Paris, capitale française des offres d'emploi dans le numérique

 |   |  288  mots
Les salaires dans le numérique sont par ailleurs 34% plus élevés que la moyenne.
Les salaires dans le numérique sont par ailleurs 34% plus élevés que la moyenne. (Crédits : <small>DR</small>)
Paris et sa région totalisent plus du tiers des annonces dans ce secteur, révèle une étude. La région Rhône-Alpes en compte un peu plus de 10%.

L'Île-de-France, premier recruteur dans le numérique et l'informatique. Les offres d'emploi dans ces secteurs y représentent plus d'un tiers de celles disponibles en France, selon le baromètre du moteur de recherche d'offres d'emploi Adzuna publié mercredi 22 octobre.

Avec 27.235 offres d'emplois, la région parisienne dispose en effet de 35,21% des 96.683 propositions d'embauche dans le numérique et l'informatique disponibles sur le site français de cette entreprise, qui en compte 500.000 tous secteurs confondus.

"Pour autant, Paris n'est pas la capitale européenne du digital, puisqu'il y a trois fois plus d'offres dans ce domaine à Londres. L'Île-de-France devance toutefois Berlin, [...] qui ne réunit en effet que 10% des offres d'emploi du numérique en Allemagne", commente dans le communiqué Hyacinthe Mutin, directeur national France chez Adzuna.

Emplois dans le numérique en fonction des régions

Offres d'emplois dans le numérique en fonction des régions. Chiffres : Adzuna. Graphique : La Tribune.

Bataille pour le label "Metropole French Tech"

Avec 11,20% des offres d'emploi, la région Rhône-Alpes occupe la deuxième place de ce classement. Pour autant, Lyon, qui convoite le label "Metropole French Tech", lancé en janvier 2014 par celle qui était alors ministre de l'Économie numérique, Fleur Pellerin, ne totalise que 2.514 offres.

     | Lire "Les métropoles French Tech pourront rivaliser avec Londres, Berlin voire New                     York et San Francisco !"

Et si le Nord-Pas de Calais ne réunit qu'un modeste 4,63% des offres, Lille (1.555 offres), concurrente directe de la troisième ville de France pour l'obtention du label, propose un meilleur salaire à l'année en moyenne (34.485 euros contre 32.962 euros par an pour Lyon).

>> Aller plus loin: French Tech, les métropoles rhônalpines sortent les griffes

Photo : Tapping the table board par Teemu Mäntynen. Via Flickr CC License by.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :