Des actionnaires accusent Altice de les avoir trompés

 |   |  487  mots
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice (SFR).
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice (SFR). (Crédits : Reuters)
Après l’effondrement de l’action en Bourse, des actionnaires d'Altice vont déposer plainte à Paris pour "diffusion d'informations fausses ou trompeuses", a appris mercredi l'AFP auprès de leur avocat. Le géant des télécoms et des médias a de son côté dénoncé une "tentative de déstabilisation médiatique".

[Article publié à 12h57, et mis à jour à 14h01]

Ils sont très remontés. Des actionnaires d'Altice vont déposer plainte à Paris pour "diffusion d'informations fausses ou trompeuses" après l'effondrement en Bourse du titre du groupe de télécoms et de médias qui a perdu en moins d'un mois la moitié de sa valeur, a appris mercredi l'AFP auprès de leur avocat.

"Il s'agit des premières plaintes déposées dans ce dossier", a réagi Me Frédérik-Karel Canoy qui affirme "agir d'ores et déjà au nom d'une cinquantaine d'actionnaires". La société Altice de Patrick Drahi a "sur la période 2015 à 2017 minoré sa dette" et affirmé à tort "avoir un contrôle absolu sur cette dernière", estiment ces actionnaires dans leur plainte d'après une source proche du dossier.

Or, la dette du groupe atteint aujourd'hui à la suite d'"une politique d'acquisition de grande envergure (...) un niveau considérable de près de 50 milliards d'euros", "les résultats annoncés sont inférieurs aux attentes" et, à elle seule, la filiale française "SFR a perdu 1,5 million d'abonnés depuis 2014", relèvent-ils. Cette accumulation de mauvaises nouvelles a fait chuter l'action qui a perdu depuis début novembre la moitié de sa valeur à la Bourse d'Amsterdam où elle s'échange désormais autour de 8 euros.

"Cela me rappelle Jean-Marie Messier"

Altice est organisé autour de deux marchés principaux: la France, dans les télécoms avec SFR, et les médias (BFM TV, Libération, L'Express, etc...), et les Etats-Unis, où Patrick Drahi a racheté les câblo-opérateurs Suddenlink et Cablevision. "Patrick Drahi pense pouvoir sauver Altice avec de l'audace. Cela me rappelle Jean-Marie Messier qui assurait aux actionnaires en 2002 'cela va mieux que bien' alors que la dette de Vivendi atteignait 35 milliards d'euros" lors de son départ contraint en juillet 2002, a relevé Me Canoy. "L'attitude de M. Drahi est totalement irresponsable par rapport aux actionnaires", a-t-il ajouté.

Suite à l'annonce de ce dépôt de plainte, Altice a dénoncé une "manipulation" et une "tentative de déstabilisation médiatique". Altice publie ses informations financières "dans la plus grande transparence", a indiqué à l'AFP le porte-parole du groupe, Arthur Dreyfuss.

La direction du groupe de télécoms et médias a multiplié les annonces depuis début novembre pour tenter de rassurer les investisseurs. Après avoir promis de mettre un frein aux acquisitions et aux achats de contenu pour réduire la dette et lancé une réorganisation du groupe avec le retour de Patrick Drahi aux commandes au poste de président du conseil d'administration, la société Altice a assuré lundi ne préparer aucune levée de fonds. Mais ces annonces n'ont pas permis d'enrayer le recul de l'action. Ce mercredi, le titre s'affichait de nouveau en forte baisse en fin de matinée : à 12h42, il chutait de 4,09% à 7,95 euros.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2017 à 9:43 :
Vive la censure sur la tribune.fr : Message le 22/11 pour dénoncer la gestion calamiteuse des "collaborateurs" et "clients" d'Altice par Drahi et son staff de la mort et jamais publier !
Ancien collaborateur de Ma Chaîne Sport (aujourd'hui SFR Sport) je connais bien le sujet. Licencié pour ne pas avoir voulu partir au Luxembourg (fiscalité)...
a écrit le 23/11/2017 à 17:51 :
tout acheter en LBO ...on attend pour voir ...!!
a écrit le 23/11/2017 à 10:26 :
Ils on cru en Drahi, ils ont perdu c'est aussi simple que cela surtout que ce M Drahi n'en n'était pas à son coup d'essai. Les banques qui le soutiennent (encore combien de temps?) sont pieds et mains liés et espèrent récupérer leur fonds....un jour.
a écrit le 23/11/2017 à 10:23 :
Altice est synomyme de "Internet pour Tous", a la portee de tous les Francais, pas cher. C'est une benediction pour la France, il faut faire preuve de patience, ce probleme de cash-flow va se resoudre. Comme Amazon, Altice a des difficultes de croissance, mais Drahi est un visionnaire, pas un predateur !
a écrit le 22/11/2017 à 23:20 :
Trompés non, mais commu-niqués certainement. Chez le pharmacien il y a d'excellentes pommades pour cela.
a écrit le 22/11/2017 à 20:12 :
On y arrive...😁 Depuis le temps que ce naufrage était annoncé...
a écrit le 22/11/2017 à 19:50 :
C Un peu comme un militaire engagé professionnel qui porterait plainte pour coups et blessures contre La grande muette après une embuscade contre les talibans...
a écrit le 22/11/2017 à 19:24 :
Les imbéciles qui ont cru que les arbres montaient au ciel et n'ont rien retenu de J6M et Vivendi méritaient de se faire plumer ...
a écrit le 22/11/2017 à 18:28 :
Investisseurs.... ou joueur de casino? J'adore quand les médias dénonce une "tentative de déstabilisation médiatique"!
a écrit le 22/11/2017 à 14:55 :
C'est une blague, ils ont toujours eu les chiffres, Altice c'est des dettes abyssales, comment éviter la banqueroute ?
a écrit le 22/11/2017 à 14:39 :
a priori il y aurait 50 milliards de dette nette pour un ca de 6 milliards..........meme avec une marge operationnelle a 50%, on se dit qu'il y a un tres gros probleme.........apres faut regarder la liquidite bilantielle d titre, la rien n'est publie...
a écrit le 22/11/2017 à 14:30 :
il n a que des dettes a rembourser ...et les pigeons attendaient ....!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :