Spotify, au modèle économique incertain, valorisé plus de 4 milliards de dollars

 |  | 342 mots
(Crédits : <small>Spotify</small>)
Le site suédois d’écoute de musique en streaming vient de lever 250 millions de dollars auprès d’un fonds de la Silicon Valley, selon le « Wall Street Journal. » Déficitaire, le concurrent de Deezer approche les 600 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Encore une start-up européenne qui se finance sur le marché américain… Le suédois Spotify vient de lever 250 millions de dollars auprès du fonds de la Silicon Valley Technology Crossover Ventures, un tour de table le valorisant plus de 4 milliards de dollars, selon les informations du « Wall Street Journal. » C'est un milliard de plus qu'il y a un an, lorsque le site d'écoute de musique en streaming avait levé 100 millions auprès de Goldman Sachs. Spotify vaudra bientôt presque autant que la Web-radio américaine financée par la publicité Pandora, qui a deux fois plus d'utilisateurs et pèse quelque 5,2 milliards à Wall Street. Son concurrent français Deezer avait levé l'an dernier 100 millions d'euros auprès du milliardaire russo-américain Len Blavatnic, sur la base d'une valorisation estimée à l'époque de 500 millions d'euros.

Un modèle économique incertain

Le mois dernier, la rumeur avait circulé d'une entrée de Deutsche Telekom au capital du site suédois, avec lequel il a conclu un accord exclusif, selon l'hebdomadaire allemand « Manager Magazin. » Spotify, qui s'est lancé sur le marché américain dès 2011, alors que Deezer devrait s'y attaquer l'an prochain, revendique 24 millions d'utilisateurs dans 32 pays, dont 6 millions d'abonnés payants, à 10 euros par mois (des chiffres annoncés en mars dernier). La société, qui a lancé son site de streaming il y a cinq ans, a généré un chiffre d'affaires de 435 millions d'euros (585 millions de dollars) et 60 millions de pertes l'an dernier. Les sites de streaming de musique reversent jusqu'à la moitié de leurs recettes en royalties aux ayants droit et leur modèle économique reste incertain. Deezer, qui revendique 5 millions d'abonnés payants, affirme avoir été à l'équilibre l'an dernier pour un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros, attendu proche de 100 millions cette année, selon Daniel Marhely, le cofondateur du site, cité par l'AFP. Le plus petit service concurrent Rdio, lancé par deux anciens cofondateurs de Skype, vient de licencier un tiers de ses effectifs, soit 35 personnes, dans l'espoir de sortir du rouge…

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2013 à 14:58 :
Voila le genre de stupidité qui marche bien à notre époque...et le foot, avec ça on est sauvé.
Réponse de le 24/11/2013 à 4:21 :
Ecouter de la musique …une stupidité ??? Votre commentaire est vraiment mais alors vraiment complètement nul...
Réponse de le 25/11/2013 à 13:11 :
Pour écouter de la musique j'ai toujours mes disques vinyles et cd, pas nécessaire de se compliquer la vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :