Un as de la finance pour gérer votre portefeuille boursier

Vous souhaitez placer une partie de votre patrimoine en bourse pour profiter à moyen terme de la reprise ? Un CGP pourra sélectionner à votre place les meilleurs fonds, selon votre objectif patrimonial. En revanche, son rôle n'est pas d'arbitrer au jour le jour. Pour ce type de prestation, privilégiez plutôt la "gestion sous mandat". Cet instrument permet de déléguer la gestion de son portefeuille à un pro de la finance, comme Lazard Frères, Rothschild et Cie, Federal Finance ou Invesco. Les avantages sont nombreux. D'abord, le gérant fait son marché parmi tous les fonds de la place, issus de différentes sociétés de gestion, et sans privilégier ses propres produits. Ensuite, ses choix d'adaptent au profil de risque que vous avez défini (prudent, équilibré, dynamique...), même si pouvez en changer à tout moment. Enfin, il n'hésite pas à arbitrer, et sans surcoût pour le client, plusieurs fois par mois si l'actualité l'exige ou s'il flaire une opportunité. A chaque fois, le client est informé des décisions prises. Cette option de gestion était autrefois réservée à la clientèle fortunée des banques, et nécessitait un ticket minimal de 100.000 à 300.000 euros. Depuis peu, la gestion sous mandat est accessible au grand public, notamment à travers l'assurance vie. Les contrats Altaprofits Vie, Abivie, Kapital-Direct, et Nortia II la proposent à partir de 5000 euros, ING Vie dès 20.000 euros, et 30.000 pour Meilleurtaux Vie et Symphonis. Les frais restent raisonnables : de gratuit (Altaprofits Vie) à 0,75% par an (Nortia II). Quant à la société de gestion Federal Finance (Meilleurtaux et Symphonis), elle se rémunère seulement en cas de gains. Bien entendu, n'attendez pas trop de miracles: en 2008, il était impossible de dégager une performance positive sur un profil dynamique. Un bon gérant doit vous faire gagner plus en cas de hausse, et limiter les pertes si la bourse chute. En 2008, Lazard Frères Gestion a affiché par exemple entre -23,79% et -37,05% selon le niveau de risque choisi, contre -42% pour le CAC 40. Retour au sommaire du dossier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.