Quand la déchéance de nationalité choque les Français de l'étranger

 |   |  556  mots
(Crédits : DR)
Presque la moitié des 2,5 millions de Français vivant à l'étranger sont bi-nationaux. La symbolique de la déchéance de la nationalité les choque. Par Hervé Heyraud, Président et fondateur du site www.lepetitjournal.com, le quotidien en ligne des Français à l'étranger

Le projet du gouvernement visant à constituer deux catégories de citoyens rencontre logiquement un écho défavorable chez nos compatriotes résidant hors de France. Un choix qui pourrait se retourner contre la gauche en 2017

Manuel Valls a présenté mercredi 27 janvier 2016 à l'Assemblée nationale le projet du gouvernement sur le délicat thème de la déchéance de la nationalité. Depuis un mois la polémique fait rage sur le sujet et le départ de Christine Taubira a porté le coup de grâce entre pros et antis au sein du PS et au-delà.

Loin du repli identitaire

Aussi, pour trouver le compromis politique nécessaire au prochain vote du Congrès de la révision constitutionnelle, le Premier ministre a édulcoré le dossier en évitant le terme de binational. Mais dans les faits, la décision poussée par l'Elysée pour lutter contre le terrorisme marque bien une distinction en deux catégories de citoyens français : ceux disposant de la seule nationalité française et les autres.

Mesure inutile sur le plan d'une quelconque efficacité sécuritaire, la portée symbolique n'a toutefois pas échappé aux 2,5 millions de Français résidant à l'étranger. Logique, tous sont confrontés à l'Autre au quotidien, et la-plupart n'assimilent heureusement pas le danger à une forme de citoyenneté. Loin du repli identitaire, ils ne voient donc pas l'intérêt d'une justice à deux vitesses basée sur le seul passeport.

Plus de 40% des Français de l'étranger bi-nationaux

Presque la moitié des Français de l'étranger sont des binationaux (42%), soit plus d'un million de personnes. Français nés à l'étranger de parents français. Français nés de parents de deux nationalités différentes. Français devenus français par choix, par mariage bien souvent... Tous doivent être interloqués aujourd'hui devant le message du gouvernement de la France : Français binationaux, vous n'êtes pas des Français comme les autres !

 Au delà du clivage politique

Hors de nos frontières, le tollé a également dépassé le clivage politique. Députés et sénateurs des Français de l'étranger de droite comme de gauche sont pour la-plupart montés au créneau. L'ancienne ministre socialiste, la sénatrice Hélène Conway Mouret, a ainsi publié une tribune co-signée par de nombreux responsables politiques rappelant que « binationaux, nous le sommes tous intimement ». Une pétition a même été lancée sur le web à l'appel de personnalités et politiques représentant les Français expatriés pour demander au Président Hollande de retirer cette mesure.

Pour l'heure, le gouvernement a décidé d'aller au bout de sa logique au risque de diviser sa majorité et les Français. Plus d'un million d'électeurs Français de l'étranger jugeront aussi à l'aune de ce choix le candidat Hollande lors de la Présidentielle de 2017.

Hervé HEYRAUD. Président et fondateur du site www.lepetitjournal.com, le quotidien en ligne des Français à l'étranger


http://www.lepetitjournal.com/expat-politique/2013-01-14-14-01-21/francais-de-l-etranger/234450-decheance-de-nationalite-les-representants-des-francais-de-l-etranger-montent-au-creneau

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Au_president_de_la_Republique_Francois_Hollane_Le_retrait_de_la_mesure_de_decheance_de_nationalite_pour_les_bina/share/?new

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/inscription-consulaire-et-communaute-francaise/article/la-communaute-francaise-inscrite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2016 à 12:11 :
Bien d'accord : http://xavier.bruckert.over-blog.com/2016/01/les-lois-inutiles-affaiblissent-les-lois-necessaires.html
a écrit le 03/02/2016 à 17:39 :
J'ai vraiment honte pour mon pays.... Comment peut-on penser une seule seconde rendre permanent l'état d'urgence (état policier) dans la constitution dans un pays de droits de l'Homme. C'est une véritable honte. Comment peut-on penser une seule seconde aussi retirer la nationalité à un français, quoi qu'il fasse.
La nationalité est sacrée. Elles acquise/donnée à VIE. Si un français fait des
crimes quel quels soient il y a la prison et les travaux forcés. J'ai honte de
ces socialistes et de ces républicains qui sont prêts à trahir leurs principes
universels des droits de l'Homme sous l'émotion ou par démagogie.
a écrit le 03/02/2016 à 10:41 :
Beaucoup de bruit pour rien ! La déchéance de nationalité existe déjà dans le code de la nationalité pour défaut d'assimilation, et il y aurait beaucoup de grain à moudre avec cette frange de la population qui ne respectent pas la coutume vestimentaire française. Mais comme Hollande a besoin des mêmes pour se faire réélire, il ne sortira pas cette loi de son chapeau et préfère enfumer les Français par une soi-disante modification de la constitution
a écrit le 03/02/2016 à 10:33 :
Beaucoup de bruit pour rien ! La déchéance de nationalité existe déjà dans le code de la nationalité pour défaut d'assimilation, et il y aurait beaucoup de grain à moudre avec cette frange de la population qui ne respectent pas la coutume vestimentaire française. Mais comme Hollande a besoin des mêmes pour se faire réélire, il ne sortira pas cette loi de son chapeau et préfère enfumer les Français par une soi-disante modification de la constitution
a écrit le 03/02/2016 à 10:12 :
Beaucoup de bruits pour rien.. Le code la nationalité prévoit déjà la déchéance nationalité pour défaut d'assimilation !
Hollande le sait très bien cela mais l'appliquer lui donnerait beaucoup de grain à moudre, surtout parmi la population qui ne respectent pas les coutumes vestimentaires Françaises.., suivez mon regard !
a écrit le 03/02/2016 à 2:24 :
Non, les francais de l'etranger ne sont pas contre la decheance de nationalite. C'est une mesure qui permet d'eloigner les individus dangereux du territoire national et c'est une bonne chose. Lorsque l'on est paisible en France, malgre les imperfections, on n'a pas de crainte a avoir.
a écrit le 02/02/2016 à 23:51 :
Avoir 2 nationalités, sauf pour raisons économiques signifierait se dévouer pour 2 pays.
A priori, il est rare d'avoir eu ses 2 nationalités en même temps?
Et peut être faudrait il exiger qu'à 18 ans, on choisisse entre les 2?
a écrit le 02/02/2016 à 18:17 :
et les français de France ils en pensent quoi ? .........
a écrit le 02/02/2016 à 17:48 :
non , Monsieur Heyraud , les Francais de l' étranger et les bi- nationaux ne sont pas choqués par la déchéance de nationalite pour les terroristes ( je vivais aux US le 11 septembre et comme beaucoup de Francais de l' étranger , j' ai passe ma soirée devant la TV et à tel a mes amis à Paris , terrifiée par ce que vivait mon pays , mettant mon drapeau Francais sur ma voiture et un noir en signe de deuil ) la communauté francaise que je connais est pour a 100/100 ( Miami , Fl , Houston TX, Bahamas .) Je précise que mes enfants ( américains par mariage et petits enfants son bi-nationaux et fière de l' être ) nous avons vécu 38 ans dans 4 pays différents en essayant d' avoir du respect pour les pays qui nous accueillaient ainsi que de ne rien faire d' illégale
a écrit le 02/02/2016 à 16:16 :
Liberte, fraternite, inegalite!!!!!!!!
a écrit le 02/02/2016 à 15:32 :
Moi, cela ne me choque pas du tout ! Quand on a la chance de vivre en France, on respecte le pays qui nous a accueillis ! La nationalité se mérite, un point c'est tout et si l'on n'est pas content, on peut toujours rentrer au bercail !
a écrit le 02/02/2016 à 13:55 :
Il est normal qu'on soit déchu de sa nationalité quand on commet des meurtres délibérés contre des français et je ne comprends pas pour ma part qu'on se soucie dans ce cas que la personne soit binationale. Je ne comprends pas non plus pourquoi on fait tout un fromage de cette histoire qui concerne heureusement très peu de gens.
a écrit le 02/02/2016 à 13:48 :
je suis franco tunisien et ce n'est pas demain que je me retourne là bas dis pour une raison très simple des allocs des allocs à gogo et vivre ensemble à tous les coins des rues. Je me suis barré de la Belgique parce qu'en Belgique il n'y a que dalle pas d'allocs ni aides ni restau du coeur que de nenni Aloes bye bye la Belgique et vive la France
a écrit le 02/02/2016 à 13:05 :
Toujours pareil. Français pour avoir les aides sociales .. Mais d un autre pays côté cœur ... Si on entre en conflit avec ces pays que font ils?? S ils souhaitent rester français qu ils abandonnent l autre nationalité .. Voilà.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :