Archos reprend du poil de la bête

 |   |  435  mots
Loïc Poirier, le chef de file d'Archos, mise notamment sur l'international et les pays émergents pour poursuivre sa croissance.
Loïc Poirier, le chef de file d'Archos, mise notamment sur l'international et les pays émergents pour poursuivre sa croissance. (Crédits : DR)
Le fabricant français de smartphones, de tablettes et d'objets connectés a vu son chiffre d'affaires progresser de 20% en 2015, à près de 159 millions d'euros.

Après avoir longtemps mangé son pain noir, Archos a semble-t-il retrouvé un business model stable. La société de produits high tech, célèbre pour avoir commercialisé un baladeur mp3 doté d'un disque dur il y a 15 ans, avait en effet connu une dégringolade de son chiffre d'affaires jusqu'en 2009. Avant de se recentrer sur les smartphones, tablettes et objets connectés d'entrée et milieu de gamme, avec une production délocalisée en Chine.

Une stratégie qui semble avoir payé. Ce jeudi, la société affirme avoir réalisé un chiffre d'affaires de 158,6 millions d'euros en 2015, en hausse de 20% par rapport à l'exercice précédent.

"Nous sommes très satisfaits car nous réalisons 20% dans une industrie qui progresse peu", a déclaré à l'AFP le directeur général du groupe, Loïc Poirier. Nous devrions poursuivre sur cette tendance en 2016 et atteindre les 200 millions d'euros, ce qui nous positionnerait en tant que deuxième entreprise de taille intermédiaire en France derrière Parrot."

L'Europe a le vent en poupe

Principal marché du groupe, l'Europe a vu ses ventes progresser de 14% sur l'année pour atteindre les 114,5 millions d'euros, contre 100,2 millions sur l'exercice précédent. Dans le détail, Archos revendique la septième place européenne sur le marché des smartphones, trois ans après le lancement de son premier modèle, et la cinquième place en volume sur le continent en ce qui concerne les tablettes.

"Beaucoup de concurrents abandonnent le marché de la tablette, d'autres se montrent moins agressifs, nous regagnons donc des parts de marché. Il y a un énorme potentiel pour nous dans le futur, notamment dans l'éducation, où on attend prochainement de très importants volumes", explique Loïc Poirier.

Essor à l'international

Le segment des smartphones devrait par ailleurs profiter de contrats signés dans le marché entreprises, en particulier aux Etats-Unis avec la société Sikur pour le développement d'un smartphone sécurisé, le Granitephone. L'entreprise française entend également continuer à s'étendre à l'international, après avoir attaqué les marchés égyptien, vietnaniem ou encore nigérian en 2015.

"Nous avons déjà des contrats signés en Pologne, où nous allons ouvrir un bureau dans les tous prochains jours, nous comptons ensuite nous étendre sur l'ensemble de l'Europe de l'Est", souligne Loïc Poirier.

Pour l'exercice à venir, Archos entend poursuivre sur cette dynamique et vise les 200 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 2016. Loïc Poirier est confiant: "Le premier trimestre suit déjà une tendance très positive, nous sommes très optimistes pour la suite."

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2016 à 8:43 :
Cet entrepreneur et son équipe ont du talent. Pas facile de résister dans un tel segment. Surtout quand aucun des opérateurs téléphoniques ne distribuent ce téléphone archos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :