1,46 million de jobs dans le numérique au Royaume-Uni

 |   |  267  mots
Startups à Shoreditch, le coeur de la Tech City de Londres.
Startups à Shoreditch, le coeur de la Tech City de Londres. (Crédits : DR)
David Cameron lance ce jeudi officiellement l'initiative Tech Nation, pendant britannique de la French Tech. A cette occasion, un rapport détaille le poids de l'écosystème numérique outre-Manche, en plein essor.

Londres aime se présenter comme la capitale européenne des startups mais quel est le poids économique réel de ce secteur ? L'étude Tech Nation, dévoilée ce jeudi, en livre une radiographie. Il y aurait ainsi 1,46 million de personnes, soit 7,5% de la population active, travaillant dans le secteur du numérique.

Les taux d'emploi dans le numérique les plus élevés reviennent à Londres, Bristol & Bath, Reading et Manchester. En effet, 74% des entreprises du numérique sont installées ailleurs que dans la capitale. Et l'écosystème enregistrant la plus forte croissance depuis 2010 n'est pas Londres (qui arrive deuxième) mais Liverpool. C'est tout l'objectif de l'initiative Tech Nation, pendant britannique de la French Tech, qui vise à diffuser dans tout le pays la dynamique londonienne.

"L'économie numérique fait désormais partie intégrante de notre pays et la croissance rapide de nombreuses entreprises numériques a confirmé la place de la Grande-Bretagne comme un centre mondial d'excellence technologique" a réagi le Premier ministre David Cameron.

Il avait lui-même donné le coup d'envoi du programme Tech City à Londres à l'automne 2010.

"Le Royaume-Uni est un leader mondial de la technologie et du numérique et ce qui est réjouissant dans ce rapport Tech Nation est qu'il montre que la croissance des activités de technologie se retrouve dans tout le pays. Dans le cadre de notre plan pour une reprise vraiment nationale, nous ferons tout pour soutenir cette croissance et les différents clusters technologiques qui émergent dans toute la Grande-Bretagne" a commenté le Chancelier de l'Echiquier, George Osborne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2015 à 9:36 :
le UK a plutôt créé des jobs peu qualifiés ces 20 dernières années (FT du 19 janvier dernier). d'ou productivité inférieure de 20% à la nôtre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :