Centres d'appel : "3000 emplois menacés par la politique de dumping social de Drahi" (CGT)

 |   |  392  mots
L'opérateur téléphonique assure que chez SFR, le nombre d'appels passés aux call centers a diminué de 30% sur les deux dernières années, les consommateurs privilégiant selon lui les échanges en ligne et les applications dédiées via leur smartphone ou leur tablette.
L'opérateur téléphonique assure que "chez SFR, le nombre d'appels passés aux "call centers" a diminué de 30% sur les deux dernières années", les consommateurs privilégiant selon lui les échanges en ligne et les applications dédiées via leur smartphone ou leur tablette. (Crédits : AFP)
SFR a confirmé la fin prochaine des contrats avec plusieurs centres d'appel prestataires, mais pas le chiffre de 3.000 emplois menacés avancé par la CGT. Le syndicat appelle les salariés de la relation clientèle à un arrêt de travail samedi 9 avril.

Les fédérations CGT des télécommunications (FAPT) et des sociétés d'études s'inquiètent, dans un communiqué, des résiliations de contrats de l'opérateur téléphonique SFR avec plusieurs centres d'appel prestataires, estimant que "3.000 emplois" seraient menacés.

"Les premières lettres de résiliation de contrat viennent d'être envoyées au groupe Arvato et à Sitel (deux groupes de centres d'appel, NDLR), mais d'autres devraient suivre et concerner les entreprises B2S et Téléperformance, ainsi que les autres prestataires travaillant pour SFR", écrivent les fédérations CGT dans un communiqué publié vendredi soir.

"3.000 emplois" sont menacés, selon ces fédérations, qui dénoncent "la politique de dumping social imposée par Patrick Drahi", propriétaire du groupe Numéricable-SFR.

Appel à la grève samedi 9 avril

Les fédérations CGT des télécommunications (FAPT) et des sociétés d'études appellent tous les salariés de la relation clientèle avec SFR à un arrêt de travail samedi 9 avril - jour d'une mobilisation contre le projet de loi travail à l'appel de plusieurs syndicats - "pour que SFR maintienne les emplois et l'activité dans tous les lieux de travail actuels".

Interrogé samedi par l'AFP, SFR a confirmé la fin prochaine des contrats avec ces prestataires, mais pas le chiffre avancé de 3.000 emplois.

"Il ne s'agit pas d'employés de SFR mais de prestataires externes qui appartiennent à des grands groupes, travaillant évidemment avec de nombreux autres clients en France et à l'international, et qui sont informés de cette décroissance naturelle de l'activité depuis plus de deux ans", a-t-on expliqué.

L'opérateur téléphonique assure que "chez SFR, le nombre d'appels passés aux "call centers" a diminué de 30% sur les deux dernières années", les consommateurs privilégiant selon lui les échanges en ligne et les applications dédiées via leur smartphone ou leur tablette.

"Nous allons évidemment garder des centres d'appel en interne chez SFR en France pour les sujets complexes et nous renforcer sur la digitalisation", a-t-on ajouté.

Selon un proche du dossier, le contrat de SFR avec les prestataires cités arrivait à échéance en juillet 2016, mais il a été décidé de les prolonger d'un an, à juillet 2017 - il n'y a donc "en aucun cas rupture de contrat", assure-t-il.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2016 à 4:45 :
Quand t'a pris free, tu croyais que t'avais tout compris! Maintenant, t'a compris...
3.000 emplois en moins en licenciement éco.
Cela fait combien en prestation chômages et autres qui n'avaient pas besoin d’être versées et qui deviennent un coût supplémentaire pour nous tous.
Nos économies, soit disant réalisées, nous coûtent chère socialement et le mot même de qualité est aujourd'hui synonyme de médiocrité.
Depuis l'arrivé fracassante de PaPa Niel dans son palais de marbre parisien, le ménage a été fait!!! Disparition de la quasi totalité des distributeurs de proximité, et même de très grosses chaines de distributions (the phone house, tel and com, internity), fermeture de très nombreux call centers un peu partout en France.
C'est 3.000 chômeurs de plus viennent seulement gonfler le chiffre impressionnant du coût social du démantèlement de ce secteur économique, tout en accroissant les profits de ses dirigeant et administrateur et ce au mépris du respect du client, mais en "baissant" le prix de sa facture de base!!!
Je pense que nous y avons plus perdu que gagné. Privilégier le prix tout en croyant que le service et la proximité seront préservés est utopique.
Si tu paye de moins en moins, tu finira par être payé de moins en moins!!!!
A méditer...
Réponse de le 27/08/2016 à 9:16 :
Lisez l'article. Ce qui motive les réductions d'emplois ce sont les évolutions digitales. Aujourd'hui les clients gèrent eux même leur forfait et leur offre depuis internet ou leur appli mobile. Ils ont donc moins besoin de conseillers aux téléphone ou en boutique.
a écrit le 05/04/2016 à 11:02 :
Faux! Ces résiliations de contrats ne sont pas uniquement dûs à une baisse d'appels des Clients vers leur Service Client mais vise principalement une diminution de leurs coûts pour augmenter leur marge.
En effet, SFR fait traiter depuis peu et en simultané des appels vers le Service Client sur des sites au Portugal et en Outre-Mer pour exactement le même type de traitements de demandes. Que répond SFR face à cela?
a écrit le 04/04/2016 à 18:51 :
Pourquoi ne pas assumer la délocalisation ? Le fait que de faire travailler des français quand on est une entreprise française coute de l'argent ?

La digitalisation a bon dos haha. Quand 70% des 30 clients que j'ai par jour (ça fait donc 420 clients sur les 600 que j'ai par mois) ne savent même pas redémarrer leur téléphone, saisir le mot de passe de leur adresse email, LIRE leur facture, et j'en passe, elle est ou votre digitalisation ?
a écrit le 03/04/2016 à 15:41 :
Je viens de résilier tous mes contrats SFR. D'une part, parce tout est complexe chez eux (des réparations sans cesse reportées à une multitude de contrats incompréhensibles).

C'est bien veau de vouloir tout faire pour gagner de nouveaux clients. Sauf que les anciens partent les uns après les autres. Ras le bol d'être les dindons de la farce et de payer une stratégie à court terme.

Et puis, dernièrement, j'ai contacté le service technique et je suis tombée sur un gars qui mélangeait le français avec l'arabe et me tutoyais. Surprenant comme relation avec la clientèle !
a écrit le 03/04/2016 à 14:47 :
Les clients professionnels devraient passer chez Vivaction !🕳💊
a écrit le 03/04/2016 à 10:19 :
Centres d'appels au Magreb? A chaque fois que j'appelle ce n'est pas en France alors il est ou le plobleme missi?
a écrit le 02/04/2016 à 17:43 :
Pendant de temps, SFR augmentera de 2 Euros par mois les ex abonnés Numéricâble, pas pour maintenir l'emploi mais pour gaver ces actionnaires !!! Quand à la qualité de service sur SFR, c'est un nom inconnu....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :