Optinvent se lance dans la bataille des lunettes connectées

 |   |  386  mots
Le premier modèle, baptisé ORA-S, propose une image plus grande que celle des Google Glasses, comme un grand écran de cinéma, d’une meilleure qualité optique, et se superposant au monde réel, selon le principe de la réalité augmentée. © Optinvent
Le premier modèle, baptisé ORA-S, propose une image plus grande que celle des Google Glasses, comme un grand écran de cinéma, d’une meilleure qualité optique, et se superposant au monde réel, selon le principe de la réalité augmentée. © Optinvent (Crédits : Optinvent)
Spécialisée dans les technologies de l’imagerie et de l’optique, Optinvest démarre la campagne de pré-commande pour ses lunettes connectées ORA-S qui seront commercialisées en 2014. La concurrence des Google Glass est presque un atout.

On en parle grâce aux Google Glass certes, mais l'émergent marché des lunettes connectées ne sera pas monopolisé par un seul acteur. La start-up rennaise Optinvent compte bien prendre sa part du gâteau avec son modèle ORA-S. Ayant finalisé la plateforme hardware, la société ouvre, via son site, la campagne de pré-commande, au prix d'appel de 700 euros pour les développeurs et les entreprises des secteurs identifiés (médecine, distribution, logistique, avionique, etc.). Une fois l'écosystème et une masse critique d'applications dédiées construits, le produit arrivera sur le marché grand public courant 2014 à un prix situé entre 200 et 300 euros.

Image plus grande

Après quatre ans d'investissement en R&D pour un total de 3,2 millions d'euros, Optinvent (5 salariés) entend fortement accroître, dans les années à venir, son chiffre d'affaires (moins de 100 000 euros en 2012).

« Le marché des early-adopters français risque d'être assez faible. D'emblée, nous visons l'international, et les Etats-Unis fait remarquer Kayvan Mirza, président du directoire d'Optinvent et ancien de Thomson Multimedia. Avec un argument : ORA-S propose une image plus grande que celle des Google Glass, comme un grand écran de cinéma, d'une meilleure qualité optique et qui se superpose au monde réel, selon le principe de la réalité augmentée. »

Réalité augmentée

La société vient d'ailleurs de s'associer à l'autrichien Wikitude afin de créer la première vraie plateforme pour des lunettes de réalité augmentée, combinant l'écran transparent d'ORA-S et le kit de développement logiciel de Wikitude. Relevé et directement dans la ligne de visée, l'écran ouvre un champ d'expériences immersives. Abaissé en mode « tableau de bord », il affiche simplement des informations pratiques (itinéraire, plan, etc.).

Huit brevets déposés

Les innovations d'Optinvent sont protégées par huit brevets. Et la concurrence avec Google, dont les lunettes, actuellement en phase de présentation en Europe, offrent un petit écran fixe installé au-dessus de l'œil droit (plus GPS, micro et caméra), ne lui fait pas peur.

Pour Kayvan Mirza, c'est même un atout. «En évangélisant le marché, ils font le travail pour nous !». Selon Business Insider, 20 millions de lunettes connectées seront vendues fin 2018, pour 10,5 milliards de dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2013 à 10:36 :
OPTIVENT
Association avec appareil acoustique envisageable?neurinome de l'acoustique=surdité complète non appareillable.
a écrit le 16/10/2013 à 15:45 :
c'est l'inverse en 10 fois mieux mais il est de bon ton de dire que ce qui est francais est de la merde.
Réponse de le 17/10/2013 à 4:52 :
en 10 fois mieux ? et pourquoi pas en 10000 fois mieux ? vous prenez les gens pour des naifs ou quoi ?
a écrit le 07/10/2013 à 14:03 :
encore une imitation de google...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :