Piratage de Sony : une "grave affaire de sécurité nationale" selon la Maison Blanche

Examinant "un ensemble d'options" qui devraient être "appropriées" et "proportionnelles", le gouvernement américain n'a pas attribué à la Corée du Nord l'affaire de piratage informatique massif subie en novembre par la filiale américaine de Sony.
Mercredi, Sony aannulé la sortie de L'interview qui tue!, comédie satirique sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un, après que le groupe de pirates eu menacé de s'en prendre aux salles de cinéma et aux spectateurs.
Mercredi, Sony aannulé la sortie de "L'interview qui tue!", comédie satirique sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un, après que le groupe de pirates eu menacé de s'en prendre aux salles de cinéma et aux spectateurs. (Crédits : REUTERS/Toru Hanai)

Le gouvernement américain prend très au sérieux le piratage informatique qui a frappé Sony Pictures fin novembre. Ainsi, la Maison Blanche l'a qualifié de "grave affaire de sécurité nationale", jeudi 18 décembre.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a souligné que le Conseil de sécurité nationale examinait "un ensemble d'options" qui devraient être "appropriées" et "proportionnelles". Il a fait valoir que l'objectif de ceux qui menaient ce type d'opérations était souvent "de provoquer une réponse de la part des Etats-Unis".

La Maison Blanche refuse de désigner Pyongyang

Pyongyang impliqué? Refusant de désigner le régime nord-coréen comme l'auteur de l'attaque, le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest s'est contenté d'ajouter que l'enquête du ministère de la Justice et de la police "progresse". Toutefois, une source chez Sony a indiqué à l'AFP que la police fédérale (FBI) devrait faire une annonce ultérieurement jeudi 18 décembre et qu'"il semble" que la Corée du Nord ait commandité l'attaque.

Mercredi, Sony Pictures Entertainment (SPE) a décidé d'annuler la sortie de "L'interview qui tue!", comédie satirique sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un, après que le groupe de pirates ayant revendiqué l'attaque informatique, le GOP, eu menacé de s'en prendre aux salles de cinéma et aux spectateurs, agitant le spectre du 11 septembre 2001. Une décision qui a suscité un certain scepticisme jusqu'en France. Ainsi, le député PS Jean-Jacques Urvoas, qui a remis au Président un rapport "relatif à la protection du secret des affaires", a lancé sur Europe 1, vendredi: "Si Sony recule, d'autres vont attaquer et attaqueront plus fort."

Snapchat, victime collatérale

En outre, le piratage de Sony a fait une victime collatérale: Snapchat. Les secrets de la start-up ont été révélés au grand jour. Le contenu d'échanges de mails de Michael Lynton, son PDG, ont été dévoilé. On y apprend que Snapchat a déjà réalisé plusieurs acquisitions, notamment Addlive pour 30 millions de dollars, une société qui lui permettra d'insérer une fonction de chat vidéo dans son service, ou encore le rachat pour 15 millions de dollars de Vergence Labs, concepteur de lunettes connectées donnant la possibilité de filmer à haute définition.

Michael Lynton s'est dit "dévasté". "Ce n'est pas juste que les gens arrivent à éclipser tout le dur travail que nous avons accompli."

Mis en ligne le 19/12/2014 à 10:10. Mis à jour le 19/12/2014 à 11:38.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 21/12/2014 à 9:33
Signaler
Grave affaire de sécurité nationale. .. tout est dit. Sony est donc une agence du gouvernement américain. Ce qu'il y a de bien avec les usa c'est que des informations démentielle sortent sans chichi, le plus hallucinant étant que cela n'est même p...

à écrit le 19/12/2014 à 20:56
Signaler
Que fait NSA ?

à écrit le 19/12/2014 à 20:00
Signaler
La Russie a pris un coup , l' Iran est en train de tomber comme un fruit mur et maintenant , on s' oriente sur la Corée du Nord ....on ne chome pas à la CIA .

le 19/12/2014 à 22:22
Signaler
C'est ça le gênant : une bête blessée est d'autant plus dangereuse. Les US sont donc fébriles et ont et auront des réactions de plus en plus extrêmes.

à écrit le 19/12/2014 à 19:39
Signaler
les voleurs (voir NSA.. Snowden et autres) des US, volés, se pleignent? rigolons tous en coeur.

à écrit le 19/12/2014 à 19:16
Signaler
Le FBI avait aussi quantité de preuves concernant la dangerosité de Saddam Hussein en Irak : plans, photos, fioles, etc.... On sait aujourd'hui ce qu'il en était. Conclusion, pour être crédible en politique il faut être propre.

à écrit le 19/12/2014 à 19:10
Signaler
attendez, la source, c'est bien l'agence de renseignement qui : - a bidonné le monde sur les armes de destructions massives de Sadham? - qui a installé des centres de torture dans le monde en sous-traitant ces horreurs à des entreprises privées? ...

à écrit le 19/12/2014 à 15:33
Signaler
Il est probable que ce coup d'éclat que l'on prête aux coréens du nord ne soit pas de leur fait. Je ne les défends pas mais on connaît la méthode qui consiste à mettre sur le compte d'autres ses propres crimes pour obtenir une réaction et ensuite un ...

à écrit le 19/12/2014 à 14:01
Signaler
Le policier NSA n'a rien vu venir ? Étrange !

à écrit le 19/12/2014 à 13:55
Signaler
si toutes ses attaques viennent de Corée du Nord .... ça me laisse perplexe sur capacités de ce pays dans ce domaine !?

à écrit le 19/12/2014 à 11:55
Signaler
Je rigole, Uncle Sam qui flippe car ses films de conditionnement de masse ne peuvent sortir dans les salles en temps et en heure pour asservir sa population avec des comedies niaises. Ah ah, gotcha !

à écrit le 19/12/2014 à 10:54
Signaler
"une grave affaire de sécurité nationale" bof... on aimerai que cette indignation émane d'une pratique vertueuse de la gouvernance. ce qui n'est pas le cas. quid des agissements de la NSA ?

le 19/12/2014 à 11:16
Signaler
Oui. .. non. C'est différent : la nsa-cia, c'est pour notre "bien"... Contre les méchants terroristes, quoi...

le 19/12/2014 à 12:00
Signaler
Vous avez quel age franchement....On dirait la raction d'un môme de 8 ans ignorant de la situation géo politique dans le monde aujourd'hui. Si vous êtes encore étonné par le "faites ce que je dis, pas ce que je fais", qui est la norme dans le monde, ...

le 19/12/2014 à 12:42
Signaler
de la cia, du fbi etc..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.