La smartwatch, simple gadget ou vraie rupture ?

Entre la Galaxy Gear de Samsung, la SmartWatch de Sony et la Toq de Qualcomm, en attendant l’iWatch d’Apple et peut-être un produit signé Google, les montres intelligentes affluent sur le marché. Elles demeurent des accessoires perfectibles qui ne devraient séduire à court terme qu’une poignée de technophiles.
Delphine Cuny

4 mn

(Crédits : DR)

Qui n'a pas sa montre connectée ? Tout le monde s'y met, même les fabricants de puces, comme l'américain Qualcomm avec la Toq. Le leader mondial des smartphones Samsung peut se vanter d'avoir été (presque) le premier avec sa Galaxy Gear, dévoilée mercredi soir, grillant sur le poteau Apple dont on ignore encore la date de sortie de l'iWatch (le nom a bien été déposé ainsi que plusieurs demandes de brevets).

Le japonais Sony avait une nette longueur d'avance : il avait présenté sa SmartWatch, compatible avec les smartphones sous Android, au CES de Las Vegas en janvier 2012. De nombreuses start-ups ont aussi développé leur modèle de montres à la James Bond, de Pebble à I'm Watch en passant par TrueSmart d'Omate qui va être présentée au salon IFA de Berlin. Même si les premières tentatives de montres-téléphones remontent à la fin des années 1990, le marché en est à ses balbutiements. Le cabinet spécialisé IHS estime qu'il devrait se vendre cette année dans le monde 268.000 montres connectées… Pour le moins confidentiel ! A titre de comparaison, plus de 225 millions de smartphones ont été écoulés au cours du seul deuxième trimestre.

La Galaxy Gear « un prototype présenté comme un produit commercial »

Aux yeux de Ian Fogg, spécialiste de la mobilité chez IHS, « au vu des caractéristiques techniques, la Galaxy Gear de Samsung apparaît comme un prototype que l'on fait passer pour un produit commercial et à cause de cela, ne sera pas un succès sur le marché. » Samsung aurait-il lancé sa montre, au design qui fleure bon les montres à quartz des années 1980, trop tôt ? L'expert d'IHS lui reproche son prix élevé (299 dollars) pour un appareil « compagnon », un accessoire ne pouvant fonctionner sans smartphone, son autonomie de 25 heures qui oblige à la recharger chaque jour et surtout sa compatibilité très limitée, uniquement avec le nouveau Galaxy Note 3 et la tablette Note 10.1.

Vendue autour de 300 dollars uniquement aux Etats-Unis, la Toq de Qualcomm, qui sera compatible avec les appareils sous Android, ne sera produite qu'à quelques dizaines de milliers d'exemplaires, le but étant surtout de mettre en avant sa technologie d'écran Mirasol, qui utilise un système de réflexion de la lumière: elle se présente elle aussi comme le « second écran du smartphone. » Une erreur selon Shane Walker, autre expert d'IHS, du fait de la concurrence de nombreux autres appareils de suivi des performances (on pense aux bracelets Up de Jawbone ou Nike+ FuelBand, à la balance Withings, etc) : « pour atteindre son potentiel de marché, la montre intelligente doit fonctionner toute seule et comprendre des fonctionnalités adaptées à sa forme de bracelet », affirme-t-il.

Des « inventions de science fiction déjà anachroniques » ?

La smartwatch est-elle condamnée à rester un gadget pour technophiles avides de nouveautés, les fameux « early-adopters » qui essuient les plâtres ? « Samsung suit une stratégie produit du spaghetti sur le mur : lancer une smartwatch et voir si ça colle », ironise Sarah Rotman Epp, du cabinet Forrester Research. Finalement comme avec la Galaxy Note, sa « phablette », à mi-chemin de la tablette et du smartphone, qui a su répondre à une demande insatisfaite de plus grand écran.

A l'image des tablettes, qui n'avaient pas rencontré leur public jusqu'à la sortie de l'iPad, les montres intelligentes ne décolleront sans doute qu'au lancement de versions plus abouties sur les plans matériel et logiciel, enrichies d'applications vraiment innovantes. Le cabinet IHS prédit ainsi que les ventes devraient être multipliées par quinze en quatre ans, passant de 2,6 millions en 2014 à 39 millions d'exemplaires en 2018. Juniper Research table aussi sur 36 millions de montres connectées dans cinq ans. Cependant, l'experte de Forrester considère que « les smartwatches sont des inventions de science fiction et sont déjà des anachronismes dans le monde moderne. » Elle imagine un monde peuplé de capteurs glissés dans les lunettes, lentilles de contacts, tatouages, chaussures, vêtements, miroirs, matelas, brosses à dents, etc. De quoi être définitivement connecté 24 heures sur 24.

Delphine Cuny

4 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 22/10/2013 à 10:19
Signaler
Ce produit existe depuis... 10ans; pour une centaines d'Euros. Et, son marché n'a jamais "décollé". Peut être qu'avec les neuneus qui ont besoin que cela coûte cher, pour se donner une raison de vivre, cela marchera.

à écrit le 06/09/2013 à 20:31
Signaler
Pour repérer les "blaireaux" a ne pas inviter dans une soirée, afin que celle ci se déroule agréablement avec de véritables conversations ininterrompues. C'est quand même agréable de pouvoir parler à quelqu'un sans qu'il soit toutes les 10 secondes à...

à écrit le 06/09/2013 à 16:06
Signaler
Lire ses mails sur sa brosse à dents, il fallait y penser ! Franchement, je ne saurais pas vivre sans ça !

à écrit le 06/09/2013 à 15:29
Signaler
$300 alors qu'il y a à peine $50 de conposants !

à écrit le 06/09/2013 à 15:28
Signaler
Elle donne l'heure de 15h00 a 15h30.

à écrit le 06/09/2013 à 14:21
Signaler
Hello, Est ce que les serviheure à 14ces secrets du monde vont me suivre à la trace? il a regardé l'heure à 14h15... et puis à 16H30....Qu'est ce qu' il prépare un vendredi après midi?....hmm... au lieu des montres intelligentes, pourquoi pas les ...

à écrit le 06/09/2013 à 12:43
Signaler
Une montre à 300? + un iphonne à 600? dans la poche...les passants sont des futures sources de revenus non négligeables !

le 06/09/2013 à 14:26
Signaler
un bras = 1000e

à écrit le 06/09/2013 à 12:29
Signaler
L'histoire parfais begaille mais ne se repete jamais. L'idule qui serait la suite de l'i machine je n'y crois pas les investisseurs non plus il y a un an apple etait a 700 USD avait les 750 a portee de main aujourd'hui on est a 500 après un plus bas ...

à écrit le 06/09/2013 à 12:06
Signaler
on peut se demander si à force d'être de plus en plus connecté... on sera encore connecté à quelque chose........ et quand on voit des gens déjeuné à plusieurs.. et ne pas lâcher leur smartphone....+ regarder la montre au poignet, sans parler des lu...

le 06/09/2013 à 20:16
Signaler
Malheureusement, le savoir-vivre ne s'apprend pas dans les manuels scolaires et n'est plus transmis à la maison par les parents. Pour la plupart des utilisateurs de téléphone mobile, il ne leur viendrait pas à l'idée que parler (surtout à haute voix)...

à écrit le 06/09/2013 à 10:20
Signaler
cancer du poingnet??? ? on va pouvoir faire comme mich .. appeler kit !! tu viens me chercher kit ? oui mich j'arrive . ! ! !!

à écrit le 06/09/2013 à 10:13
Signaler
dans la presse suisse de ce matin un commentaire: depuis plus de 30 ans que les japonais: casio,sony,seiko et autres avec les chinois de Taiwan ont essayé de lancer sur les marchés mondiaux " des montres intelligents" résultats: on est resté sur les ...

le 06/09/2013 à 10:47
Signaler
Même James Bond avez essayé de la vendre....! seule la publicité fut un succès ...!

à écrit le 06/09/2013 à 9:29
Signaler
Faut aimé le paraître... ou le ridicule .. (parfois ,c'est la même chose) pour se coller ça au poignet...

le 06/09/2013 à 20:22
Signaler
Techniquement parlant, la taille ridicule de l'écran d'une montre limiterait la charge sur le réseau 4G pour faire de la visiophonie d'une qualité acceptable et cela pourrait révolutionner le secteur des télécoms. A voir si les opérateurs 4G proposer...

à écrit le 06/09/2013 à 9:14
Signaler
n'oublions pas qu'à sa première présentation, l'iphone avait aussi eu des commentaires négatifs du genre "l'autonomie est ridicule", "une decennie à chercher à rendre les tel portable les plus petits possibles, quelle regression" etc .... tout est ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.