Et si le prochain Einstein était africain ?

Par latribune.fr  |   |  209  mots
Neil Turok, cosmologue et fondateur de l'African Institute for Mathematical Sciences installé au Cap. (Crédits : DR)
Et si le prochain Einstein était africain ? C'est le pari de Neil Turok, l'un des plus grands cosmologues vivants.

Pour le Sud-africain Neil Turok, considéré comme l'un des plus grands cosmologues vivants, il est évident que l'Afrique recèle de cerveaux brillants au potentiel encore inexploité. Le rêve du scientifique a pris forme à travers la création d'un campus dans lequel sont formés des étudiants venus des quatre coins du continent africain. Un projet ambitieux et humaniste.

Un humaniste en action

Sud-Africain élevé au rythme du combat contre l'apartheid, il est persuadé que le continent recèle des cerveaux brillants au potentiel inexploité qui pourraient prendre en main l'Afrique et son développement. Sa méthode ? Après avoir trouvé un hôtel à l'abandon près d'une plage sublime du Cap, il l'a acheté, l'a transformé en campus, et a parlé de son projet fou à ses collègues de Princeton, de Cambridge et de Paris. Certains viennent trois semaines par an, à ses frais, enseigner aux meilleurs élèves du continent.

>>> REPLAY

>>> VOIR AUSSI INTERVENTION A TED

Recevant son TED Prize 2008, le physicien Neil Turok parle au nom des jeunes Africains talentueux souffrant d'un manque d'opportunité. En dévoilant et en entretenant le potentiel créatif du continent, nous pouvons engendrer un changement pour l'avenir de l'Afrique.

(Source : ARTE / TED)