Bandeau Législatives (région)

Le "store" du Crédit Agricole : une agence new look chic et technologique

 |   |  408  mots
(Crédits : Acteurs de l'Economie)
Ce concept innovant d'agence bancaire alliant nouvelles technologies et relations privilégiées avec ses clients sera ouvert au public le 17 octobre prochain à Grenoble par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

Situé en plein centre-ville, entre une boutique Nespresso et un magasin branché de vêtements, « le Store », nouveau concept lancé par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, ressemble plus à une boutique haut de gamme qu'à une agence bancaire. Dès l'entrée, un escalator, généralement associé à l'univers des grandes surfaces, attire l'attention. Dans cet espace ouvert et dépouillé de mille mètre carrés dominé par des écrans géants, boîtes, dépliants et tablettes tactiles sont à la disposition du public. Dès leur arrivée, les clients sont pris en charge par un conseiller - senior - et aiguillés vers l'espace correspondant à leur besoins : épargne, projet immobilier, assurance, ou réclamations. Là, ils peuvent s'informer en totale autonomie ou bénéficier des conseils d'un spécialiste. Quelques coussins aux couleurs de la banque, disposés ça et là, renforcent le côté intimiste...
L'agence bancaire "new look" est intimiste, chic et technologique
Une petite révolution pour les principaux responsables du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, réunis mercredi 10 octobre à l'occasion de l'inauguration du Store. « Il s'agit d'une première dans le monde bancaire », explique Jean-Pierre Gaillard, président de la caisse régionale, qui compte 2200 collaborateurs et 259 000 sociétaires. « La technologie et Internet ont amené de nouvelles formes de proximité », analyse Christian Rouchon, directeur général. « D'où l'idée d'offrir une libre circulation aux clients, dans un esprit de totale proximité ». Et François Guillebert, directeur de la nouvelle relation clients, de renchérir : « Le Store est un lieu où l'on peut naviguer comme sur Internet ». De fait, la baisse de fréquentation des agences imposait de faire preuve de créativité.
En attendant les 'superstores' et les 'hyperstores' bancaires
Avec un nouvel enjeu affiché : replacer l'homme au c?ur de la relation avec le client. « Nous voulons redonner un rôle aux vendeurs et rehausser la qualité des services dédiés, alors que le client a de plus en plus de connaissances », précise Christian Rouchon. « Dès le premier contact, le client devra ainsi sentir l'expertise. » L'espace, qui compte 25 salariés, a nécessité un investissement de plus de 2 millions d'euros, hors foncier. Cette agence sera déclinée dans différentes tailles : stores, superstores et hyperstores. Avec déjà deux ouvertures prévues en Isère au premier trimestre 2013, à Bourgoin-Jallieu en Isère, et à Salaise-sur-Sanne, près d'Annonay en Ardèche.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2013 à 20:51 :
pfft quelle blague... encore un truc qui va couter plus cher qu'il ne va rapporter : seuls les clients "locaux" iront dans cette agence (qui d'autre ? des touristes ? des voleurs d'idées qui voudraient copier le Credit Agricole ? .. franchement...), il en faudrait donc une par localité, pour remplacer les agences déjà existantes....
Sans parler du prix (sic) du temps pour déployer tout cela (prévoir des dizaines d'année, donc le concept sera obsolète avant même que la moitié de Paris soit "équipé") et de former les conseillers... conseillers séniors s'il vous plait.. c'est important... pas les nuls qui vous servent, vous, dans votre agence locale... des bons...
Franchement cela serait bien si déjà ils avaient assez de conseillers tout court...
« Nous voulons redonner un rôle aux vendeurs et rehausser la qualité des services dédiés (...)" : au CA la garantie que vous ne vous faites pas arnaquer (je me marre) c'est que le conseiller n'a rien à gagner à vous proposer quelque chose... ma question est la suivante : comment motiver un "vendeur" ?
Bref je ne vais pas y passer des heures, mais c'est une belle connerie à mon avis... à se demander si les énarques et autres démagos de tout poil (et vivant sur une planète inconnue des gens normaux) se sont emparés de tout ce qui nous entourait en plus du pouvoir politique...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :