« Apple ou YouTube doivent contribuer à la création française » selon Filippetti

 |   |  341  mots
Aurélie Filippetti. Copyright Reuters
Aurélie Filippetti. Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Dans la lutte contre le piratage, il faut, selon la ministre de la Culture et la Communication, « arrêter de se focaliser sur les internautes. » Elle préconise de faire payer les géants américains qui « créent peu d'emplois en Europe. »

Hadopi sera-t-elle supprimée ? Les intentions du gouvernement sur la haute autorité de lutte contre le piratage sur Internet, créée par la précédente majorité au pouvoir, restent encore floues. A quelques semaines de la remise du rapport de Pierre Lescure, en mai, sur la réforme de la loi Hadopi, la ministre de la Culture et la Communication, Aurélie Filippetti, estime qu'il faut « arrêter de se focaliser sur les internautes » et plutôt « s'attaquer à la contrefaçon commerciale, lutter contre les groupes qui gagnent de l'argent avec le piratage et développer des catalogues d'?uvres facilement accessibles en téléchargement légal » déclare-t-elle dans un entretien au « Parisien. »

Nouvelle taxe, nouveau fonds de soutien ?
Qui sont ces groupes qui gagnent de l'argent avec le piratage ? Feu Megaupload ? Non, Google et Apple ! « Les consommateurs paient 500 à 600 euros pour un iPhone ou un iPad, enrichissant des grandes entreprises comme Apple qui ne créent que peu d'emplois en Europe. Je suis donc favorable à ce que des groupes comme Apple ou YouTube (filiale de Google NDLR) contribuent à la création, tout comme nous avons obtenu que Google aide les éditeurs de presse » avance Aurélie Filippetti. Les géants américains, qui emploient plus de 1.500 personnes en France pour Apple et plus de 500 pour Google, apprécieront. Faut-il alors créer une nouvelle taxe ? Un nouveau fonds de transition au numérique ? Il est vrai que le secteur de la musique n'a pas digéré que le Centre national de la musique, voulu par Nicolas Sarkozy, sur le modèle du CNC pour le cinéma, soit enterré. La ministre ne s'étend pas sur les solutions envisagées. Elle revient en revanche sur le retour de la publicité sur France Télévisions après 20 heures : « soyons pragmatiques. Sarkozy a fait perdre 420 millions d'euros au service public en la supprimant, et on récupérerait seulement 100 à 150 millions si on la rétablissait. Et ce retour soulèverait d'autres questions. Il ne me paraît pas évident ».
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2013 à 23:19 :
Le gouvernement précédent à crée plus de taxes que n'importe quel autre, on est juste dans la continuité et comme d'habitude les politiques servent des intérêts particuliers aux détriment des citoyens. Arrêtez donc de voter PS ou UMP au lieu de chouiner sur votre sort.
a écrit le 08/04/2013 à 23:08 :
traduction : filez-nous du pognon, quitte à vous rembourser sur les internautes, on trouvera toujours des copains pour s'occuper de le dépenser ...
a écrit le 08/04/2013 à 9:40 :
Comme d'hab. avec les socialistes on taxe, on taxe et on taxe encore ! Pourquoi ne pas faire comme Xavier Niel et aller attaquer les Américains sur leur terrain ? Et puis il y en a ras le bol de toutes ses taxes qui, in fine, sont toujours payées par le consommateurs final.
a écrit le 08/04/2013 à 8:11 :
"Contribuer à la création française" dit autrement signifie "à payer le chômage de nos intermittents du spectacle".
Réponse de le 08/04/2013 à 23:14 :
même pas : à mon avis, ça devrait servir à engraisser un organisme du type SACEM ou HADOPI (toujours pas supprimée, malgré les promesses d'un certain Hollande : visiblement, cela a été jugé plus urgent de faire voter une loi sur le mariage pour les homosexuels, dont tout le monde se contrefiche, que de supprimer cette pompe à fric qui coûte 1/2 milliard/an au contribuable) : dirigé par des copains, avec les salaires qui vont bien, et des objectifs suffisamment foireux pour qu'ils puissent être payés à ne rien faire
a écrit le 07/04/2013 à 22:04 :
La petite française appelle l'oncle Sam à la rescousse pour financer l'exception culturelle française. Comme pour la logistique de l'opération Mali. Comme pour le GPS. Comme pour l'usine de pneu d'Amiens. Tout cela parce que Lafayette (et Louis16) ont soutenu l'ami Washington qui bouta l'administration Anglaise dehors. Appelons plutôt l'oncle Sam à nous aider à bouter la clique ENA-socialiste dehors!
a écrit le 07/04/2013 à 20:59 :
QUE MADAME FILIPETTI ARRETE AVEC SA TAXEMANIA. APPLE (ET STEVE JOBS) ONT ETE LES PREMIERS A LUTTER CONTRE LES TELECHARGEMENTS ILLEGAUX EN DEVELOPPANT ITUNES ET EN INSTAURANT LA VENTE DU MORCEAU DE MUSIQUE A 99CENTS DONT LA MAJEURE PARTIE RETOURNE AUX ARTISTES ET STUDIOS. SI CE SYSTEME N'EXISTAIT PAS, TOUS LES MORCEAUX SERAIENT TELECHARGES ILLEGALEMENT.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:03 :
Si les ayants-droits retournaient la majeure partie aux artistes et studio, cela se saurait depuis longtemps !
Les studios n'ont pas (sauf exception) de pourcentage. On les paient et ils cèdent leurs droits au départ.
Un artiste, souvent, est payé pour enregistrer et cède ses droits pour 200, 300 ? ou plus quand il n'est pas connu. La boîte de prod garde donc ses 100 %
Quand il est un peu plus connu, il peut avoir 2, 3 % des ventes.
Et quand son contrat est super bien négocié (les artistes connus), cela va jusque 15 %.
Étant artiste moi-même, je préfère télécharger, légalement ou non, et cela sans aucune culpabilité. Mes amis font pareil. Ou alors on développe un label indépendant, ou on édite ses propres cds (dans ce cas, je les achète directement aux artistes). Le reste, c'est la pire arnaque et on engraisse les PDG des grosses filiales qui n'ont même jamais entendu notre travail. Alors hors de question que je leur paie 1 centime.
a écrit le 07/04/2013 à 19:47 :
Taxer, taxer et encore taxer !! plutôt que de taxer que ne laissent-il par les sociétés hexagonales créer et aller vampiriser aux states ou ailleurs sur le même principe ? bah non, c'est tellement mieux de vider nos poches pour engraisser des intermittents du travail ou des chaines de télé publiques qui ne profitent qu'à une poignée de rentiers (Drucker, Sébastien, Ruquier et les autres), car ne l'oublions pas : in fine c'est toujours le client final qui raque.
a écrit le 07/04/2013 à 19:20 :
J'aimerais que la ministre nous éclaire sur la nature de ses liens passés avec monsieur Cahuzac. Ce serait certainement plus intéressant que ses propos sur les leaders d'Internet...
a écrit le 07/04/2013 à 19:00 :
Bon, je suis ingénieur, et avec les difficultés que subissent les entreprises, je risque de perdre mon job à travers les milles et une taxe et impôts, les obstacles administratifs et les corporatismes anti-productifs, mais j'ai pensé à une solution de recyclage, devenir intermittent du spectacle, ou réalisateur, ou carrément peintre incompris, j'ai pas de talent dans le domaine artistique, mais l?exception française et un temple bien gardé, bien payé, et donc un secteur d'avenir.
Je vais jouer mes cartes aussi, après avoir parlé, écrit, expliqué le rôle d'une économie de mérite et de travail, si je perds mon emploi, j?arrête de résonner des gens aveugles, par intérêt ou par dogme, et je vais jouer solo, si c'est çà que vous voulez, ainsi soit votre v?ux. PS je prendrai même la carte du parti, pour me faire accepter par les intermittents, et le milieu, et je ferai des navets bien sur, mais bien pensant, c'est tout ce qui compte.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:51 :
Eh bien, essaie donc de devenir intermittent ! Croyez-vous que ce soit si facile ?
J'ai l'équivalent d'un doctorat (conservatoire supérieur de musique avec diplome à la clé + 2 ans de post-graduate en France + 3 ans d'études à l'étranger) et bien même avec cela ce n'est pas facile de devenir intermittent et de le rester ! Car (comme de nombreux autres métiers), on a un bouleau énorme personnel qui n'est ni compté, ni payé. Quand on a une date (=déclaré 12h), cela signifie des semaines à bosser chez soi, des heures à proposer des programmes, se déplacer pour passer des auditions, tout cela en espérant avoir un concert payé 100 à 500 ? !
Pour ceux qui ont des cachets plus élevés, ils deviennent auto-entrepreneur (ben oui, l'intermittent, est employé par quelqu'un qui va payer des taxes - pour un budget total de 500 ?, l'intermittent recevra un cachet de 270 ? environ qu'il déclarera ensuite aux impôts et 230 ? sera versé dans différentes caisses ; en tant qu'auto-entrepreneur, vous avez les 500 ? mais pas d'intermittence).

Ras-le-bol qu'on nous traite de "gratteux". Essayez donc de vous produire en public et d'avoir 42 dates en 10 mois et demi (minimum pour avoir le statut !) Si vous partez en vacances ensuite (comme certains le pensent), vous êtes hors circuit.

- Si vous n'avez aucun talent, on ne vous réengage pas.
- Si vous êtes moins en forme un soir (je ne parle pas des stars qui évoluent dans un autre monde - celui du business), on ne vous proposera pas d'autres dates.
- Si vous n'avez pas bossé et que vous arrivez "à l'arrach" pour un concert, vous êtes grillé dans le réseau.
Alors si vous arrivez à vous trouver vos 42 dates minimum (avec jusque 42 employeurs différents, faut-il le préciser ?) en 10 mois et demi, c'est que vous êtes un pro. Pas un gratteu qui se dit un beau jour "tiens ? si je devenais intermittent ?". Essayez ! Vous verrez !
a écrit le 07/04/2013 à 18:19 :
Oui biensur ! On rigole bien ...
L'union européenne n'y arrive pas avec Google et son amende pour monopole sur navigateur internet, mais la France oui...!
Qui plus est si ils veulent vraiment faire quelque chose se serait aider dailymotion Asie développer et de n'a être racheter par les américains ( yahoo)
a écrit le 07/04/2013 à 17:37 :
Kolkhoze France : Bienvenue chez les cocos frustres avides d'argent frais a donner a leurs amis du cinema bobo non rentable et aux intermittents fumeurs de cailloux
Bizarre, Fillipetti ne parle pas de Dailymotion qui pourtant ne contribue pas plus que youtube a la creation francaise fumeuse
Réponse de le 07/04/2013 à 19:01 :
+1
a écrit le 07/04/2013 à 16:16 :
Je suis d'accord avec son constat. Si il s'opère une modification brutale du schéma de consommation et de revenu sur lequel repose l'industrie historique, alors il est nécessaire pour l'état de jouer temporaire son rôle de régulateur et de faire évoluer la législations fiscales afin de subventionner la transformation de ces mêmes acteurs pour endiguer la captation de valeur brutal des nouveaux agents; sans une telle décision, l'impact peut être dramatique car les acteurs historiques subissent une double peine avec une système d'imposition dépassé qui les pénalisent dans un contexte de concurrence exacerbée et une baisse souvent drastique de leurs revenus provoquant une destruction d'emploi aussi bien direct qu'indirect.
Réponse de le 07/04/2013 à 17:44 :
blablabla du bobo sclerose sur ses acquis, de la subvention pour les amis coco du cinema qui produisent des navets a longueur d'annee avec des acteurs surpayes
Réponse de le 07/04/2013 à 18:54 :
Le constat de Filippetti est mensonger. Elle accuse Google et Apple de gagner de l'argent avec le piratage. Or Apple a légalisé le téléchargement de musique numérique (itunes) quand la mode pour le consommateur, à a fin des années 90, était de numériser les CD et les distribuer gratuitement sous forme de mp3 via le P2P. De manière plus générale, Apple ne gagne aucun argent sur le piratage. Et si Google, avec Youtube, possède un média qui peut servir au piratage, il faut en revanche noter que le groupe est plutôt vigilant sur le respect des droits d'auteurs, surtout en comparaison des quelques "concurrents" qui se sont spécialisé dans le streaming illégal. Filippetti agit en socialiste: elle ne s'attaque pas à la malhonnêteté, mais à l'argent.
Réponse de le 07/04/2013 à 23:17 :
Pour votre gouverne, sachez qu'on parle de musique ici. Et que dans les industries dites culturelles gravitent des centaines de professions employant des milliers de personnes directement ou non (ingénieur du son, production, etc...). Fustiger les pseudo-artistes arrosés par le contribuable pour accoucher d'un navet tout les ans, je suis d'accord; jeter l'eau du bain avec le bébé ou tout les gens qui dépendent de ces industries (et qui sont souvent sous-payés), c'est favoriser l'augmentation du chômage et par cause à effet, vos impôts.
Réponse de le 08/04/2013 à 8:59 :
Ces bobos de gauche sont totalement nuls et filippitti est particulièrement nulle dans ce domaine. Assez d'argent pour les copains du PS et pour la production de navets.
Réponse de le 08/04/2013 à 11:18 :
@Habemus Austeritate : Hollande et sa caste aime que le chomage augmente, ainsi la misere et leur fonds de commerce augmentent ainsi et comme cela ils peuvent encore plus augmenter les taxes et harceler ainsi la classe moyenne qui trime a longueur d'annee pendant que Hollande & Co se gavent sous les dorures de la Republique
a écrit le 07/04/2013 à 16:03 :
lamentable , ces gens là n'ont pas le niveau et on ve se les goinfrer encore 4 ans ..
a écrit le 07/04/2013 à 15:42 :
Et tous les gogos qui ont pris la carte du PS, il ne faudrait pas les rembourser pour tromperies ?
a écrit le 07/04/2013 à 15:13 :
Elle a vraiment pas autre chose à penser. Elle devrait s'interroger pourquoi il est impossible à l'heure actuelle en France de naître un groupe comme Google ou Apple. Pauvre fille va...
a écrit le 07/04/2013 à 14:22 :
C est vrai qu'avec une photo comme cela , je trouve les idées de Mme Filipetti nettement moins ininteressantes!
Réponse de le 07/04/2013 à 15:43 :
C'est sûr que sans la tête c'est mieux !
a écrit le 07/04/2013 à 13:32 :
Question a Filippetti: pourquoi?
a écrit le 07/04/2013 à 12:56 :
Ce qui est bien quand on est Ministre, c'est qu'on peut dire n'importe quoi sur plein de sujets auxquels on ne comprend strictement rien.
On ne peut pas dire que Mme FILIPPETTI égale Arnaud MONTEBOURDE, leader incontesté dans le domaine, mais tout de même ..
a écrit le 07/04/2013 à 12:36 :
C'est logique. Comme on ne sait rien faire, on va faire payer ceux qui savent faire. C'est quand même plus facile que se mettre au niveau, non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :