La crise est un "stress-test" des valeurs de l'entreprise

TRIBUNE - Le contexte actuel ne doit pas faire oublier aux cadres et dirigeants que le sens et les valeurs doivent être placés au cœur de l’organisation : être fidèle à ses valeurs en toutes circonstances est un investissement, prévient Pierre-Henri Havrin, le directeur des ressources humaines de la néobanque Nickel.

2 mn

(Crédits : DR)

Si certaines organisations portent des valeurs fortes directement dans leur ADN du fait de leur mission même, nombre sont celles qui cherchent à définir les valeurs sur lesquelles appuyer leurs actions et projets. L'exercice doit impérativement être sincère et partagé car les valeurs ne se décrètent pas : elles s'éprouvent. Elles ne sauraient résonner comme des slogans au risque de s'avérer rapidement contre-productives. Ce n'est qu'inscrites dans la durée et déclinées en profondeur dans les processus décisionnels, dans les pratiques managériales, dans les us et coutumes de l'organisation que les valeurs cimentent l'adhésion pérenne du corps social.

Ainsi, elles se déploient sur le temps long. Elles ne doivent pas subir d'ajustements conjoncturels. Elles doivent résister aux incertitudes économiques. Elles doivent servir de guide à la prise de décision. A cet égard, la crise actuelle est un sérieux baptême du feu pour les valeurs prônées par de nombreuses entreprises.

Les organisations vertueuses veillent à générer de l'engagement garant de la pérennité de leur performance. Pour cela, elles se projettent vers l'avenir et travaillent sur les leviers de motivation, de satisfaction, de fidélisation. Intérêt des missions, politiques de rémunération, perspectives d'évolution, conditions de travail, signes de reconnaissance en sont des leviers essentiels, en proximité comme à distance. Se sentir acteur d'une entreprise porteuse de sens, dont les valeurs sont incarnées avec sincérité, générera durablement des ressources individuelles positives pour la réussite collective.

Un coût apparent aujourd'hui, un investissement pertinent pour demain

Mais, les valeurs obligent. Il appartient à tous d'en être les garants, de ne jamais renoncer aux exigences qu'elles recèlent. C'est à ce prix que naîtra de l'engagement durable, du plaisir, de la fierté d'appartenance. Les employeurs se voient donc dans l'obligation de rester fidèles à leurs valeurs. Ce qui pourrait apparaître aujourd'hui comme un coût, s'avèrera demain un investissement dans l'humain.

Or, dans le contexte de la crise du Covid, forte a été la tentation de privilégier la seule sécurité juridique des décisions, notamment RH. A titre d'illustration, la gestion des périodes d'essai. En tant qu'employeur, en période de crise, l'arrêt des périodes d'essai en cours peut apparaître rationnel soit pour des raisons légitimement économiques soit tout simplement face à la très grande difficulté d'apprécier à distance constante l'ensemble des compétences des nouvelles recrues.

Mais quel signal est envoyé aux équipes face à des ruptures systématiques de périodes d'essai de nouveaux collègues qui se retrouveraient sur le marché du travail pendant la crise alors même qu'ils ont peut-être quitté leur précédent emploi avant la crise ! A contrario, il est certain que leur détermination, leur fierté d'appartenance s'en trouveront renforcées si leur employeur se montre prêt à assumer une incertitude supplémentaire au nom des valeurs. Et cela n'a pas de prix car cela donne du sens à l'organisation.

Dans un contexte où le dévouement pour la collectivité et l'altruisme, apparaissent comme des normes essentielles, donner du sens à son organisation sans jamais galvauder ses valeurs et en particulier en période de crise, se révèlera un investissement pertinent à court et long terme.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/06/2020 à 16:46
Signaler
Les valeurs d’une entreprise ne sont pas forcément » partagés par leurs employés « : L’histoire de cette semaine : Un «  scoop »! Concerne une entreprise internationale : une assistante RH qui «  discrimine (?) «  un candidat se propose pour une...

à écrit le 11/06/2020 à 9:22
Signaler
Dès que les patrons responsabilisent et valorisent ainsi leurs employés ils valorisent également leur entreprise tout en motivant puissamment leurs troupes mais bien trop souvent ils préfèrent écouter leurs comptables qui eux haïssent tout ces salari...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.