Billetterie : YouTube s'offre 70% du marché américain grâce à Eventbrite et Ticketmaster

 |   |  580  mots
Un an après son accord avec le leader mondial de la billetterie Ticketmaster, YouTube, filiale de Google, a annoncé vendredi 19 octobre un partenariat avec Eventbrite pour vendre des places de concert sur sa plateforme vidéo.
Un an après son accord avec le leader mondial de la billetterie Ticketmaster, YouTube, filiale de Google, a annoncé vendredi 19 octobre un partenariat avec Eventbrite pour vendre des places de concert sur sa plateforme vidéo. (Crédits : Lucy Nicholson)
Un an après son accord avec le leader mondial de la billetterie Ticketmaster, YouTube a annoncé vendredi 19 octobre un partenariat avec Eventbrite pour vendre des places de concert sur sa plateforme vidéo. La filiale de Google couvre ainsi 70% du marché américain de la billetterie. Un argument de poids pour se présenter comme un outil de promotion redoutable auprès des labels.

YouTube à la conquête de la billetterie. La plateforme vidéo de Google a annoncé, vendredi 19 octobre, un  partenariat avec Eventbrite, société de billetterie créée en 2006. Le but : permettre aux utilisateurs de YouTube d'acheter des places de concert en regardant des clips. Un bouton "Tickets" est désormais intégré sous les clips issus des chaînes officielles d'artistes sur la plateforme vidéo, affichant les prochaines dates de concert de l'artiste écouté. Les internautes seront ensuite directement redirigés vers la plateforme d'Eventbrite. Pour l'instant, cette fonction est uniquement disponible aux Etats-Unis. YouTube rejoint ainsi la cinquantaine de partenaires de distribution de la société américaine. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été communiqués.

Lire aussi : Face à Spotify et Apple Music, YouTube lance une nouvelle offre de streaming

C'est le deuxième accord du genre passé par YouTube. En novembre 2017, la filiale de Google s'était déjà alliée à Ticketmaster, leader mondial de la billetterie en ligne et filiale de Live Nation, société d'organisation et de promotion de concert. Cette dernière s'occupe de 3.200 artistes et revendique "un concert toutes les 20 minutes dans le monde". Live Nation s'occupe d'artistes comme U2, Metallica, Muse ou encore Lady Gaga.

Rattraper Spotify et Facebook

Avec ces deux partenariats, YouTube revendique couvrir "plus de 70% du marché américain de la billetterie", écrit la plateforme vidéo dans une note de blog publiée la semaine dernière. "Nous allons continuer d'ajouter des artistes et des concerts de différentes jauges aux Etats-Unis, tout en poursuivant une extension internationale." Et de poursuivre :

"Etant donné que les concerts deviennent le principal moteur des revenus pour les artistes, nous voulons aider les artistes à informer leurs fans de leurs prochains concerts et à vendre davantage de billets", assure la plateforme.

YouTube rattrape ainsi son retard sur la concurrence. Ticketmaster est partenaire de Spotify, leader mondial du streaming payant, et de Facebook depuis 2016. Eventbrite avait conclu un accord similaire avec ces deux entreprises en 2017.

Amadouer labels et artistes

Régulièrement accusé de sous-payer les artistes pour l'exploitation de leurs musiques, YouTube veut convaincre artistes et labels qu'il peut être un allié en étant un redoutable outil de promotion. La filiale de Google dispose d'une force de frappe sans commune mesure, faisant valoir 1,8 milliard d'utilisateurs connectés par mois et un milliard d'heures de vidéos visionnées chaque jour à travers le monde.

"Les artistes et les labels commencent à faire appel à des créateurs de contenus sur YouTube pour les aider à promouvoir leurs chansons et à reconnaître leur influence auprès des fans", justifiait en juin dernier Google dans une note de blog.

Après avoir visionné des vidéos YouTube, les utilisateurs seraient plus enclins à passer à la caisse. Selon un sondage Ipsos réalisé pour Google en juin, "91% des internautes visionnant de la musique sur YouTube, et ayant effectué un achat en lien avec la musique au cours de la dernière année, ont consulté une vidéo YouTube connexe avant leur achat."

YouTube tente d'améliorer ses relations avec l'industrie depuis 2016, année où la plateforme a recruté Lyor Cohen, un ancien dirigeant de Warner Music, pour s'occuper de la branche musique sur son site. Depuis, il déclare chaque année reverser un milliard de dollars à l'industrie de la musique, uniquement grâce à la publicité. A travers YouTube Music, son offre payante lancée en mai dernier, la plateforme assure également vouloir rémunérer davantage les artistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :