ou FN qui disent que l'Allemagne a remplacé les centrales nucléaires par des centrales à charbon.C'est complètement faux ! . Les renouvelables viennent de dépasser le charbon dans la production électrique allemande en 2018, et les centrales à charbon seront arrêtées en 2038. Maintenant, avec les 10 milliards d'euros par an ,qui seront investis dans les renouvelables et la reconversion des employés des centrales à charbon,dici 2030 ,la date de sortie du charbon sera avancée probablement pour 2035. En 2035, le nucléaire et le charbon auront disparu comme source de production électrique en Allemagne et nous on sera encore à 50% d'électricité d'origine nucléaire.Le lobby du nucléaire empêchant le développement des renouvelables.
a écrit le 22/09/2019 à 10:47 :
L'écologie est devenue une démarche de secte où la croyance aveugle a remplacé la réflexion scientifique.
a écrit le 22/09/2019 à 8:32 :
les français veulent ils politiser les élections municipale ? hé non
a écrit le 21/09/2019 à 9:53 :
Candidat aux élections municipales ? A savoir des gens qui sont déjà prêt à subir plus de devoirs que d'avoir des droits, qui font tampon entre la colère des citoyens et la Machine, qui sont déjà particulièrement motivés pour se présenter avec leurs idées à eux, qui ont le temps de diriger possédant des revenus extérieurs puisque les maires ne peuvent pas vivre avec leur salaires de maires je trouve que cela fait déjà beaucoup sur leurs épaules alors oui il est bien évident qu'ils ont un rôle très important dans la sauvegarde de la nature et le reste mais leur demander de perdre les habitudes de gaspillage comme l'arrosage des champs en pleine après-midi de canicules, comme l'arrosage des stades, l'éclairage public et-c... en effet les leviers sont nombreux, mais il n'en a tout simplement pas le temps ni les moyens.

Si les hauts fonctionnaires, au lieu de se barrer afin de devenir spécialistes de l'évasion fiscale pour les propriétaires de capitaux et d'outils de production étaient mis au service de nos élus on ferait un pas prodigieux en avant, en attendant on leur en demande beaucoup trop tout en leur donnant beaucoup moins !

La Commune fait peur à l'oligarchie, ils n'ont failli pas se remettre de la Commune de Paris, du coup ils anéantissent les pouvoirs des maires parce que au lieu de penser à l'intérêt de tous ils ne pensent et ne vivent que pour leurs intérêts à eux.

Encore et toujours cette impasse oligarchique, entité fossile qui n'a plus sa place pour gérer des citoyens à l'ère moderne actuelle, ils ne sont plus adaptés, ils sont complètement obsolètes et pourtant continuent de régner.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :