Le réseau social Snapchat massivement piraté

 |   |  527  mots
C'est sur un site crée par ces hackers pour l'occasion, SnapchatDB.info, que 4,6 millions de pseudos et numéros de téléphone ont été révélés.
C'est sur un site crée par ces hackers pour l'occasion, SnapchatDB.info, que 4,6 millions de pseudos et numéros de téléphone ont été révélés. (Crédits : Reuters)
Le réseau social de partage de photos et vidéos sur mobile a été la victime d'un piratage sans précédent. Les identifiants et numéros de téléphone de 4,6 millions d'utilisateurs ont été diffusés sur internet.

C'est ce que l'on appelle un réveillon agité. Le soir du 31 décembre, les développeurs de l'application de partage de photos et vidéos visibles pendant 10 secondes n'ont pas dû apprécier de voir plusieurs millions de comptes de leurs utilisateurs piratés. C'est sur un site créé par ces hackers pour l'occasion, SnapchatDB.info, que 4,6 millions de pseudos et numéros de téléphone ont été révélés. Révélant temporairement ces données privées sur la toile, le site est désormais hors ligne, explique Tech Crunch

Par ailleurs, les possesseurs de ces nombreux comptes peuvent se rassure : les deux derniers chiffres des numéros de téléphone ont été floutés. Avec quelles intentions ces hackers ont-ils alors publié ces informations ? On peut se poser la question car ce piratage intervient peu de temps après qu'une société australienne, Gibson Security, a mis en évidence une faille dans l'application.

7 minutes pour hacker plus de 4 millions de comptes 

Le 25 décembre, elle a en effet démontré qu'il était facile de récupérer des centaines de milliers de données téléphoniques appartenant aux utilisateurs de Snapchat. Et pour cause, il ne faut compter que 7 minutes environ pour réaliser l'opération. Mais les responsables de Snapchat, application qui à l'origine a été lancée par deux étudiants de Stanford, ont ignoré cette mise en garde. "Lors de ces dernières années, nous avons pris plusieurs mesures de précautions pour rendre la chose difficile à faire" s'état alors défendue la firme dans un post de blog. 

A la suite de ce hack, Gibson Security a déclaré qu'elle n'était pas responsable de ces révélations. "Nous ne savons rien de SnapchatDB, mais ce qui s'est passé était simplement une question de temps" a publié l'entreprise sur Twitter. 

Faire pression sur Snapchat

Du coté de SnapchatDB, les pirates ont expliqué agir ainsi pour "faire prendre conscience aux internautes à quel point plusieurs compagnies sont imprudentes avec les informations de leurs clients". Dans un message qui était visible sur leur site, ils défendent leur point de vue: 

Nos motivations répondaient également à la volonté de faire pression sur Snapchat afin qu'un piratage de ce genre ne soit plus possible. On comprend que les start-ups bénéficient de ressources limitées mais la sécurité et la vie privée ne doivent pas être au deuxième plan. La sécurité est aussi importante que l'expérience de l'utilisateur.  

Une application lancée en septembre 2011

Cette application est aujourd'hui très populaire, surtout auprès des adolescents. Au printemps dernier, cette dernière se targuait d'avoir plus de 5 millions d'utilisateurs actifs qui s'envoient plus de 200 millions de photos et vidéos par jour. Ce succès a suscité l'attention de Facebook qui avait proposé en novembre 2013 une offre de rachat d'une valeur de 3 milliards de dollars mais rejetée ensuite par Snapchat. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2014 à 15:19 :
L'offre de rachat venant de Facebook etait de 3 milliards de dollars, et non 3 millions... Relisez-vous bon sang (ou planchez plus longtemps sur vos articles!).
a écrit le 02/01/2014 à 15:06 :
l'offre de Facebook pour le rachat, c'était 3 milliards de dollars et pas 3 millions... énorme différence...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :