Le business s'invite à l'Armada sur les quais de Seine à Rouen

 |   |  855  mots
La France Mutualiste a choisi de convier partenaires et journalistes sur l’Hermione, un trois-mâts carré de 65 mètres de long.
La France Mutualiste a choisi de convier partenaires et journalistes sur l’Hermione, un trois-mâts carré de 65 mètres de long. (Crédits : iStock)
Jusqu'au 16 juin, les plus beaux navires du monde prennent leurs quartiers à Rouen. Ces géants des mers aimantent des millions de touristes, mais pas seulement. Il s’échange aussi beaucoup de cartes de visite entre bastingages et cabestans.

Le rituel est immuable à chaque édition. Tous les soirs avant le coucher du soleil, des officiers de bord en grand appareil mousquetonnent un cordage au bas des passerelles des grands voiliers amarrés sur sept kilomètres, de part et d'autre des quais de Seine. Ouverts à la visite pendant la journée, les somptueux ponts en teck se ferment à la foule des curieux à la nuit tombante. Ne sont plus admis sur l'eau que des traiteurs lestés de caisses de champagne et de cartons de petits fours, les détenteurs d'un laissez-passer et, çà et là, quelques resquilleurs, amis d'amis. Fin de la séquence touristique, l'heure est aux rendez-vous d'affaires et aux séances de team building.

Salons nautiques

Moyennant quelques milliers d'euros, les entreprises s'offrent une parenthèse enchantée sur des bateaux légendaires, sur fond de feu d'artifice. Le jeune opérateur télécoms « B to B » Linkt, filiale du groupe Altitude, a ainsi affrété une navette depuis la Défense pour transporter ses clients avec la promesse « d'une soirée d'exception » à bord du Krusenstern, « deuxième plus grand quatre-mâts du monde », précise l'invitation. Le CIC a aussi jeté son dévolu sur le voilier russe, un des plus...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2019 à 11:42 :
A quand un transport de marchandises à voile ?

Ça aurait une autre gueule en plus hein ! Que ces immondes paquebots qui polluent en masse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :