Santé : Sanoia lance le « e-dossier médical » multilingue pour les patients

 |   |  214  mots
L'entreprise propose au patient un e-dossier médical traduit en quatre langues automatiquement. © Sanoia
L'entreprise propose au patient un e-dossier médical traduit en quatre langues automatiquement. © Sanoia (Crédits : Sanoia)
Labellisée Jeune entreprise innovante pour son apport technologique et validé par la CNIL pour la garantie de son haut niveau de confidentialité, Sanoia a lancé un service internet, anonyme et gratuit, permettant aux patient atteints d'une maladie chronique de consigner dans une fiche ses informations de santé.

Hervé Servy, un ingénieur informaticien, s'est associé à un docteur en biologie pour créer Sanoia (CA de 200 000 euros en 2012, 3 personnes), spécialisée dans les outils e-santé de type 3.0. En d'autres termes, Hervé Servy est le génial inventeur du e-dossier médical pour le patient. L'idée ? Un service internet, anonyme et gratuit permettant au patient atteint d'une maladie chronique (150 000 personnes identifiées et plusieurs centaines de maladies décelées) de consigner dans une fiche ses informations de santé qui profitent aux spécialistes qu'ils consultent, mais aussi à la recherche scientifique qui a besoin d'observer les effets des médicaments et à l'industrie pharmaceutique pour en améliorer l'utilisation.
Toutes ces données de santé (accessibles via un numéro identifiant) sont automatiquement traduites en quatre langues.

Une levée de fonds via le crowdfounding

La société se rémunère sur la valorisation des données statistiques auprès de l'industrie pharmaceutique. "Nous avons jusqu'à présent bénéficié d'une chaîne de structures d'accompagnement de l'innovation : Incubateur Belle de Mai (30 000 euros), fond régional DAP du bassin minier de Gardanne (35 000 euros), et centre d'expertise au business développent CEEI", explique Hervé Servy. Pour passer à la vitesse supérieure, le dirigeant a fait appel au crowdfounding pour lever 350 000 euros.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2013 à 14:17 :
Voici un bel exemple parmi d?autres d?entreprise subissant les « dommages collateraux» du DMP

Meme si l?idee d?un dossier anonyme d?urgence medical (Origine de sanoia) ) n?est pas nouveau ( ref www.Medicalert.org aux USA créé en 1956 qui utilise un N° d?abonné anonyme porté par l?usager vers un N° d?appel 24/24 a un central medical multilingue), et par la suite l?ajout de fonctions de suivi médical et de santé (Evolution récente de Sanoia), l?initiative de sanoia - qui a pourtant été soutenu a sa creation par les autorités sanitaires francaises, a depuis été jugé comme « concurrente » du DMP alors meme qu?elle est complementaire

Dans le meme ordre d?initiative et de complementarité, suite au succes technologique que nous avions realisé par la conception et mise en ?uvre du systeme d?information clinique de l?HEGP qui equipe depuis nombre d?hopitaux francais - nous avions lancé en 2001 l?idee d?un dossier medical personnel securisé sur support mobile sécurisé. Malgré des investissements personnels importants on nous avait repondu à l?epoque que la carte vitale et le futur DMP ferait la meme chose !

Malgré les difficultés, nous avons relancé en 2005 au sein du projet Phorea- Medipad, pour aboutir aujourdhui a un prototype de dossier medical et de sante multilingue extremement interessant qui fonctionne avec ou sans Internet pour des raisons de confidentialité et d?accessibilité urgente Voici quelques caracteristiques de Medipad :( Dossier medical et de sante sur smartcard au format carte de credit securisé ? Gestion du nonymat, de l?anonymat, du pseudonymat Dossier d?urgences complet avec pathologie en cours, antecedents, allergies et reactions, dispositifs medicaux et tracabilité, vaccinations avec alarmes, autonomie/ handicap, traitement en cours avec alarmes si allergies, Notices et RCP medicaments integres, Medget d?automesures et de conseils, documents medicaux signifiants, Videos d?educations therapeutiques et de conseils medicaux et sante integres sous forme de liens ou directement enregistrés sur la smartcard, liens internet vers les reseaux medicaux sociaux et sites d?informations santé , traduction automatique en 36 langues (Integration des nomenclatures medicales ICD10 / ATC / DCI / Medicaments ?), Integration viewer DICOM ? Internet On / Off , pointeurs internet Independance technologique vis a vis d?un systeme d?exploitation

Malgré la volonté d?un important organisme qui desirait utiliser Medipad dans le cadre de la surveillance et la prevention de l?hypertension pour 350 000 personnes, nous n?avons pu a ce jour le mettre en ?uvre ; car la encore le DMP pourrait a l?avenir remplir ce role

Pourtant , ce systeme Medipad a usage du citoyen et de ses medecins et soignants qui a pour but de renforcer le partenariat therapeutique et l?implication du citoyen dans la gestion de sa santé, a été montré a de nombreuses institutions (HAS, IGAS, AN, Elysee, Syndicats medicaux, Ministere de la santé, Finances?... Beaucoup d?eloges et de felicitations pour ce systeme novateur , mais la encore certains nous ont fait comprendre qu?il n?y aurait de place en France que pour le DMP,
En privé, un certain nombre de personnalités rencontrées nous ont conseillé de quitter la France pour lancer Medipad ? ou nous aurions certainement plus de succes ?. Le comble !

Exemple copie ecran Medipad sur smartcard securisé en langue japonaise

http://cjoint.com/?0GpoaxHX4mX

http://cjoint.com/data/0GpoaxHX4mX.htm

Philippe Galipon
Projet Phorea-Medipad
p.galipon@phorea.com

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :