Policiers attaqués : existe-t-il des zones de non-droit ?

 |   |  125  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, existe-t-il des zones de non-droit ?

Quatre jours après l'attaque au cocktail Molotov de quatre agents de police dans le département de l'Essonne, l'un d'entre eux se trouve toujours dans un état critique. Manuel Valls a déclaré à la suite de cet événement qu'il n'existait « pas de zone de non-droit » en France.

Les propos du Premier ministre soulèvent un débat au sein des sphères politique et médiatique : l'attaque est-elle due à un manque d'effectifs policiers dans certains quartiers français ou au contraire, à l'efficacité de leur action que l'on a voulu freiner ?

Pour en parler, le secrétaire national adjoint du syndicat Alliance Police Nationale, Benoît Barret, la présidente des Ateliers du Féminisme Populaire, Bouchera Azzouz, et l'anthropologue et éducateur, Amar Henni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2016 à 19:42 :
Qu'appelle "zone de non-droit " ?Dans ma commune elle existe dans les HLM.Si on n'habite pas dans le bâtiment, on ne peut pénétrer qui si l'ami ou le parent vient vous chercher dans le hall, et encore .Par contre les zones pavillonnaires entourant les groupes d'HLM, sont d'un calme absolu et ma voiture en stationnement devant chez moi n'a jamais subi le moindre accroc ., ce qui n'est pas le cas dans les grands parkings jouxtant les HLM .!!!!!!!!!!Pour résumer , le monde des "affaires impénétrables " d'un côté , le monde normal de l'autre .Plus de 50 ans dans cette ambiance et il faut savoir où on met les pieds .( il faut remarquer aussi que les médias ont fait de ma commune l'endroit le plus dangereux de France )
a écrit le 12/10/2016 à 17:32 :
Je ne vois pas l' intérêt d' armer les policiers , si ceux-ci ne s' en servent pas . Que faisait la deuxième équipe quand la première c' est fait attaquer.....
a écrit le 12/10/2016 à 13:54 :
Il y a eu attentat, non pas terroriste (en tous cas non revendiqué comme tel), mais communautaire, probablement aussi crapuleux.
Il n'y a pas de zones de non-droit, certes, mais dans certaines ce n'est vraiment plus le droit républicain français qui s'applique.
Réponse de le 12/10/2016 à 20:06 :
Si vous sortez ( un petit peu ) et que vous déambulez dans les banlieues des cites urbaines vous serez surpris par le nombre de zone de non droit ...
Certaines sont de non droit 24h / 24 h d'autres ça commence à la tombée de la nuit ...

Cause : misère sociale , chômage ...

Des qu'une personne de ces zones trouve du boulot en 2 temps 3 mouvements elle déménage , laissant ou abandonnant son quartier a la faune locale !!! Chercher l'erreur ?
a écrit le 12/10/2016 à 13:37 :
Bien sûr qu'il y a des zone de non droit. Que notre premier ministre aille un soir se promener à pied dans certains quartiers de Marseille.
a écrit le 12/10/2016 à 12:22 :
Vaste serpent de mer mais la réalité le démontre tous les jours . Combien d'agressions au quotidien dans notre pays depuis 1981 , le bilan est lourd et pourtant il devra être fait cela est nécessaire pour corriger l'avenir
a écrit le 12/10/2016 à 11:49 :
"Les propos du Premier ministre soulèvent un débat au sein des sphères politique et médiatique : l'attaque est-elle due à un manque d'effectifs policiers dans certains quartiers français ou au contraire, à l'efficacité de leur action que l'on a voulu freiner ?"

Les sphères politiques et médiatiques adorent parler de la sécurité, beaucoup moins du chômage, de la précarité du travail et de la misère bizarrement.

Et bien entendu comme à chaque fois que ce microcosme politiciens/financiers/médias s'empare d'un sujet il faut que ce soit une question binaire qui soit posée. A la "Cdansl'air" l'émission ultra réactionnaire qui va même souvent bien plus loin dans le complètement l'aliénant.

Commet faire des débats de qualité avec une sémantique aussi pauvre ?
a écrit le 12/10/2016 à 11:39 :
Y´en a qui se posent encore la question???
Je suis parti de France en 1996, et mon quartier était dèjà une zone de non-droit!!
Et pendant ce temps: bla, bla, bla, bla....
Il faudrait sortir des plateaux Télé et du périphérique...
a écrit le 12/10/2016 à 11:37 :
Y´en a qui se posent encore la question???
Je suis parti de France en 1996, et mon quartier était dèjà une zone de non-droit!!
Et pendant ce temps: bla, bla, bla, bla....
Il faudrait sortir des plateaux Rélé et du périphérique...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :