Brevets : Apple et Samsung prêts à enterrer la hache de guerre ?

 |   |  387  mots
Apple et Samsung tentent une nouvelle médiation.
Apple et Samsung tentent une nouvelle médiation. (Crédits : reuters.com)
Les deux géants de l'électronique, en conflit juridique pour plusieurs questions de propriété intellectuelle, ont prévu d'entamer une médiation.

Ils se livrent une guerre féroce auprès des technophiles. Ils se sont affrontés dans les prétoires. Ils tentent une nouvelle médiation. Avant de nouvelles audiences au tribunal prévues en mars, Apple et Samsung ont entamé une procédure de règlement à l'amiable. 

Tim Cook rencontrera le patron de Samsung

A cette fin, Tim Cook, le patron d'Apple et Oh-Hyun Kwon chez Samsung devraient se rencontrer d'ici le 19 février selon un document judiciaire rendu public le 9 janvier outre-Atlantique. Ils ne pourront être accompagnés que de trois ou quatre avocats chacun précise le document. 

Déjà, "des responsables juridiques" des groupes américain et sud-coréen "se sont rencontrés en personne lundi 6 janvier 2014 pour discuter de la possibilité d'un règlement à l'amiable", indique le document. Le médiateur, dont l'identité n'est pas mentionnée dans le document, a été choisi par les deux rivaux. 

Un sujet de plaisanterie

La juge Lucy Koh, qui supervise ce conflit juridique aux Etats-Unis avait demandé à ce que les deux groupes présentent une proposition de médiation avant le nouveau procès qui doit s'ouvrir en mars. Elle n'était pas dupe cependant puisqu'elle avait écrit dans sa requête que même ses collaborateurs "s'étaient moqués" d'elle lorsqu'elle avait évoqué un accord à l'amiable. 

Ce type de règlement a déjà été tenté à plusieurs reprises entre les deux groupes qui s'accusent mutuellement de violation de brevet. Ainsi, en mai 2012, la justice américaine a organisé deux jours de négociations entre Tim Cook et le patron de Samsung à l'époque, Choi Gee-Sung. Sans résultat.  

930 millions de dollars de pénalités

Puis, en août 2012, elle avait déjà appelé les deux géants de la high tech à "ne pas laisser l'affaire aux mains des jurés" alors que les deux entreprises s'affrontaient dans l'un des plus grand procès pour violation de brevets aux Etats-Unis.  Le tribunal de San José (Californie) avait alors condamné Samsung à verser au total quelque 930 millions de dollars de pénalités.

Plus récemment, Apple est reparti à l'assaut en exigeant  l'interdiction de la vente sur le territoire américain de  smartphones et tablettes de son concurrent sud-coréen Samsung qui enfreignent ses brevets.

>> Apple repart en guerre contre Samsung aux Etats-Unis

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :