Amazon pose de drôles de questions pour recruter ses employés

 |   |  402  mots
Si vous comptez postuler chez Amazon, mieux vaut bien préparer votre entretien. Car si certaines questions relèvent du grand classique, d'autres ont de quoi décontenancer.
Si vous comptez postuler chez Amazon, mieux vaut bien préparer votre entretien. Car si certaines questions relèvent du grand classique, d'autres ont de quoi décontenancer. (Crédits : dr)
Business Insider a révélé les questions les plus loufoques qui peuvent être posées lors d'un entretien d'embauche chez Amazon. Des questions pour le moins surprenantes.

Il y a quelques jours, Amazon a annoncé qu'il allait lancer une vague de recrutement aux Etats-Unis afin de faire face aux commandes pour les fêtes de fin d'année, période où le groupe réalise une grande partie de son chiffre d'affaires. Le nombre d'embauche prévu ? 70.000 travailleurs intérimaires tout de même.

"Comment résoudriez-vous les problèmes si vous veniez de Mars?"

Mais si vous comptez en être, mieux vaut plancher sur les questions qui peuvent vous être posées lors de votre entretien d'embauche, si vous arrivez jusqu'à cette étape. Car si certaines questions relèvent du grand classique, d'autres ont de quoi décontenancer :

- " Connaissez-vous notre PDG? Comment prononce-t-on son nom? "

- "Comment résoudriez-vous les problèmes si vous veniez de Mars?"

- "Quel est l'angle entre l'aiguille des heures et celles des minutes dans une même horloge?"

- "Vous êtes le groupe Amazon et Samsung vous propose 10.000 Samsung Galaxy S3 avec une réduction de 34%. Est-ce que c'est une bonne affaire ?"

- "Êtes-vous prêt à travailler debout durant dix heures, quatre jours d'affilée?"...

>> Retrouvez l'intégralité des questions sur Business Insider

"Combien de vaches compte le Canada?"

Mais Amazon n'est pas le seul groupe à poser des questions, quelques peu énigmatiques, lors d'entretiens d'embauche. Loin de là. En janvier dernier, Glassdour, un site d'emploi américain, avait ainsi publié les 25 questions les plus loufoques posées par des recruteurs aux Etats-Unis.

Chez MasterCard, on peut vous demander de dire : "Peter Pepper Picked a Pickled Pepper" et de sauter par-dessus une machine à laver en même temps. " Du côté de Google, où la culture générale semble compter, on pourra vous questionner sur le "nombre de vaches que compte le Canada?"

Un recruteur de la compagnie aérienne JetBlue pourrait lui vous demander "Combien de pièces de monnaie auriez-vous besoin pour atteindre la hauteur de l'Empire State building ?" Tandis qu'un recruteur de chez Forrester, (cabinet d'études de marché sur les technologies) est à même de vous demander si "vous deviez vous débarrasser d'un état des Etats-Unis, lequel serait-il et pourquoi ?". Quand on dit que pour trouver du travail, il n'y a pas que les diplômes et le CV qui comptent...

A lire aussi :

>> Tests de recrutement : faut-il s'y préparer et comment ?

>> Pourquoi passer par un cabinet de recrutement ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2015 à 17:54 :
N'importe quoi, il faut arrêter de fantasmer
a écrit le 08/11/2013 à 7:10 :
maintenant je travaille cher moi, la téte reposer
a écrit le 31/10/2013 à 14:47 :
Personally i feel these kinds of as the author gives significant knowing with this topic. Really great publish. I identified your web site ideal for my personalized demands
[url=http://bottes-felmini.shastadatadirector.com]sarenza[/url]
Réponse de le 08/11/2013 à 10:55 :
ici c'est un site français, donc on essaie de répondre en français et on ne fait pas comme si toute la planète parlait en anglais
a écrit le 23/10/2013 à 12:47 :
En même temps il faut bien que les RH (surtout en France) justifie leur importante improductivité :)
a écrit le 23/10/2013 à 12:10 :
et encore c'est comique , mais en france c'est pire , on vous demande votre signe astrologique , on vous demande de faire une dictée comme en CM1 , on vous demande des tas de choses qui n'ont rien a voir avec l'emploi a postuler , voir on jette votre CV a la corbeille aujourd'hui numérique .. avant dans la cheminée pour allumer le feu .. bref le chômage n'est qu'une affaire et rien de plus au détriment des gens qui veulent juste travailler , meme des cadres je l'ai vu sont passé par la case psychiatre avant d'être embauché , c'est incroyable mais en rien nouveau non helàs , le système avec tant de chômeurs et de miséreux vise a prendre sans doute le moins bête de tous en semant de vrais questions idiotes et si il joue a ce jeu .. il perd et retrouve poil emploi ..
Réponse de le 04/11/2013 à 11:08 :
Je comprends votre amertume si l'on vous a demandé de faire une dictée.
Réponse de le 27/12/2013 à 12:34 :
Bien vu !
a écrit le 23/10/2013 à 10:56 :
De toutes les personnes qui commentent ici combien ont deja passe un entretien chez Amazon ou autres ? Il serait bon de connaitre le systement en ayant tous les elements en main avant de critiquer betement. La reponse aux questions ne determinent pas votre recrutement, c'est une des questions parmis tant d'autres. Vous pouvez mal repondre a ces questions et bien vous en sortir sur d'autres entretiens ou on teste d'autres aptitudes !
Réponse de le 23/10/2013 à 14:51 :
@Arthur
On ne serait pas un peu naïf Arthur? Toutes les questions ont un intérêt, dont les réponses ne sont pas le principal. L'attitude, le comportement, les réactions face à des questions apparemment débiles les intéressent tout autant, pour déterminer entre autres votre degré final de soumission. Un moyen moderne de s'assurer des "esclaves".
Je me garderai bien de donner un conseil alors que je sais les besoins de travailler.
Cependant, si parfois c'est possible, envoyez les "ch.er". C'est bon pour la dignité, et pour certains "boulots", ça peut même devenir un atout.
a écrit le 23/10/2013 à 10:36 :
complétement crétin
a écrit le 23/10/2013 à 9:42 :
C'est amusant le chômage, il y a tellement de candidats qu'on se doit de poser des questions bizarres pour les départager, et ainsi évaluer dans les réponses le comportement de la personne, si elle va être sympa, inventive, imaginative, délirante ou froide de chez froide, fermée, juste là pour l'argent et n'ayant donc aucun intérêt.
Chez google, les employés devaient se noter eux-mêmes, et pouvaient donc se virer, il fallait donc avoir une bonne sociabilité.
a écrit le 23/10/2013 à 8:54 :
Ceux qui Pratiquent de tels test ne Méritent pas que l'on travaille pour eux, c'est a mon sens des Abrutis finis !
Réponse de le 15/11/2013 à 10:27 :
Pas sur qu'ils soient finis
a écrit le 23/10/2013 à 5:27 :
Et si sur la question du "nombre de vaches que compte le Canada?" On avait répondu : "probablement le même nombre de salarié que compte votre entreprise et vous êtes le chef du troupeau", on aurait été recruté ?
a écrit le 23/10/2013 à 4:49 :
Et donc 0 % de bonne réponse ? Ou vous ne la connaissez pas non plus ?
Réponse de le 16/12/2014 à 14:26 :
non
a écrit le 22/10/2013 à 21:09 :
Questions absurdes qui ne sont que le reflet d'une conception absurde de l'entreprise et des RH.
a écrit le 22/10/2013 à 17:47 :
quand j'était étudiant, j'ai deviné combien il y avait de lampadaires à Reims et j'ai gagné un voyage pour deux à Saint-Martin.
a écrit le 22/10/2013 à 16:58 :
"Quel est l'angle entre l'aiguille des heures et celles des minutes dans une même horloge?"

Sur le site internet d'où cet article est extrait, il s'agit d'une "analog clock", c'est-à-dire une "horloge analogique", et non pas une "même horloge". Il existe mieux que Google translate pour traduire les textes vous savez...
Réponse de le 24/10/2013 à 1:29 :
Bien dit , a moi aussi cela m'a paru complètement absurde
a écrit le 22/10/2013 à 16:44 :
irh je trouve ceci normal , lors de recrutement de bac pro electricien equipement industriel premiere question faite moi le schemas eclairage domestique type vat et vient 32, 75% d'elimine question cap electricien batiment
a écrit le 22/10/2013 à 16:29 :
Je ne suis qu'un pauvre paysan qui reçoit parfois en stage de brillants étudiants vétérinaires. Pour planter le décor, le premier jour, je leur pose toujours à la question : "8 fois 7?". 80% répondent 63 et les 20% restant 64
Réponse de le 22/10/2013 à 21:30 :
On fait un jeu? Un jeune se réchauffe en calcul mental après des mois où il n'a pas eu un seul calcul faisable à la main à faire et vous, vous apprenez à faire une page web qui trouve la meilleure solution pour les chiffres dans "les chiffres et les lettres" en moins d'une seconde? Après, vous me ferez une règle graduée qui m'indique combien de litre de fioul il me reste dans la cuve cylindrique couchée! Je dis ça, je dis rien, mais vous êtes combien à vous targuez d'être bon en calcul mental quand vous additionnez des pourcentages? Vous êtes combien à planez face à "x" quand on ne fait plus que du calcul formel (et ce même dans un tableur) ou des résolutions numériques dans la vraie vie? Pour ma part, ça ne me choque pas que quelqu'un qui passe ses journées à faire des petits calculs soient plus "frais" en calcul que moi : C'est pas ce qu'on me demande, les seuls calculs faisables à la main que j'ai à faire mon boulot d'informaticien, c'est pour des tests! Quand je suis bon en calcul en mental, c'est que je m'occupe sur facebook le soir sur des jeux! A mon goût, vous avez raté des tournants... Les calculatrices font qu'il n'est plus nécessaire d'être bon en calcul mental : Autant apprendre à fabriquer une calculatrice! Pire, les moteurs de recherche font qu'il n'est plus nécessaire de passer des heures à faire des recherches dans des bouquins quand on n'a que de vagues notions (les mots clés) : Ce n'est pas celui qui sait le plus qui prend le job, mais celui qui répond le plus vite à un plus grand nombre de problématique! Ce n'est plus celui qui sait le plus de chose par coeur, mais celui qui recherche le plus vite!
Réponse de le 22/10/2013 à 22:31 :
Il est certain que toutes nos prothèses numériques nous permettent d'éviter bien des efforts de mémorisation mais je persiste à croire qu'il y a une base - grosso-modo- ce que l'on apprend à l'école primaire sans laquelle il est impossible de se frayer un chemin dans le monde. J'utilise l'astuce sur le 8 x 7 plutôt pour leur montrer qu'ils ne maîtrisent pas des choses qu'ils croient pourtant connaitre sur le bout des doigts.
a écrit le 22/10/2013 à 15:41 :
Et, en gérant les embauches en comptant sur le hasard, ils embauchent 50 % d'incompétents chez Amazon et même probablement plus, parce que de telles méthodes doivent repousser les gens les plus compétents qui trouveront ailleurs un environnement plus sérieux.
a écrit le 22/10/2013 à 15:28 :
pour moi le but de ces questions n'est pas d'avoir une réponse exacte. Mais de tester l'adaptabilité des candidats et de voir s'ils se laissent décontenancer. Donner une réponse réfléchie n'a aucun sens. Type : "Combien de pièces de monnaie auriez-vous besoin pour atteindre la hauteur de l'Empire State building ?" il faut répondre à mon sens quelque chose dans la veine de "dans quel sens met-on les pièces?" ou encore "des pièces de quel pays" etc. visiblement ce n'est pas l'avis de tout le monde!
a écrit le 22/10/2013 à 14:59 :
Kamoulox?
a écrit le 22/10/2013 à 14:02 :
c'est mieux que de tirer au sort
a écrit le 22/10/2013 à 13:54 :
NE VOUS FAITES PAS RECRUTER !!! TRAVAILLEZ POUR VOUS ET VOUS SEREZ HEUREUX !!
a écrit le 22/10/2013 à 13:53 :
Personnellement ayant toujours postulé dans des PME, l'entretien d'embauche a toujours été : tu peux commencer demain ? Dans les grosses boites, l'ambiance perverse c'est dès le premier entretien.
a écrit le 22/10/2013 à 13:20 :
je me souviens d?être allé à entretien d'embauche dans un cabinet spécialisé (il y a 30 ans) .... y' avait un tas de questions loufoques ... n'étant pas du-tout en relation avec le travail demandé ... j'ai alerté les candidats sur ce fait ... même une personne de 50 ans était déroutée par ces dernières .... au final tout le monde à fait des cocottes en papier avec les questionnaires à la noix ... ps : je n'ai pas été embauché ! loooooooooool .... normal ... je viens de mars !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 22/10/2013 à 13:20 :
Mis à part la "question" de mastercard qui à mon avis ne vise qu'à évaluer la capacité de soumission du candidat, je les trouve toutes assez intéressantes.

La plupart nécessitent de répondre en faisant preuve d'une démarche de réflexion structurée et cohérente pour répondre à un problème nouveau et complexe.

C'est finalement, ce qu'on attend d'un employé qualifié, et c'est aussi ce qu'on apprend dans les écoles.

Réponse de le 22/10/2013 à 13:43 :
vous parlez surement de ces mêmes écoles qui formatent des automates en leur apprenant comment ils ont bien été formatés lorsqu'ils passent un entretien de débauche... oui je vois mieux de qui vous parlez !
Réponse de le 22/10/2013 à 13:50 :
Exactement, vous aurez donc tous ces classiques dans les cabinets de conseil, les banques et autres: combien de balles de tennis peut-on mettre dans un Boeing? Combien de McDo aux Etats-Unis? Combien de supermarches en France? L'idee est d'eclaircir un probleme mal pose au travers d'une demarche structuree, de faire preuve de bon sens, creer un petit modele simple et faire des hypotheses raisonnables, puis un peu de calcul mental... Il y a aussi les petits brain teasers de logique egalement (bien souvent des types avec des chapeaux noirs et blancs enfermes dans une salle qui peuvent voir les chapeaux des autres mais ne peuvent communiquer...) ou encore des "combien etes vous pret a me donner si on joue a un jeu ou je lance trois fois un de a 6 faces et ou vous pouvez decidez de repartir avec la mise indiquee a n'importe quel moment"). Bien entendu, la grande majorite des candidats sera ultra entrainee a ce genre de question, il faut donc vous y preparer aussi et en faire a la pelle... (par exemple avec les bouquins Vault guide / Heard on the street)
Réponse de le 22/10/2013 à 14:35 :
Wow t'es un pro toi...
a écrit le 22/10/2013 à 12:53 :
La culture c'est comme la confiture... et visiblement les DRHs en ont à revendre le c** sur une chaise derrière un bureau et le PC connecté internet à la recherche du mouton à 5 pattes capable de se tondre lui-même.
Réponse de le 22/10/2013 à 13:53 :
Ouais, et pour le trouver, ce mouton à 5 pattes, je propose aux DRH des techniques intéressantes : les cartes de tarot, le marc de café, Madame Irma, la numérologie ( très à la mode, la numérologie ) ou pourquoi pas le fameux " jeté de CV ": vous jetez la pile de CVs sur le sol, celui qui atteint la poubelle est sélectionné. Allez, un peu de sérieux MM de la DRH. A défaut d'être compétents, vous êtes imaginatifs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :