Les quatre modalités du préfet Gonzales pour reconfiner Nice et les Alpes-Maritimes

 |  | 398 mots
Lecture 2 min.
Le reconfinement décidé par le préfet Gonzales affectera les deux week-ends à venir (soit, les deux derniers des vacances scolaires d'hiver) dans les communes du littoral du département, de Menton à Théoule-sur-Mer, une bande littorale où se concentre 90% de la population. Dans tout le département, le port du masque sera obligatoire dans toutes les zones à forte fréquentation. Et musique amplifiée et consommation d'alcool seront par ailleurs interdites sur la voie publique.
Le reconfinement décidé par le préfet Gonzales affectera les deux week-ends à venir (soit, les deux derniers des vacances scolaires d'hiver) dans les communes du littoral du département, de Menton à Théoule-sur-Mer, une bande littorale où se concentre 90% de la population. Dans tout le département, le port du masque sera obligatoire dans toutes les zones à forte fréquentation. Et musique amplifiée et consommation d'alcool seront par ailleurs interdites sur la voie publique. (Crédits : Google Maps)
De Théoule-sur-Mer à Menton, le préfet a décidé d'un reconfinement territorialisé sur une mince bande littorale mais qui rassemble 90% de la population du département. Voici le détail des mesures annoncées pour Nice et les communes du littoral des Alpes-Maritimes.

Face à la propagation du Covid-19 dans le département, où le taux d'incidence est le plus élevé de France métropolitaine, le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé lundi une série de mesures, dont un reconfinement partiel, une première au niveau local en métropole.

L'ensemble de ces mesures sont prises pour une période initiale de 15 jours, a précisé Bernard Gonzalez.

1. Reconfinement pour deux week-ends

Reconfinement pour les deux week-ends à venir, les deux derniers des vacances scolaires d'hiver, dans les communes du littoral du département, de Menton à Théoule-sur-Mer, où se concentre 90% de la population. Les déplacements y seront interdits depuis le vendredi soir à 18 heures jusqu'au lundi matin à 6 heures. Des sorties d'une heure maximum, dans un rayon de 5 km autour du domicile seront autorisées sur attestation pour des motifs dérogatoires (courses, médecin, sortie des animaux et promenades). Tous les commerces seront fermés, sauf dans le secteur alimentaire, les stations service, les garages ou les pharmacies.

Dans tout le département, le port du masque sera obligatoire dans toutes les zones à forte fréquentation. Et musique amplifiée et consommation d'alcool seront par ailleurs interdites sur la voie publique.

2. Durcissement dans les commerces

Dans l'ensemble du département, fermeture des commerces et des galeries marchandes de plus de 5.000 m2, sauf les commerces alimentaires et pharmacies. Les commerces fermés pourront avoir une activité de "click and collect" et faire des livraisons à domicile.

Les commerces de plus de 400 m2 restent ouverts mais la jauge est portée de 10 à 15 m2 par visiteur, et il est demandé aux exploitants de se doter d'un médiateur Covid et d'étendre leurs horaires d'ouverture le matin.

3. Contrôles renforcés aux frontières

Les contrôles aux frontières vont être renforcés. Des tests PCR aléatoires seront menés dans les aéroports de Nice et de Cannes pour des vols entiers.

4. Accélération des vaccins

La campagne vaccinale va être accélérée, avec la réception prochaine de 4.500 doses supplémentaires du vaccin Pfizer. Par ailleurs, la possibilité de se faire vacciner sera offerte aux personnes âgées de 50 à 64 ans et souffrant de comorbidités: dans cet objectif, de nombreuses doses du vaccin d'AstraZeneca doivent être envoyées dans les Alpes-Maritimes prochainement, a encore assuré M. Gonzalez.

Lire aussi : Reconfinements d'urgence pour Nice et le littoral des Alpes-Maritimes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2021 à 13:07 :
Il y a de forte chance que cela se reproduire dans d'autres départements maintenant que nos élus ont trouver la cloche à fromage ,ils ne vont pas la lâcher .Ça permet de passer à la télé ensuite comme le maire PS de Dunkerque plus dur dans son discours que le pire des épidémiologistes rois des plateaux télés depuis un an ,tout ça pour se faire connaître ou reconnaître avant les prochaines élections.Un peu de pub ça fait pas mal.
a écrit le 23/02/2021 à 8:29 :
Gonzales ? ........le petit ???
Cet aéropage d'élus n'a qu'un but : gesticuler pour occulter l'immense incurie dans la gestion de cette épidémie
Réponse de le 23/02/2021 à 17:30 :
"Gonzales ? ........le petit ???"

C'est Speedy
a écrit le 23/02/2021 à 7:00 :
Si j’ai bien compris les magasins alimentaires seront fermés le week-end donc impossible de faire ses courses ou même d’acheter du pain entre le vendredi 18 heures et le lundi 6 heures, c’est bien ça ? Et on n’a pas pu trouver quelque chose de plus pratique pour la population ?
Réponse de le 23/02/2021 à 11:22 :
Disons que vous avez pas compris alors, seulement que pour sortir faire vos courses vous devrez faire une attestation, que si vous travaillez le samedi ou le dimanche vous aurez besoin de cette même attestation mais pas en cochant la même case et celle de votre employeur (comme en ce moment après 18h... Par contre vous pourrez plus allez en famille ou chez des amis...
Ou comme la plupart des personnes dans cette zone confiné vous irez le vendredi soir en dehors de la zone pour passer le week end et dans 3 semaine le gouvernement toujours aussi nul confinera le pays complet comme vous l'êtes vu que la procédure fonctionnera pas a cause de sa gestion chaotique et pas réfléchie. En gros vous avez juste un couvre feu de 0h00 à 23h59 donc les cas continueront et vos problèmes aussi...
a écrit le 22/02/2021 à 18:09 :
accélérer la vaccination avec....4500 doses !
Le département a une population d'un million de personnes et les mêmes responsables ont promis 90.000 doses d ici fin mars , soit 45.000 personnes.
Faites le calcul , a ce train là ils seront vaccinés a la fin de l' été....2022 !

On se moquer ouvertement de qui ?
Réponse de le 22/02/2021 à 18:20 :
Oui enfin, dans le million, vous comptez enfants, étudiants, jeunes adultes, pour lesquels il n’y a pas besoin de vacciner. Ce qui est important c’est le nb de personnes à risque évidemment
Réponse de le 22/02/2021 à 19:38 :
Si ces régions ont plus de malade du covid que les autres ils auront besoin de moins de vaccins... ils auront l'immunité naturelle... On est d'accord que le surplus de vaccin est qu'une annonce pour faire croire qu'ils font quelque chose. Mais moi je constate toujours le même cluster, les régions les plus impactées sont toute frontalière allemagne, belgique, italie et royaume uni... A quand un confinement obligatoire de tout ceux qui traverse notre frontière pour éviter cela... Qu'ils soient français ou étranger et qu'ils aient passe 1 heures ou des années avec test covid négatif 7 jours après l'entrée et avant autorise de desisoler...
a écrit le 22/02/2021 à 17:42 :
Confinement local une première en France ?
Oui et non selon si dans reconfinement l'on ne prend en compte les îles lointaines et non si dans confinement partiel on oublie la chronologie du début de cette pandémie ( Lamorlaye etc... ).
Nous voici juste 1 an en arrière, le titre de la série ou du jeu vidéo est: saison 2 !
L'intrigue est la même, seule la région est plus " estivale " et pour le buzz ou le changement de niveau on ne part plus avec peu de contamination jour mais niveau 2 oblige les sommets d'alors sont le plancher de maintenant.
Me tarde de parvenir au niveau 5 !
Réponse de le 22/02/2021 à 19:40 :
Et puis le seul et unique confinement qu'on a eu était celui de mars, depuis ce sont des couvre feu qu'ils soient a 20h 18h ou la journée complète, on fait un papier et on sort...
a écrit le 22/02/2021 à 17:21 :
"et il est demandé aux exploitants de se doter d'un médiateur Covid "

Ça paie combien ?
a écrit le 22/02/2021 à 17:17 :
"Des tests PCR aléatoires seront menés "

Ah ,ils sont fiable maintenant ?

Il est reproché à cette technique de considérer comme malades ou contagieux des patients qui n'auraient en eux qu'une très faible charge virale. Les tests, avec leur méthode de "zoom" seraient en quelque sorte trop puissants. Trop sensibles. Une sensibilité pointée du doigt par des médecins, à l'instar du Dr Kierzek : "Encore ce matin un test positif (débris de virus, test trop sensible) alors que la patiente a été contaminée et contagieuse il y a plus de 2 semaines", a-t-il tweeté. "On dépiste des gens pas malades pas contagieux et on passe à côté de contagieux !"Les critiques formulées contre les tests PRC rhino-pharyngés reposent donc sur l'idée que le fait d'identifier des bribes du virus dans l'organisme n'est pas forcément synonyme de contagiosité. Pour certains, il serait ainsi plus honnête de revoir à la baisse le nombre de cas détectés, puisque des patients avec une très faible charge virale mais diagnostiqués positifs ne présentent potentiellement pas de danger.
a écrit le 22/02/2021 à 14:48 :
Beaucoup beaucoup de mal a voir l'intérêt de telles mesures. En semaine les mômes à l'école, les parents au boulot, et tout le monde à la cantine, et enfermement le week end. Les commerces de plus de 5000 m2 ne sont assurément pas les lieux privilégiés de diffusion du virus. Une mesure ""forte"" pour faire plaisir a estrosi, et tant pis les dégâts collatéraux. A croire que depuis un an ils ont toujours rien compris.
Je ne prétends pas qu'il y ai une bonne solution, mais ils ont l'art de toujours prendre les mauvaises. Juju a eu cette fois l'intelligence de ne pas se mettre dans le coup.
Quelle est la chose qu'ils n'auront pas ratée dans cette affaire?
Réponse de le 22/02/2021 à 19:45 :
Attendez mai 2022, pour les 2 week-end de présidentiel, ils autoriseront d'aller voter pour larem et le rn pour le second tour et tout les autres votes seront assujettie a un pv de 135 euros...
a écrit le 22/02/2021 à 14:44 :
Nice, la ville la plus télésurveillée, j'entends parler de "protection vidéo" même tant qu'à faire, de France, manque de bol ça n'arrête ni le terrorisme ni les virus. Ca coûte pas un peu cher quand même pour seulement rassurer les vieux riches ? Bah me direz vous au final c'est eux qui payent hein, vous avez bien raison...

"Des tests PCR aléatoires seront menés dans les aéroports"

LOL !

Alors non seulement ils ne ferment pas les aéroports principaux vecteurs du virus mais en plus on les teste aléatoirement ! La question est nous prennent ils toujours pour des gonds ou bien à force ne le seraient ils pas devenus eux-mêmes ?
Réponse de le 22/02/2021 à 14:56 :
@citoyen blasé. Tout à fait d'accord, il faut fermer la frontière italienne au tourisme et fermer l'aéroport, le reste c'est du baratin.
Réponse de le 22/02/2021 à 16:45 :
Oui mais ils ne le veulent pas, tous les chiffres leur hurlent que le virus passe par les aéroports mais ils ne veulnt toujours pas les fermer et ce depuis le tout début !

Et le pire est qu'ils veulent nous faire payer leurs décisions prises par eux-seuls et contre notre avis !

Epuisant... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :