Cigarette électronique : Kumulus Vape devient le premier acteur indépendant coté sur les marchés financiers

 |   |  388  mots
Si certains observateurs continuent de reléguer la cigarette électronique au rang de mode éphémère, l’accessoire s’impose aujourd’hui comme le substitut nicotinique préféré des Français. Une étude publiée le 26 juin 2019 par Santé publique France rapporte que plus de 700 000 Français auraient mis un terme à leur addiction au tabac grâce à la cigarette électronique. Dans ce marché à forte croissance, Kumulus Vape, pionnier de la cigarette électronique, vient de faire son entrée sur le compartiment Euronext Access à Paris. Une première mondiale.

C'est au cœur de la Métropole de Lyon que les 25 salariés de Kumulus Vape s'affairent quotidiennement pour expédier partout en Europe le matériel et les consommables des adeptes de la cigarette électronique qui lui font confiance. Présente depuis 2012 sur le marché des particuliers avec sa plateforme e-commerce kumulusvape.fr, la société adresse également le marché B2B et ses quelques 2700 « vape shops » déployés sur le territoire national avec sa centrale d'achats KMLS. Ces deux activités ont généré en 2018 un chiffre d'affaires de 6,5 millions d'euros, en progression de 116% par rapport à l'année précédente, et un résultat de net de près de 300K€. Sur les trois premiers mois de l'année, le CA de Kumulus Vape continuait sa progression (+96%).

Avec l'ouverture de son capital le 28 mai dernier, l'entreprise a enclenché une première étape de son parcours boursier, qu'elle entend poursuivre à moyen terme sur le compartiment Growth. « Notre introduction est un symbole important pour toute la filière vape, précise Rémi BAERT, fondateur de la société rhodanienne. Au-delà de la visibilité que cette opération nous procure, cette reconnaissance des marchés renforce la vape et tous ses acteurs, dont la professionnalisation se confirme chaque jour davantage. La cigarette électronique est le premier des remparts contre le tabac, et nous comptons bien le faire entendre. »

La cigarette électronique n'est en effet plus la débutante que l'on imagine. Né il y a plus de 10 ans maintenant, ce substitut et ses consommables (que l'on nomme eliquides) génèrent chaque année en France un chiffre d'affaires estimé à plus de 800 millions d'euros. Des opportunités considérables, surtout à l'échelle mondiale, où les projections des analystes financiers évoquent très sérieusement le scénario d'un marché pesant plus de 40 milliards d'euros dès 2023... Kumulus Vape, qui vient de participer à un salon international à Madrid, entend d'ailleurs gagner des parts de marché en Europe.

La reconnaissance des autorités sanitaires françaises est lente mais certaine. Au début de l'année, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) recommandait de placer la cigarette électronique parmi les autres dispositifs de sevrage tabagique. Gageons que l'IPO de Kumulus Vape constitue un élément supplémentaire de la crédibilité grandissante de la cigarette électronique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :