La fiscalité des rentes

Si la plupart des grandes enveloppes fiscales permettent, ou imposent, une sortie en rente viagère, leur fiscalité est différente. Ainsi le Perp (plan d’épargne retraite populaire), le Madelin (destiné aux indépendants), le régime de la Préfon (réservé aux fonctionnaires), distribuent, au moment de la retraite, une rente viagère fiscalisée. "Son montant sera intégré aux revenus et soumis au barème progressif de l’impôt après abattement des 10%", précise Eric Birotheau, ingénieur patrimonial à BNP Paribas Banque Privée. Les épargnants qui souhaitent sortir de leur Perco (plan d’épargne retraite collective) en rente, bénéficient eux du régime fiscal de la rente viagère à titre onéreux. Seule une fraction de la rente sera imposée au barème progressif. Elle est de 70% du montant si la première rente est versée à une personne de moins de 50 ans, de 50% si elle a entre 50 et 59 ans, de 40% si elle a entre 60 et 69 ans et de 30% si elle a plus de 70 ans. Enfin, le PEA est aujourd’hui le seul placement qui permet d’obtenir une rente viagère totalement exonérée d’impôts. Autre astuce : si au bout de huit ans, vous récupérez le capital de votre assurance vie, il sera taxé à 7,5% + 12,1% de prélèvements sociaux. Si en revanche vous sortez en rente viagère, seuls les prélèvements sociaux de 12,1% seront dus.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.