NP Créations joue la carte de la décoration extérieure «Made in France»

NP Créations revient de loin. Quatre ans après une mise en liquidation judiciaire, les résultats de ce spécialiste de parasols et coussins d'extérieur confirment la pertinence des choix stratégiques. Une réussite que son PDG, Franck Rizzin, attribue aussi aux mesures introduites en 2008 par la LME (loi de modernisation de l'économie), notamment sur les délais de paiement.

2 mn

La PME se lance sur un nouveau marché, celui de la chilienne, plus communément appelée chaise longue. « Notre offre s'inscrit dans la logique du consommateur de coordonner ses éléments extérieurs : cousins, parasols et chiliennes dans un même tissu », affirme Franck Rizzin, le PDG de cette société basée à Saumur. © NP Créations

« On s'en sort plutôt bien ». En termes mesurés, Franck Rizzin affiche une réelle satisfaction. Certes NP Créations devrait voir son chiffre d'affaires stagner en 2012-2013, aux alentours de 6,3 millions d'euros. Mais le contexte n'a pas vraiment été favorable à cette société de Saumur (Maine-et-Loire), spécialiste des parasols et coussins d'extérieur. Car au-delà d'une situation économique morose, « la météo durant la première partie de l'été 2012 a été très pluvieuse. Or, nous sommes sur un achat d'impulsion. Si les consommateurs n'ont pas accès à leur terrasse, ils n'achètent pas », explique-t-il.
Pour Franck Rizzin, c'est aussi une réelle satisfaction aussi d'avoir, en l'espace de quatre ans, remis NP Créations - anciennement Neyrat Peyronie - sur de bons rails. Pour ce faire, Franck Rizzin a tout d'abord travaillé à une gestion plus précise des achats et à une amélioration de la production en s'engageant sur environ 200 000 euros d'investissements annuels. Transformateur, NP Créations fait venir les armatures de Chine et ses tissus d'Inde ou du Pakistan. Puis, la PME les fait imprimer à Lyon et assure à Saumur tout le montage.

Stylisme et design

L'autre axe sur lequel a misé l'entrepreneur est la création. Sur les 67 salariés que compte la société, une personne est désormais attachée au stylisme et au design, deux autres au prototypage. « Cela s'est concrétisé par le lancement d'une nouvelle marque, Jardin Privé, mais aussi par la mise sur le marché d'un parasol à ouverture automatique », se félicite le PDG. C'est également grâce à ce processus qu'il se lance sur un nouveau marché, celui de la chilienne, plus communément appelée chaise longue. « Notre offre s'inscrit dans la logique du consommateur de coordonner ses éléments extérieurs : cousins, parasols et chiliennes dans un même tissu ». NP Créations a souhaité démarrer doucement sur ce créneau, mais les premiers signaux sont positifs. Ces chaises longues vont représenter environ 250 000 euros de chiffre d'affaires la première année d'exploitation. La société a pour ambition d'en devenir le numéro un français de ce segment en 2014.

La production française est revenue en grâce

Enfin, conjoncturellement, Franck Rizzin se félicite des effets indirects de la loi de modernisation de l'économie (LME). « Auparavant, les délais de paiement importants finançaient les importations des distributeurs. En ramenant ces délais à 60 jours, cela a sonné la fin de ce système. Entre la réduction des délais de paiement et la nécessité d'avoir une gestion de plus en plus fine des stocks, la production française est revenue en grâce. Et cela a clairement joué en notre faveur ». La réorganisation de la production a ainsi permis à NP Créations d'assurer à ses distributeurs une disponibilité du stock et des livraisons en 72 heures. Vraisemblablement une des conditions essentielles de la pérennité du modèle « Made in France ».
 

2 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.