Ile-de-France : le gigantesque projet d'Auchan bute sur un écolo

 |   |  871  mots
L'une des quatre maquettes du projet Europa City
L'une des quatre maquettes du projet Europa City
Auchan veut construire à Gonesse, à côté de Roissy, un gigantesque complexe touristico-commercialo-culturel, Europa City. Coût : 1,7 milliard. Bénéfice espéré: près de 20 000 emplois. Mais le projet, béni par tous les élus du Val d'Oise, par le Grand Paris et par Nicolas Sarkozy est en train de tomber sur un os avec une association écolo qui refuse de laisser partir 80 hectares de terre à blé. Les élus Verts et Front de gauche sont prêts à la soutenir, quitte à tout faire capoter

Le choc va être brutal. Brutal, inégal mais politiquement passionnant. D'un côté Bernard Loup, retraité de l'éducation nationale, président de Val d'Oise environnement et animateur du collectif du triangle de Gonesse qui lutte contre l'urbanisation des terres agricoles. De l'autre Vianney Mulliez, président du groupe Auchan dont la filiale immobilière Immochan a la ferme intention d'investir 1,7 milliard d'euros dans ce même triangle de Gonesse pour y construire Europa City. Une jolie fable écologique «Le ptit loup contre le grand méchant Auchan» ? Rien de moins juste et le choc politique, prévu à l'automne 2012 lors de la discussion du nouveau Schéma Directeur de l'Ile de France, devrait logiquement se transformer en clash politique EELV et Front de Gauche contre socialistes

Accord politique général pour urbaniser ...

Pour l'instant le dossier Immochan Europa City est, techniquement et juridiquement, inattaquable. Le triangle de Gonesse a en effet été déclaré depuis 2008 zone urbanisable par le Conseil régional. Les élus Verts l'ont voté, même si aujourd'hui certains d'entre eux regrettent et voudraient tout reprendre à zéro. Jean Paul Huchon qui, en plus d'être président du conseil régional, est également président de l'Etablissement public d'aménagement (EPA) de la Plaine de France qui gère le triangle a d'ailleurs longtemps pensé y mettre une Technopole.

... mais pas avec Auchan

Puis Auchan est arrivé, et début 2009 a commencé à prendre des contacts informels avec Jean Paul Huchon, mais aussi Christian Blanc, secrétaire d'Etat au Grand Paris et Claude Guéant, à l'époque secrétaire général de l'Elysée. L'idée de Vianney Mulliez était séduisante : pour lui, le modèle traditionnel du centre commercial tel qu'Auchan peut encore le développer en France, en Russie ou en Chine, allait devenir obsolète très rapidement en Europe. La logique d'attractivité est en train de changer : faire les courses ennuie, prend du temps, internet change la donne. La famille Mulliez commence à concevoir un lieu ou les gens ne viendront plus « faire les courses », mais vivre une expérience culturelle, ludique, sociale et, éventuellement, commerciale à condition qu'elle soit dépaysante.

Sarkozy et le PS local s'enthousiasment

L'idée n'est pas à l'époque clairement définie, mais elle séduit. Nicolas Sarkoy s'en empare, l'intègre au Grand Paris et la booste. Auchan de son côté avance prudemment et visite des sites (Saclay, Orly, Massy, Versailles...) avant de choisir Gonesse. Didier Arnal, le président PS du Val d'Oise, Jean Pierre Blazy, le maire PS de Gonesse, et Didier Vaillant, président PS de la communauté d'agglomération, s'engagent derrière Auchan. 80 hectares de terre à trouver mais des investissements colossaux, 11 000 emplois pour la construction et autant pour le fonctionnement. Et tous appuient le souhait d'Auchan de voir le métro automatique de banlieue à banlieue, le fameux Grand Paris Express, s'arrêter à Gonesse. Mi-2011, c'est validé. De même semble avoir été validée à ce moment-là l'idée que l'EPA de Plaine de France achète les terres pour les revendre ensuite à Auchan.

On ne touche pas au blé de l'Ile de France !

«Mais nous on ne savait rien de tout cela, s'emballe Bernard Loup. Il a fallu attendre juin 2011, au détour d'un débat avec le directeur général de l'EPA Val d'Oise, pour qu'il nous lâche l'information. Il était d'ailleurs assez mal à l'aise et pas très convaincu de la qualité du projet». Hervé Dupont, le DG de l'EPA, a en effet été aussi prudent que l'est Jean Paul Huchon. Pour ce dernier, il y a deux problèmes différents. Le premier concerne l'urbanisation du triangle de Gonesse. Il ne devrait pas céder sur ce point. Le second concerne le projet lui-même d'Europa City. Contrairement aux élus socialistes du Val d'Oise, il semble moins emballé et il attend que le projet rentre dans les clous de la politique de l'Ile de France. En clair, une plus grande ambition culturelle.

Auchan travaille donc dans cette direction. Et a intérêt, car Bernard Loup a rencontré tous les groupes politiques et personne n'a apporté de soutien indéfectible à Europa City. EELV et le Front de Gauche sont mêmes prêts à monter au créneau. Et, Jean Paul Huchon le sait parfaitement, sa majorité politique est fragile. Elle l'est d'autant plus que des élus EELV s'apprêtent à voter le contraire de ce qu'ils ont voté en 2008.

80 hectares en échange de 20 000 emplois

Ce que veut Bernard Loup ? Le maintien des terres agricoles, des 80 hectares de terres à blé que veut Auchan. Une surface finalement raisonnable comparée aux 220 hectares de terre agricoles perdus chaqsue jour en France et dont la quasi-totalité va à l'industrialisation. D'autant qu'Immochan assure qu'Europa City c'est 12 600 emplois directs créés durant la phase de construction et 6 300 emplois induits. Quant à l'exploitation du complexe, elle générerait 11 580 emplois directs. Ce qui induirait près de 6 000 emplois. Bernard Loup et son collectif s'apprêtent donc à mener une bataille sur l'emploi et à démontrer que ces emplois c'est pour une bonne part de « la poudre aux yeux » ! Il commencera sa campagne le 22 septembre, avant que le Conseil régional s'empare de la nouvelle mouture du SRIF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2014 à 15:06 :
Comercialo culturel cherchez l'erreur !la culture est bien sur incompatible avec le commerce on ne melange pas la confiture avec le caca.
a écrit le 31/10/2013 à 15:12 :
Ile-de-France : le gigantesque projet d'Auchan bute sur un écolo
reduce weight http://millionbitcoin.net/article.php?id=42017
a écrit le 31/10/2013 à 14:45 :
Ile-de-France : le gigantesque projet d'Auchan bute sur un écolo
reduce weight丨burning fat丨lose weight http://www.gameinformer.com/blogs/members/b/zxtweightj_blog/archive/2013/10/28/so-as-to-trim-down-and-continue-to-keep-it-off.aspx
a écrit le 15/05/2012 à 18:56 :
Pourquoi construire un espace commercial supplémentaire sur un territoire ou il y a déjà profusion de centres commerciaux. Très peu d'emplois seront créer en réalité, cela ne sera qu'en définitif que du transfert d'emploi, d'un espace commercial sur un autre.
Toutes les expériences qui ont été réalisées en France ou chez nos voisins européens au cours des dernières années montrent qu'au contraire des emplois ont été supprimés si ont fait le bilan sur le territoire concerné.
Il existe de toute façon d'autres endroits déjà urbanisés pour accueillir ce type de projet.

a écrit le 15/05/2012 à 16:03 :
Ce barnum,pour faire mousser les PS,leGrand paris,C.Blanc,l'ex trostky,mais aussi Auchan.
pourquoi,ce distributeur,qui paie au mini ses employés a une telle fortune.
Qu'il commence par revoir ses grilles de salaire,ses prix d'achat,obtenus par pression néfaste au producteur,qu'il fasse du vrai social avec une formation interne,et surtout qu'il remplisse les critéres pour être à la côte de la bourse comme ses confréres.Pourquoi son refus de transparence envers l'AMF,mais sa famille vit OU???
Ce projet est de l'enfumage,qui ne va pas dans l'intêret du client, ni des emplois,qui comme à disney,sont des Précaires.
a écrit le 15/05/2012 à 15:24 :
On aura remarqué que Bernard Loup est un retraité de l'Education nationale, c'est-à-dire un fonctionnaire qui n'a jamais galéré pour trouver un emploi de sa vie. Et de l'autre coté un taux de chomage des jeunes dans le Val d'Oise supérieur à 25%. Deux France qui s'affrontent finalement, celle des nantis-bobos-verts qui se préoccupent de sauvegarder quelques hectares à blé et celle qui souffre et qui veut juste bosser pour s'intégrer et se construire une vie ... Lorsque les cités du Val d'Oise exploseront à nouveau, que les bobos-verts ne viennent pas nous donner des lecons.
a écrit le 15/05/2012 à 12:35 :
Les pastèques toujours dans leurs grandes contradictions. Ils ne veulent pas de nucléaire mais ne veulent pas d'éoliennes et font tout pour les bloquer, ils ne veulent pas de voiture mais bloquent les lignes TGV ou les aéroports, ils ne veulent pas de grands commerces mais veulent de l'emploi...
a écrit le 15/05/2012 à 8:12 :
D'accord avec xavier-marc, ces projets gigantesques tuent les petits commerçants comme les multiplex ont tué les cinémas de quartier. En termes d'emplois, on remplace des entreprises artisanales par des caissières payées au smic et ont fait faire des bénéfices à des multinationales qui investissent à l'étranger au lieu de dépenser dans l'économie locale
Réponse de le 15/05/2012 à 12:37 :
C'est la taxation de l'Etat qui a tué les petits commerces, pas ces projets. On a une taxation qui taxe proportionnellement beaucoup trop le petit commerce.
Ces entreprises paient leur TVA et leurs IS en France et créent beaucoup d'emplois, plus que le petit commerce.
Les deux sont complémentaires, on ne reviendra pas aux années 50, les gens ne veulent pas faire leur course dans 20 petits commerces différents avec un prix souvent élevé.

a écrit le 14/05/2012 à 22:34 :
Le problème en France est de production et non de distribution. Créer encore des nouveaux centre commerciaux ne fera ni augmenter le nombre d'emplois( un simple déplacement d'un endroit à un autre) ni le PIB ni les rentrées d'impôts, mais par contre la dette locale va sans doute encore s'envoler( car les gros projets privés demandent tous des aides publiques en utilisant le chantage et utilisent ensuite tout un système obscure pour échapper au peu d'imposition qui reste).
Il faudrait mieux créer des cités pour personnes âgées, comme aux états-unis, avec le golf, les superettes etc.. et surtout les polycliniques de façon ainsi par la concentration des moyens à réduire les frais de sécu et de retraite.
a écrit le 14/05/2012 à 22:30 :
Il y a des "petits" agriculteurs qui doivent bien rigoler derrière tout ce "foin" car , quoiqu'il arrive leurs terrains vaudront de l'or...............
a écrit le 14/05/2012 à 21:15 :
ils n'ont qu'à construire le complexe sous terre et garder le blé au dessus
a écrit le 14/05/2012 à 20:48 :
Il est vrai que Monsieur Loup, retraité de l'Education Nationale, doit être un expert éminent en matière de créations d'emplois. C'est à cause de types comme cela que la France n'avance plus. Qu'EELV le soutienne n'est pas étonnant, mais le Front de Gauche , c'est plus surprenant...
Réponse de le 15/05/2012 à 12:11 :
eelv ou front de gauche:beaucoup d'enseignants,ce qui explique qu'ils sont souvent a coté de la plaque quand ils sont aux manettes
Réponse de le 02/11/2012 à 23:22 :
Vous les connaissez décisionnaires ? Moi pas.
a écrit le 14/05/2012 à 20:07 :
gonesse et sarcelles ....une seule et même ville.voir les projets avec les maires.
a écrit le 14/05/2012 à 19:27 :
Si les ecolos avaient ete la a l epoque de la revolution industrielle nous serions un pays sous developpe. Sous developpes nous allons bientot le devenir si nous continuons d accorder autant d importance a ces gens la.
a écrit le 14/05/2012 à 19:19 :
Création de 20000 emplois certes, mais combien détruits autour? Marre de ces mastodontes qui tuent les commerçants et la diversité, et puis les rares espaces "verts" près de Paris sont plus précieux qu'un nième complexe commercial.
Réponse de le 15/05/2012 à 12:39 :
C'est l'Etat qui a tué le petit commerce en le taxant trop. Il fallait avoir une taxation qui remette à l'équilibre le système.
a écrit le 14/05/2012 à 18:29 :
Auchan ferait mieux de s'investir de l'autre côté de l'A1; en zone déjà construite. Où il semble que Citroën Aulnay n'ait pas beaucoup d'avenir...
Réponse de le 15/05/2012 à 1:44 :
Vous n'avez pas tors....
Réponse de le 15/05/2012 à 17:28 :
Certains commentaires n'ont pas tort... c'est un peu de la poudre au yeux d'annoncer des chiffres d'emplois. Qur le PDG de Auchan paye ses impôts en France et arrête de fuir en Belgique, et l'on pourra parler économie et emploi ....
Réponse de le 02/11/2012 à 23:25 :
Le nouveau leitmotiv : des emplois, mais faut pas que ça coûte trop cher à l'actionnaire.
Rappelons quand même que l'autonomie de l'ile de France en matière de nourriture n'est que de 3 jours.
Vendre, mais à qui ?!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :