La France, reine incontestée du marché mondial du luxe

 |   |  876  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le luxe est une chose très complexe. Il ne s'agit plus d'une simple course aux armements entre des marques comme Hermès, Louis Vuitton et Chanel. Même si, l'authenticité et la tradition sont encore très appréciées des consommateurs de luxe du monde entier.

La France et la mode: cette grande union

La mode en France, c'est bien plus que des défilés, du glamour et des jolis visages. C'est une industrie qui génère des revenus énormes dans les magasins traditionnels et maintenant dans les magasins en ligne.

En France, l'industrie de la mode réalise un chiffre d'affaires annuel de 150 milliards d'euros et emploie un million de personnes. Selon une étude de l'Institut français de la mode, le secteur est plus rentable que l'aéronautique ou l'industrie automobile.

Cela s'explique par le vaste secteur que représente la mode. En effet, quand on parle de mode, on parle d'un univers très large, non seulement des vêtements, mais aussi des chaussures, des sacs à main, des accessoires, des bijoux et des parfums. Il représente 1,7% du PIB. Si l'on tient compte du fait que la mode affecte aussi d'autres secteurs, comme la chimie et l'immobilier, il atteint 2,7% du PIB. Il convient de souligner que le monde du luxe, qui a une dimension plus internationale, représente un tiers de l'économie de la mode, et qu'elle est très importante parce qu'elle est fabriquée en France.

La mode française est en très bonne santé et au cours de la dernière décennie, malgré l'impact de la crise économique, les exportations françaises d'habillement ont connu une croissance moyenne de 5% par an. L'une des explications est la forte demande des pays asiatiques pour qui le pouvoir d'achat de certaines couches de la société a grimpé en flèche. Le continent asiatique est à l'origine de plus ou moins 30% du chiffre d'affaires enregistré. La mode se vend principalement en Chine, au Japon, à Singapour, mais aussi aux États-Unis, qui reste un important centre de distribution.

La mode s'expose à la une des journaux lors des défilés parisiens. Les défilés de mode ont la particularité de présenter les réalisations de créateurs du monde entier. Là, la crème des célébrités et des modèles du moment sont combinés. Cependant, pendant les défilés, des salons professionnels et des salles d'exposition se tiennent en parallèle, là, où les affaires se font.

Le poids du marché du luxe

Le poids du marché du luxe s'accroît dans un contexte géopolitique complexe où l'incertitude s'accroît parfois. Si l'on tient compte de toutes les nationalités, les 100 plus grandes entreprises du secteur ont réalisé un chiffre d'affaires de 217 milliards de dollars en une seule année. Le rapport Global Powers of Luxury Goods 2018, qui montre la position renforcée des leaders européens du secteur, indique que les dix plus grandes structures de luxe du monde ont surmonté le sentiment de contraction qui régnait dans l'industrie et qu'il y a eu un renforcement du marché.

LVMH, avec plus de 70 marques, est le leader mondial. Bernard Arnault, directeur de LVMH, est l'homme le plus riche d'Europe et le quatrième du monde. Sa fortune dépasse 73 milliards d'euros. Le décollage a été spectaculaire ces deux dernières années, avec quarante milliards d'actifs supplémentaires. Avec un passé lié au monde de la construction, Arnault était en avance sur tout le monde. En laissant ce secteur derrière lui, il a concentré tous ses efforts de gestion sur la croissance de LVMH depuis qu'il en est devenu l'actionnaire majoritaire en 1989.

Récemment, la société française a créé le nouveau fonds d'investissement LVMH Luxury Ventures pour investir dans des sociétés nouvellement créées. Ce nouveau projet vise à investir entre deux millions d'euros et dix millions d'euros afin d'acquérir des pourcentages minoritaires compris entre 15% et 20% dans des start-ups, concernant le secteur du cuir, de l'horlogerie,de la bijouterie, des accessoires, des parfums et des cosmétiques. Récemment, le groupe également a investi près de 30 millions de livres Sterling dans la plateforme de recherche dédiée à la mode Lyst.

Il prend de la valeur et se place devant le groupe cosmétique américain Estée Lauder, troisième au classement de l'an dernier et qui cette année a réussi à dépasser le tout-puissant Richemont. Il est important de souligner l'autonomisation de la France dans le contexte du marché du luxe, puisqu'elle compte neuf groupes dans le classement mondial. Ces neuf marques françaises représentent 24,3 % du chiffre d'affaires total du secteur.

En cinquième position se trouve le groupe Kering, propriétaire de Gucci, qui continue de croître à deux chiffres et se classe parmi les 5 premiers au monde, ainsi que des marques telles que Saint Laurent et Bottega Veneta qui se renforcent d'année en année. La sixième place est occupée par la société française L'Oréal, qui gagne une place par rapport à l'étude de l'année précédente.

La marque française par excellence, Hermès, célèbre pour ses sacs Birkin et Kelly, mais aussi pour ses extraordinaires mouchoirs en soie et accessoires en cuir artisanaux, est classée au 12ème rang mondial, suivie par Christian Dior Couture (26ème), Clarins (32ème), le groupe SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot, 52ème), Longchamp (57ème) et Nuxe (94ème).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :