4G : Bouygues Telecom contraint de retirer une publicité comparative

 |   |  481  mots
(Crédits : DR)
Le tribunal de commerce de Paris a demandé à Bouygues Telecom de retirer une publicité comparative sur la 4G. Une décision intervenue après une plainte d’Orange selon nos informations.

Les opérateurs télécoms ne se font habituellement pas de cadeau et encore moins dans cette bataille qui fait rage sur le front de la 4G. Bouygues Telecom a été condamné par le tribunal de commerce de Paris à retirer une publicité comparative sur le très haut débit mobile. Il s'agit d'une publicité comparant le nombre de Français couverts par les réseaux 4G des opérateurs. Bouygues Telecom affirme couvrir 63% de la population depuis le 1er octobre, soit 40 millions de Français, Orange et SFR annoncent plus de 40% pour la fin de l'année, soit 25 millions. Free Mobile déploie des antennes compatibles, son réseau 3G couvrant 50% de la population, mais il n'a pas ouvert de service commercial 4G : il était donc indiqué à zéro sur l'affiche de Bouygues Telecom.

Orange agacé par le battage de Bouygues

Mais, selon nos informations, ce n'est pas Free mais Orange qui a déposé plainte. Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, s'est agacé du battage médiatique « indécent » de son concurrent sur son avance en matière de couverture de son réseau 4G. Il a aussi attaqué au fond devant le Conseil d'Etat la décision du gendarme des télécoms, l'Arcep, d'autoriser Bouygues à réutiliser ses fréquences GSM (1800 Mhz) pour faire de la 4G. Pourtant, beau joueur, Orange reconnaît sur son site quialameileure4G.com que son rival a une couverture supérieure (2.000 villes contre 500 villes pour lui et 275 pour SFR). Or justement Orange ne conteste pas les 40 millions de Français couverts par Bouygues mais d'être placé au même niveau de couverture que SFR, un point retenu par le juge de référé. L'ordonnance, rendue vendredi à 17 heures, a donné 24 heures à Bouygues pour retirer toutes les affiches incriminées ! Et ce sous astreinte de 20.000 euros par jour, selon Le Parisien. Bouygues s'attendait à être attaqué et se tenait l'arme au pied au cas où le site Internet d'Orange ne lui reconnaisse pas le leadership de couverture.

La pub des opérateurs sous surveillance

Rappelons que ces données de couverture sont déclaratives à ce stade, l'Arcep n'ayant pas encore effectué de contrôle. Toutefois, l'Agence nationale des fréquences publie régulièrement un observatoire des déploiements permettant de voir le nombre d'antennes en service et en cours d'installation. La couverture est « le gage de réussite du lancement de la 4G » selon Martin Bouygues. Le troisième opérateur mobile espère se relancer grâce à son réseau de très haut débit mobile. Mardi, l'Arcep a de son côté rappelé à l'ordre Free au sujet d'allégations inexactes dans ses publicités pour le très haut débit fixe (fibre optique et VDSL2). Le gouvernement prépare d'ailleurs un texte clarifiant les règles en matière de communication dans les télécoms.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2013 à 11:31 :
Dans ma commune ( Saint-Mandrier 83430 ) Orange annonce une couverture a 95% , alors qu' AUCUNE antenne 4G n'a été installée ! je me retrouve donc avec une couverture de 5 ou 8 % ( grâce a une antenne d'une ville adjacente ) pourquoi ne sont ils pas condamné eux non plus ? si ils ont fait ça pour d'autre villes aussi , c'est facile d'annoncer 3000 , 5000 ou pourquoi pas 20 000 villes ...
a écrit le 05/10/2013 à 21:22 :
Les iPhone 5 achetés fin 2012 reste à la 3 G à Lille bien qu'annoncé en 4G dès le 1er octobre.
Pourquoi ?
Chez Bouygues les commerciaux bien embarrassés disent :
a) la couverture pour les iPhone 5 qui utilisent une fréquence de 1800 Mh n'est pas faite,
b) fréquence qui est perturbée par la TNT,
c) la proximité de la. Belgique ?

Conclusion La publicité et les vieux clients d' iPhone sont pris pour des cons par bouygues.
a écrit le 05/10/2013 à 17:57 :
Comme je l'ait toujours dit, il y avait moyens de baisser les tarifs par des moyens bien plus intelligents que d'introduire un 4ème opérateur, notamment par ces manipulations erreurs et turpitudes d'une ARCEP incompétentes et technocratiques, au moment nous avons besoin un opérateur puissant voilà une nouvelle injustice pour lui mettre des bâtons dans les roues....Mais laissons donc à Orange , le seul et véritable professionnel toutes ses chances pour affronter le marché européen et mondial.(il est le seul capable )
On a encore rien compris , on va jouer à la guéguerre en s'imposant des règles stupides franco-françaises que ne pénalisent que nous mêmes pendant que les autre au contraire se restructurent se concentrent .
a écrit le 05/10/2013 à 17:19 :
Retirer cette pub est très bien . . elle était basé sur des arguties marketing
Réponse de le 07/10/2013 à 9:41 :
Pourquoi ? La couverture c'est factuel. A l'heure ou il est difficile de vérifier parmi les caractéristiques et les avantages proposés par les uns ou les autres, laissons par une publicité vraie, vérifiable et vérifiée la possibilité aux consommateurs de choisir... Donnons dans le même temps la possibilité au consommateur de sanctionner l'opérateur qui ne respecte pas ses engagements contractuels.
a écrit le 05/10/2013 à 13:33 :
Le marché des télécoms reste marqué pour le groupe Bouygues par un fort recul (-15%) du chiffre d?affaires au premier semestre 2013 et comparer avec orange, vous verrez que le dinosaure va pas trop mal et que Bouygues est un nain à coté.
a écrit le 05/10/2013 à 13:09 :
Orange (anciennement France TélécoN), le dinosaure qui prend conscience qu'il est en voie d'extinction avec ses dizaines de milliers de fonctionnaires (et oui, il en reste toujours, malgré la purge).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :