Toulouse étudie une cité du rugby sur l'Ile du Ramier

Toulouse veut conforter sa place de capitale du ballon ovale. Le projet d'une cité du rugby sur l'Ile du Ramier d'ici 2015-2016, est porté Jean Fabre, ancien président du Stade Toulousain et la ville de Toulouse. Le lieu comprendrait des espaces interactifs sur l'histoire du rugby, un auditorium ainsi qu'un semi-dôme avec un écran géant et des stades pour les écoles de rugby. La décision finale, début 2013.
Toulouse veut apprendre le rugby à toutes les générations.DR
Toulouse veut apprendre le rugby à toutes les générations.DR

« Si cette cité du rugby se réalise, ce sera un lieu unique », s'enthousiasme Jean Fabre, président du Stade Toulousain de 1980 à 1990 et porteur du projet imaginé avec Pierre Cohen, le maire de Toulouse. La cité du rugby a été conçue comme un « espace multifonctionnel ». Le c?ur du lieu sera consacré à l'histoire du rugby au plan mondial, l'espace sera interactif. A côté, une salle accueillera un autre site interactif où les jeunes pourront s'entraîner et être sensibilisés aux règles et valeurs du rugby. Un auditorium pour les séminaires et les colloques fera partie de l'ensemble ainsi qu'un café des sports et des lieux de restauration rapide. A l'extérieur, un semi-dôme devrait accueillir un grand écran pour des retransmissions en 3D d'événements sportifs et des terrains pour les écoles de rugby. Une trentaine de personnes seront nécessaires pour faire fonctionner le site qui devrait s'étendre sur « 4 000 ou 5 000 m2 sans la partie semi-couverte ». La municipalité de Toulouse a proposé de l'installer sur l'Ile du Ramier mais le lieu n'est pas définitif.


La FFR et le rectorat sont partants


Le projet rencontre pour l'instant un écho favorable. « La Fédération française de rugby (FFR), la ligue nationale et le rectorat sont partants », précise Jean Fabre. « Le projet a été accueilli de manière très positive par le monde du rugby. René Bouscatel, le président du Stade Toulousain y est favorable », ajoute François Briançon, adjoint au maire chargé des sports. La municipalité toulousaine a lancé un appel d'offres pour sélectionner le cabinet d'études qui se chargera d'analyser sa faisabilité technique, économique et juridique. La Communauté urbaine Toulouse Métropole et la municipalité sont prêtes à investir dans l'équipement s'il est jugé viable.
«La Ville est prête à prendre en charge l'investissement, explique François Briançon, mais l'équipement doit pouvoir s'autofinancer. Il doit pouvoir générer ses propres recettes pour assurer son fonctionnement ». Une fondation pourrait être la solution. Il s'agirait alors de faire appel à des investisseurs privés. Des entreprises ont déjà été contactées pour participer financièrement. Jean Fabre évoque des « retours a priori favorables ». La cité du rugby pourrait voir le jour d'ici « 3 ou 4 ans ». C'est la mairie qui fera le choix de réaliser le projet après la consultation de l'étude de faisabilité qui débutera dans quelques jours et pour trois mois. La décision finale interviendra « au plus tard début 2013 ».
 

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.