Les smartphones 4G et les TV 4K vont booster les ventes high tech en France

Il devrait se vendre plus de 5 millions d’appareils compatibles avec le très haut débit mobile et 200.000 téléviseurs ultra haute définition cette année, selon l’institut GfK. Le marché des objets connectés devrait générer 150 millions d’euros de chiffre d’affaires.
Delphine Cuny

4 mn

Les équipes de GfK estiment qu'il se vendra cette année 200.000 exemplaires de TV 4K ou ultra haute définition.
Les équipes de GfK estiment qu'il se vendra cette année 200.000 exemplaires de TV "4K" ou ultra haute définition. (Crédits : Reuters)

Ultra haut débit et ultra haute définition : les deux dernières tendances high tech devraient doper les ventes du secteur cette année. Selon l'institut d'études marketing GfK, le marché grand public des biens dits techniques (informatique, audio, TV, téléphonie) devrait légèrement progresser, de 0,7%, pour atteindre 15,6 milliards d'euros en 2014, essentiellement grâce aux télécoms. Un segment déjà en croissance de 28% l'an passé et qui devrait être boosté par le très haut débit mobile. Il devrait en effet se vendre 9,3 millions de smartphones 4G cette année en France, presque trois fois plus que l'an passé (3,2 millions) selon GfK, qui a présenté mercredi son bilan 2013 et ses perspectives du secteur. Pour mémoire, il y avait environ 3 millions de clients 4G actifs fin 2013 chez Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les téléphones 4G représentent déjà une vente sur 5 (sur les 15,8 millions de smartphones écoulés en 2013) et ce sera plus de la moitié cette année (53%). Les experts de GfK parient sur la vente de 18 millions d'appareils 4G l'année prochaine : 2015 pourrait être ainsi l'année de la vraie démocratisation de la 4G. 

Effet Free sur les téléphones sans subvention

Autre phénomène marquant, « deux ans après l'arrivée de Free Mobile, quasiment un téléphone sur trois est vendu nu, sans subvention », a souligné Michael Matthieu, directeur image et télécom chez GfK, selon une estimation extrapolant les données de son échantillon de la grande distribution. La part des appareils achetés sans subvention atteindrait même 87% chez les enseignes généralistes telles que Darty ou Boulanger. L'essentiel des ventes se fait sur des modèles d'entrée de gamme : près de la moitié des smartphones achetés sans subvention et sans abonnement associé le sont à un prix inférieur à 150 euros. Cependant, petit prix ne signifie pas forcément mini-format : la taille des écrans a augmenté de 10% par rapport à 2012, et s'élève à 4 pouces en moyenne (10 cm).

Des écrans de TV toujours plus grands

Du côté de la télévision aussi c'est la course à la taille d'écran. Si le marché des téléviseurs continue de reculer en volume (-15%), notamment faute de renouvellement des écrans secondaires des foyers, la tendance est meilleure en valeur, car les consommateurs achètent des écrans de plus en plus grands (34,5 pouces en moyenne, plus de 87 cm) donc plus chers : le prix moyen d'un téléviseur est de 429 euros TTC, en hausse de 2%. Les TV de plus de 46 pouces (117 cm) ont séduit 150.000 foyers. La télé connectée ou connectable représente un quart des ventes. Toujours dans le haut de gamme, il s'est écoulé 10.000 exemplaires de téléviseurs « 4K » ou ultra haute définition (environ 4.000 pixels). Des volumes certes modestes par rapport aux 5,7 millions de postes vendus mais qui ont généré à eux seuls 30 millions d'euros de chiffre d'affaires ! Ce qui fait ressortir un prix moyen très élevé de 3.000 euros le téléviseur de dernière génération. Les équipes de GfK parient qu'il se vendra 200.000 exemplaires de TV 4K cette année, les prix et les tailles d'écrans disponibles devant baisser.

Boom annoncé des ventes d'objets « intelligents »

Les objets « connectés » sont l'autre tendance émergente. Ou plus exactement « intelligents » car les analystes de GfK relèvent que la moitié des biens techniques vendus sont connectables (ordinateurs, tablettes, smartphones mais aussi matériel audio, appareils photo, imprimantes). Ces objets « smart », capables d'analyser des données et d'envoyer une alerte ou une recommandation, n'ont généré qu'un chiffre d'affaires de 64 millions d'euros, essentiellement des bracelets podomètres, des montres intelligentes, mais aussi des balances, ampoules et autres stations météo tous connectés. A l'heure où ces gadgets se multiplient, ce marché devrait exploser en France et plus que doubler en un an pour atteindre 150 millions d'euros cette année et la somme non négligeable de 400 millions d'euros dès l'année prochaine.

> voir le résumé du bilan 2013 des biens techniques de GfK Consurmer Choices 

Delphine Cuny

4 mn