Numericable refinance sa dette, sous l'oeil des agences de notation

 |   |  316  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Numericable)
Numericable est parvenu à refinancer sa dette de 2,35 milliards d'euros.

La deuxième fois aura été la bonne. La seconde proposition faite par Numericable à ses créanciers a été adoptée. « C'est un grand succès alors que les marchés financiers sont totalement effondrés », confie un proche de la société.

Le câblo-opérateur, qui est un des plus gros LBO (rachat avec effet de levier) du pays, va donc pouvoir refinancer sa dette, qui s'élève à 2,35 milliards d'euros. Il va notamment lever de l'argent frais. En effet, l'accord obtenu par les trois actionnaires actuels, les fonds Carlyle, Cinven et Altice (créé par Patrick Drahi), lui permet d'émettre d'ici février pour 350 à 500 millions d'euros d'obligations. À cette fin, Numericable a été noté pour la première fois par les agences. fin juillet, Standard & Poor's lui a attribué la note CCC+, au milieu de la catégorie spéculative (junk bonds). S&P a toutefois promis de relever la note d'un cran (B) si la dette était bien refinancée. De même, Moody's devrait dans cette hypothèse le noter B+. À la manière d'un « roll-over » grec, ces obligations serviront à rembourser par anticipation une partie de la dette, son montant restant globalement inchangé. Mais les dates de remboursement sont décalées de deux ans. Et les clauses à respecter (en pratique, des ratios financiers) sont aussi modifiés.

concession à ses créanciers

En échange de ces avantages, le câblo-opérateur a fait une concession à ses créanciers : il leur paiera un taux d'intérêt plus élevé. En pratique, il paiera 0,5 % à 1 % de taux d'intérêt en plus par rapport au taux actuel (3,75 % au-dessus de l'Euribor). Initialement, il avait proposé de payer seulement 0 % à 0,5 % d'intérêts en plus, mais cette première proposition n'avait pas réuni la majorité nécessaire des deux tiers. Numericable avait donc dû mettre sur la table une seconde offre plus généreuse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :