Le Strasbourgeois Terra Nobilis proposera ses voyages culturels dans toute la France

 |   |  291  mots
L'Iran fait partie des destinations avec guide conférencier proposées par le tour-opérateur strasbourgeois.
L'Iran fait partie des destinations avec guide conférencier proposées par le tour-opérateur strasbourgeois. (Crédits : iStock)
Le spécialiste des voyages culturels Terra Nobilis déploie ses services à Nice et Montpellier, et prépare une opération de croissance externe.

Une levée de fonds de 500.000 euros prévue mi-2019 auprès d'Euro Capital (Banque Populaire), un prêt de 300.000 euros du réseau Entreprendre Alsace et 800.000 euros de concours bancaires vont propulser le tour-opérateur strasbourgeois Terra Nobilis dans la sphère nationale. Le spécialiste des voyages culturels, qui vient d'ouvrir un point de vente à Nice et s'apprête à s'implanter à Montpellier, veut se donner les moyens d'atteindre d'ici à cinq ans la taille critique, évaluée par son dirigeant et fondateur Laurent Lanfranchi à 10 millions d'euros de chiffre d'affaires.

L'année dernière, l'activité s'est établie à 2,4 millions d'euros. 2018 s'est soldée par la reprise de la marque nîmoise Océanides, un tour-opérateur au positionnement similaire à Terra Nobilis. « La progression se poursuivra par croissance externe », annonce Laurent Lanfranchi. Les effectifs passeront cette année de 12 à 20 salariés.

La Russie, terre de prédilection de Terra Nobilis

Le tourisme culturel reste néanmoins un marché de niche : en 2018, Terra Nobilis a fait voyager 1.500 clients, qui ont dépensé en moyenne un peu plus de 1.600 euros dans des séjours moyens et longs-courriers avec guides conférenciers. La Russie, terre de prédilection de Terra Nobilis, devrait représenter à elle seule 300 clients en 2019.

« Les voyages culturels sont consacrés dans leur écrasante majorité à du patrimoine d'avant 1900 », observe Laurent Lanfranchi, particulièrement actif en Grèce.

La progression sera nécessairement basée sur une clientèle nationale et des voyages au départ de Paris : l'offre aérienne au départ de Strasbourg est, selon lui, « trop restreinte ». De quoi chasser sur les plates-bandes de Clio, Intermèdes et Arts et Vie, les trois tour-opérateurs nationaux déjà établis dans la niche culturelle, avec lesquels Terra Nobilis entre en concurrence frontale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :