"Paru Vendu" liquidé, plus gros plan social de l'année en France

Le tribunal de commerce de Lyon a prononcé la liquidation judiciaire de la Comareg, le pôle presse gratuite du groupe Hersant Média qui édite "Paru Vendu". Les 1.650 salariés se retrouvent au chômage.
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie (Crédits : La Tribune Infographie/BHEDOUIN)

Ils sont plus de 1.650 salariés à se retrouver au chômage. Sans surprise, le tribunal de commerce de Lyon a prononcé ce jeudi la mise en liquidation du journal gratuit de petites annonces "Paru Vendu". Précisément, c'est le pôle presse gratuite du groupe Hersant Média composé de la Comareg et du centre d'impression Hebdoprint, qui va cesser son activité.

Il n'y a pas eu de plan social de cette importance en France depuis ceux dans l'automobile en 2010. Jeudi, les 350 salariés massés devant le tribunal ont accueilli la décision par des sifflets et des huées, écrit l'AFP. "Des mois qu'on ne dort plus", "Hersant doit payer", criaient les uns. "Qu'apporte le père Noël cette année ?", a apostrophé une autre. Dominique Bernard, directeur général de GHM et président des deux sociétés, a pris la parole au milieu des salariés en colère, leur promettant de chercher "toutes les solutions qui permettront de sauver tout emploi possible". L'administratrice judiciaire a encouragé d'éventuelles reprises, y compris par du personnel localement, sous la marque "Paru Vendu" qui pourrait perdurer.

Leader du secteur

Créé il y a presque douze ans, "Paru Vendu" était le leader de la presse gratuite d'annonces dans l'Hexagone. Philippe Hersant avait racheté ce titre au début en 2003, titre alors très lucratif ce qui lui avait permis relancer son groupe de presse France Antilles, rebaptisé depuis Groupe Hersant Média (GHM). "Paru Vendu" c'est à l'époque 19 millions d'exemplaires tirés chaque semaine, plus 280 éditions et 3.1 000 salariés. Le marché de la presse d'annonce pèse alors quelque 750 millions d'euros, selon une étude de Precepta.

En crise depuis 2008

Mais, depuis 2008, l'hebdomadaire est touché de plein fouet par la migration des petites annonces sur Internet. Il connaît alors une lente descente aux enfers, est placé en redressement judiciaire il y a tout juste un an. L'entreprise "ne répond plus aux défis technologiques actuels et a perdu du temps à une époque", a déclaré jeudi l'administratrice judiciaire, Laurence Lessertois. Et la crise économique, qui a réduit les investissements publicitaires, a sonné le glas. Le tribunal de commerce a assorti la liquidation judiciaire du titre d'une poursuite d'activité durant quinze jours, le temps d'organiser les licenciements des 1.150 salariés de la Comareg, et des 500 d'Hebdoprint. Un mandataire judiciaire a été nommé par le tribunal en la personne de Bruno Walsac. Il a aussitôt saisi l'Association pour la garantie des salaires et demande que les salariés touchent 100% de leur salaire pour une durée minimum de six mois.

Hersant Média renégocie sa dette

Dominique Bernard a repris dès jeudi midi la route de Paris où, selon l'AFP, il doit rencontrer ses banquiers pour "négocier la dette" de Hersant Média, estimée à plus de 200 millions d'euros. Dans le cadre d'un projet de mariage avec le groupe de presse belge Rossel, qui donnerait naissance au troisième groupe de presse régional, GHM aurait demandé aux banques qu'elles renoncent à être remboursées à hauteur de 100 millions d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 17/02/2014 à 4:00
Signaler
votre cadre est insuffisant ,pour décrire ce que l'on reproche à paru-vendu !!!!

à écrit le 30/12/2011 à 13:26
Signaler
Paul Dini,le fondateur de la Comareg,aurait pu faire un geste pour aider ceux qui étaient prets à reprendre la majorité des titres.Il ne fallait pas grand chose pour que la Comareg reste le leader de la presse gratuite.Même sans beaucoup de petites a...

à écrit le 30/12/2011 à 13:20
Signaler
Paru vendu ne sera pas repris.Michel Moulin à lancé Newaffaire qui est une copie de Paru vendu et il va embaucher petit à petit tous les bons collaborateurs de la Comareg.

à écrit le 29/12/2011 à 13:59
Signaler
le 26 XII dernier je passe une annonce dite gratuite, pour vendre ma mercedes C220 advangarde; 71 00 euros sont réglés par CB ; j'apprends la liquidation; je reçois d'appeler le03287948.... , mon annonce intéréssant; numéro inexistant; je vérifis mes...

à écrit le 05/11/2011 à 21:34
Signaler
c'est un fiasco, il est vrai, pour celles et ceux, qui ont oeuvré pour cette entité (GHM au sens le plus "large" du mot). Mais pour les quelques unes et uns qui étions en concurrence avec ces "cow boy" de Paru Vendu, même si nous appartenions aussi à...

à écrit le 04/11/2011 à 9:15
Signaler
Les arbres vont pouvoir respirer un peu .... Le support papier est en voix d'extinction et on ne peut que s'en réjouir. Bientôt ça sera au tour des caissières, des hotesses d'acceuil au sol (aéroport), des agences de voyage en vitrine, .... TOUT se f...

à écrit le 04/11/2011 à 6:46
Signaler
Il est clair que c'est la concurrence des sites Internet et en particulier "leboncoin" qui a été une concurrence féroce. mais on oublie de dire que la différence principale tient à ce qu'une annonce sur "leboncoin" est TOTALEMENT gratuite (sauf optio...

le 12/11/2011 à 11:42
Signaler
Paru vendu possède un site internet mais n'ont pas réussi à prendre le créneau. Leur stratégie était d'ailleurs orientée sur les nouveaux médias (cf applications android et iphone). Pour avoir fait un tour dans leurs locaux lyonnais et parisiens, il ...

à écrit le 03/11/2011 à 17:28
Signaler
Bravo pour le record! les cadres de l'entreprise étaient payés combien? "Les salariés les plus inefficaces sont systématiquement mutés aux postes où ils risquent le moins de faire de mal: l'encadrement." Scott Adams.

le 03/11/2011 à 19:20
Signaler
MDR /6°

à écrit le 03/11/2011 à 17:21
Signaler
Et l'on se demande d?où vient la crise?

le 03/11/2011 à 18:38
Signaler
Vous parlez de choses que vous ne connaissez pas, la moitié des titres paruvendu sont rentables et même plus. Idem pour internet sur certains département ils sont en tête même devant leboncoin. Seulement Hersant n'a pas voulu faire un quatrième PSE ...

à écrit le 03/11/2011 à 17:11
Signaler
Ce journal ne s'est pas adapté au web, certainement a été terrassé par le site leboncoin c'est sûr... quand est-ce qu'il comprennent que le papier c'est fini !!!

le 04/11/2011 à 12:34
Signaler
et toi, quand vas tu comprendre ce que dis à juste titre "boitakalins" dans son message plus haut!!! le papier n'est pas fini....faut prétexte pour fermer la boite et voilà tout

le 05/11/2011 à 21:23
Signaler
le papier c'est fini bien sur tout le monde a internet ! Raccourci trompeur de ceux qui ont les idées courtes ! Le message publicitaire entre dans le foyer toujours ,le message pub internet n'entre que si on le veut !!!

à écrit le 03/11/2011 à 17:10
Signaler
la pub papier c'est fini, elle va directement de la boitte aux lettres à la poubelle ou bien elle sert à allumer la cheminée! en plus elle n'est même pas ciblée et est noyée au milieu de dizaines d'autres sur le même support.

le 19/11/2011 à 10:58
Signaler
toi t a rien compris c est navrant

à écrit le 03/11/2011 à 17:01
Signaler
oui mais otus les licensiés!!!

à écrit le 03/11/2011 à 17:01
Signaler
Pardonnez ma franchise mais ça leur pendait au nez depuis le début, dès la création de la société, les annonces sur le web existaient et commençait à concurrencer le marché. Les concurrents papier ont tous diversifiés leurs activités et sources de re...

à écrit le 03/11/2011 à 16:24
Signaler
Tout le monde veut faire éponger ses dettes par les banques moi aussi

le 03/11/2011 à 16:53
Signaler
moi aussi ^^

le 03/11/2011 à 17:00
Signaler
eh oui on emmerde toujours les petits au bénéfice des gros !!

le 03/11/2011 à 17:23
Signaler
Et moi aussi !...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.