Des Français ultraconnectés et gros consommateurs de vidéos

Le nombre d’internautes en France devrait approcher 59 millions dans quatre ans, selon une étude Cisco. Chacun possèdera plus de 6 appareils connectés en moyenne et près de 80% du trafic proviendra de la vidéo.
Delphine Cuny

3 mn

(Crédits : reuters.com)

Près de 60 millions d'internautes français dans quatre ans : ce serait 12 millions de plus qu'aujourd'hui. C'est l'une des prédictions du géant des routeurs Internet, Cisco, dans sa vaste étude sur le trafic et les usages. Plus de la moitié de la population mondiale, soit 3,9 milliards de personnes, naviguera sur le Web d'ici 2018 et le trafic Internet s'élèvera à plus de 132 exaoctets (132 milliards de gigaoctets) par mois, comme si 5,5 milliards de personnes visionnaient la saison 4 de "Game of Thrones" en HD en la vidéo à la demande en même temps, relève le groupe américain. Car la vidéo prendra une part de plus en plus importante dans ce trafic, y compris en France : Cisco estime que 79% de tout le trafic Internet grand public aura trait à la vidéo dans l'Hexagone, contre 67% l'an dernier.

 Un effet Netflix à venir

Déjà l'an dernier, 41 milliards de minutes de contenus vidéo, l'équivalent de 77 ans, ont circulé sur Internet chaque mois en France. D'ici à 2018, « le trafic vidéo français grand public sur Internet augmentera de 22% par an, pour atteindre 1,3 exaoctet par mois, l'équivalent de 315 millions de DVD mensuels ou de 431.220 DVD par heure » indique l'étude. Une prévision qui prend en compte l'arrivée à la rentrée de Netflix, le service de vidéo à la demande par abonnement, qui représente près de 30% du trafic aux heures de pointe aux Etats-Unis, près de deux fois plus que YouTube. Au Royaume-Uni, deux ans après son lancement, Netflix est déjà la deuxième source de trafic selon les données de Sandvine. La VOD par abonnement, qui fonctionne sur le principe de l'illimité et permet de visionner d'une traite une saison complète d'une série par exemple (« binge-watching»), entraîne naturellement une plus forte consommation que la seule VOD à l'acte proposée par les opérateurs sur leurs Box.

« La vidéo sera aussi bientôt partout dans l'entreprise, que ce soit de la consommation passive ou des appels vidéo "point-à-point" [entre deux personnes, par opposition aux visioconférences NDLR ]. Pour la nouvelle génération, la vidéo est un nouveau standard de communication. Il faut que les entreprises s'adaptent à ce besoin croissant de bande passante » fait valoir Eric Greffier, directeur Busines solutions et Expertise chez Cisco France.

Plus de six appareils communicants par personne

Gourmands de vidéos, les Français seront aussi ultraconnectés avec en moyenne 6,7 appareils connectés par personne : smartphone, tablette, ordinateur, télévision, Box, mais aussi bracelet, balance, brosse à dents ou véhicule). C'est près de trois de plus qu'en 2013, et un total de 444,6 millions d'appareils communicants en 2018 (+74%).

« Nous prévoyons 50 milliards d'objets connectés dans le monde d'ici 2018, dont la plupart sont encore à inventer » relève Eric Greffier, de Cisco.

En France, Cisco prévoit que le volume de données mobiles sera multiplié par 10 d'ici 2018, pour dépasser 163 petaoctets (millions de gigaoctets) par mois en moyenne. Le groupe américain fait même valoir que les connexions sans fil, mobile et wifi, généreront 61% du trafic global d'ici 2018, dépassant l'Internet fixe stricto sensu. Toutefois, si l'on exclut le Wifi, du domicile ou à l'extérieur, l'Internet mobile seul ne représentera encore que 12% de l'ensemble du trafic en 2019 selon l'équipementier télécom Ericsson. C'est surtout les bons vieux PC, fixes ou portables, qui verront leur part du trafic chuter : 46% en 2018 contre 63% en 2013 en France. L'explosion du nombre de nouveaux appareils mobiles va d'ailleurs poser des problèmes de compatibilité pour certains sites Web. « Il y aura 274 millions d'appareils à la norme IPv6 en France en 2018 contre 67 millions aujourd'hui. Or la plupart des entreprises travaillent toujours en IPv4 : il faut qu'elles mettent à jour maintenant l'interface de leurs services Web » met en garde Eric Greffier.

> L'étude intégrale de Cisco Visual Networking Index Global IP Traffic Forecast 2013-2018

Delphine Cuny

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 12/06/2014 à 9:44
Signaler
surprenante étude ? , si on compare avec la TV et donc les chaines payantes ..? elles représentent a peine 1 million d'abonnés .. quel triomphe .. je doute donc que les français soient si prêts que cela a débourser encore des sous dans des choses pay...

à écrit le 12/06/2014 à 8:38
Signaler
le francais est un gros consommateur de video et veut bien payer 2 euros par mois... ca va coincer quelque part...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.