Le gouvernement élargit son plan des services à la personne

 |   |  342  mots
Pour accompagner l'essor des services à la personne, le gouvernement avait lancé en 2006 un premier plan de développement, qui a permis de créer 100.000 emplois par an. Aujourd'hui, près d'un ménage sur quatre utilise ces services à domicile. Et profite ainsi d'un coup de pouce fiscal sous la forme d'une réduction d'impôt ou d'un crédit d'impôt correspondant à la moitié des dépenses engagées. Le tout dans la limite d'un plafond de 12.000 euros par an, soit 6.000 euros d'économies d'impôts au maximum. En 2009, le plafond est porté à 15.000 euros pour les ménages qui utilisent pour la première fois un service à la personne. Les services à domicile sont aujourd'hui très précisément listés, il s'agit de garde d'enfants, soutien scolaire, assistance informatique et Internet, ménage, repassage, jardinage, petit bricolage, livraison de repas et de courses, garde-malade, accompagnement et assistance des personnes âgées. Mesures phares La semaine dernière, l'Agence nationale des services à la personne a présenté les onze mesures phares de son nouveau plan de développement. Elles ont trois buts?: permettre à davantage de ménages d'avoir accès à ces services en aidant leur financement, soutenir la création d'emplois dans ce secteur et le professionnaliser. Une des mesures phares de ce plan consiste à distribuer, à partir de juin, 200 euros de Césu (chèque emploi-service universel) préfinancés aux ménages les plus fragiles. En outre, cinq nouvelles activités vont intégrer le champ de ces services ? et donc bénéficier de la déductibilité fiscale : l'aide aux aidants familiaux, l'audit éco-habitat, la prévention des accidents de la vie courante à domicile, l'assistance informatique à distance et le soutien scolaire en mini-groupes dans les zones urbaines sensibles. Enfin, les règles d'utilisation du Césu préfinancé sont assouplies?: désormais, il peut être utilisé pour payer un service au domicile d'un ascendant (parent, grand-parent,?), servir aux assureurs pour indemniser des victimes tiers et être accordé par les entreprises dans le cadre de promotions, comme des chèques cadeaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :