Le succès de l'iPad dépasse celui de l'iPhone

Apple aurait écoulé 4,5 millions d'exemplaires de sa tablette numérique au troisième trimestre. L'iPad devrait générer un chiffre d'affaires supérieur à 20 milliards de dollars l'année prochaine.
(Crédits : Reuters)

Le succès de l'iPad va nettement dépasser celui de l'iPhone lors de sa première année de commercialisation. Selon une étude de Bernstein Research, Apple a écoulé pas moins de 4,5 millions d'exemplaires de sa tablette lors du troisième trimestre clos fin septembre. En extrapolant avec les chiffres officiels d'Apple (3 millions d'unités vendus au 22 juin), ce sont plus de 8 millions d'iPad qui ont déjà trouvé acquéreur. C'est déjà bien plus que les ventes d'iPhone lors de sa première année de commercialisation en 2007, inférieures à 6 millions d'unités.

Pour Bernstein Research, le chiffre d'affaires généré par l'iPad devrait atteindre 12 milliards de dollars cette année. Et il pourrait grimper jusqu'à 20 milliards de dollars l'année prochaine, dont 9 milliards uniquement aux Etats-Unis. De quoi attirer les convoitises. Blackberry a ainsi dévoilé fin septembre son PlayBook et Microsoft pourrait présenter lundi prochain à New York les premières tablettes compatibles avec Windows 7, attendues dans les magasins pour la fin de l'année.

Le succès de l'iPad, et peut-être des tablettes concurrentes, peut également en inquiéter plus d'un. Selon cette étude, la croissance des ventes d'ordinateurs a commencé à ralentir après le lancement de la tablette d'Apple. Les"netbooks", les mini-PC portables, en sont les principales victimes. Mais au-delà, Bernstein Research estime que les ventes de télévisions et d'appareils photo numérique pourraient également être affectées.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.