En 10 ans à la Bourse, Free a multiplié par 10 sa valeur !

Iliad la maison-mère de l'opérateur est entrée en Bourse le 30 janvier 2004. Introduite à 16,30 euros, l'action vaut 169 euros aujourd'hui et sa capitalisation dépasse 9,7 milliards d'euros. Retour sur une fulgurante success story.
Delphine Cuny
Le fondateur Xavier Niel possède 55,31% du capital et 69,58 % des droits de vote d’Iliad.
Le fondateur Xavier Niel possède 55,31% du capital et 69,58 % des droits de vote d’Iliad. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Si vous avez des actions Free vous avez tout compris ! La maison-mère du fournisseur d'accès à Internet, Iliad, est entrée en Bourse sur Euronext Paris le 30 janvier 2004 au prix de 16,30 euros, ce qui la valorisait 775 millions d'euros. Dix ans plus tard, sa valeur a plus que décuplé : elle cote 169,80 euros à la clôture de vendredi soir et sa capitalisation dépasse 9,7 milliards d'euros. C'est plus que Bouygues en totalité, y compris TF1, le BTP, Colas, l'immobilier et les télécoms. C'est aussi davantage que Alcatel-Lucent, Accor ou Alstom qui sont eux au CAC 40. Ce n'est toutefois pas le record historique d'Iliad, atteint en septembre dernier, à 186 euros (et même 188,90 euros en séance). La déclaration de guerre des prix dans le fixe par Martin Bouygues en décembre a fait nettement décroché le titre Iliad.

Changement de dimension avec l'aventure Free Mobile

L'envolée est surtout impressionnante depuis le lancement de l'activité mobile en janvier 2012, alors que l'action valait moins de 100 euros. Un véritable changement de dimension, à tous points de vue. Il y a dix ans, le chiffre d'affaires d'Iliad s'élevait à 293 millions d'euros (en 2003), dans l'Internet et la téléphonie fixe classique. Free réalise désormais un chiffre d'affaires annuel à 3,7 milliards d'euros (estimation 2013 des analystes), dont plus de 1,2 milliard dans le mobile. Xavier Niel, le fondateur et vice-président du conseil d'administration, contrôle 55,31% du capital et 69,58 % des droits de vote d'Iliad. Sa fortune personnelle s'élève donc à plus de 5,3 milliards d'euros, ce qui le classe dans les dix personnalités les plus riches de France. Il n'est pas le seul à s'être enrichi grâce à sa success story : de nombreux dirigeants, passés et actuels d'Iliad, de Michael Boukobza à Olivier Rosenfeld, Rani Assaf, Thomas Reynaud, Maxime Lombardini, etc, sont devenus multimillionnaires.

Delphine Cuny

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 03/02/2014 à 9:48
Signaler
Et si orange fermait le robinet ??? EN PLUS TOUT CECI SANS BEAUCOUP D4INVESTISSEMENT

à écrit le 02/02/2014 à 11:44
Signaler
Quel est le CA de free comparé à celui de Alstom ou Bouygues? Cette capitalisation est elle justifiée vis à vis des résultats réels de l'entreprise

à écrit le 02/02/2014 à 11:27
Signaler
Je me rappelle que dès le départ( en 2004-2005) j'étais tombé sur un breton qui m'expliquait le futur de free ne pouvait être que rose et qu'il allait se diversifier.. dans le mobile, je n'y croyais pas du tout à l'époque. Je n'ai pas été un actionna...

à écrit le 02/02/2014 à 11:06
Signaler
ET cela n'est pas fini.....

à écrit le 01/02/2014 à 16:50
Signaler
Inflation sur dix ans : 17% no comment!

le 02/02/2014 à 2:27
Signaler
Vous vous rendez compte que c'est face à plus de 1000%?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.