Open Data : La RATP ouvre l'accès au plan du métro

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Longtemps réticente à autoriser gratuitement l'exploitation de ses données, notamment la carte du métro parisien, la RATP s'est finalement convertie à l'Open Data. Mais l'utilisation de ces informations reste encadrée.

Développeurs et entrepreneurs pourront exploiter certaines données de la RATP. Cette dernière indique sur une page de son site avoir "choisi de s'associer à la démarche globale d'ouverture des données publiques (' Open Data'), initiée par l'Etat Français avec la mission Etalab". Les plans du réseau en Île de France ainsi que les positions géographiques et correspondances du réseau ferré, mais aussi des données sur la qualité de l'air dans les stations, et la liste des commerces de proximité agréés sont désormais disponibles sur le site data.gouv.fr. A noter: les horaires des métros ne figurent pas dans ces listes. 

Cette ouverture n'allait pas de soit pour la Régie autonome des transports parisiens. Elle était même allée jusqu'à faire retirer une application (CheckMyMetro) sur la plateforme de téléchargement d'Apple. En cause: la reproduction alors non autorisée de la carte du métro. 

Désormais, l'exploitation commerciale de ces données est donc possible, mais elle est encadrée. Les élements cartographiques et logos devront être "strictement fidèles à l'original" précise la RATP dans les conditions générales d'utilisation. Autre précision: seuls les "sites web, applications mobiles widget ou outil de guidage" bénéficient de cette licence particulière. Les autres supports comme le papier, le textile et la céramique ne le sont pas. 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2012 à 23:18 :
l?ordre des stations sur chaque ligne ne semble pas fourni? :,o(
a écrit le 08/08/2012 à 21:11 :
"A noter: les horaires des métros ne figurent pas dans ces listes."

Pas grave, puisque la RATP fait de la rétention, il est toujours possible aux developpeurs de, au choix :

- scrapper les horaires sur le site RATP - et avec un coup de YQL c'est encore meilleur ;
- scrapper les pages WAP - très pratiques à scrapper ces pages allégées ;
- lire le code de l'application RATP Premium pour en extraire les URLs d'APIs de FaberNovel ainsi que la liste des stations et leur géolocalisation.

A bon entendeur...

Open data, resistance is futile.
a écrit le 08/08/2012 à 20:05 :
"Les autres supports comme le papier, le textile et la céramique ne le sont pas. " Quid du tatouage dans le dos ? Le contrevenant sera t'il torturé ?
Réponse de le 08/08/2012 à 20:20 :
Il sera coincé éternellement dans les couloirs du métro
Réponse de le 15/03/2013 à 13:46 :
Pire encore : il sera contraint de prendre la ligne 13 aux heures de pointe matin et soir pour le restant de sa vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :