Stanley Black et Decker propose 1,2 milliard de dollars pour s'offrir le suédois Niscayah

 |   |  178  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le conglomérat industriel américain Stanley Black et Decker a fait une meilleure offre que le groupe suédois Securitas pour acquérir la société de sécurité et de surveillance Niscayah.

Stanley Black & Decker a proposé de racheter la société suédoise de sécurité et de surveillance Niscayah pour 1,2 milliard de dollars, incluant la dette. Le conglomérat industriel souhaite par cette opération étoffer ses activités dans le segment de la sécurité.

Cette offre dépasse la précédente proposition de 876 millions de dollars du groupe suédois Securitas, l'ancienne maison mère de Niscayah, et représente une prime de 47% par rapport au prix de clôture de Niscayah avant l'annonce de l'offre de Securitas le 16 mai.

Stanley Black & Decker a souligné que l'acquisition de Niscayah aurait un effet positif immédiat sur le bénéfice par action, de 0,20 de dollar environ la première année puis de 0,45 dollar la troisième, hors les charges liées à l'acquisition. Ces derniers devraient atteindre 60 à 80 millions de dollars, a déclaré le groupe dans un communiqué.

Le comité indépendant du conseil d'administration de Niscayah a recommandé aux actionnaires et aux propriétaires de warrants d'accepter l'offre du groupe américain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2011 à 14:46 :
Moi, cela me fait plutôt rire (Antenne de Laon), non pas pour les salariés.
Réponse de le 30/09/2011 à 1:52 :
bien dit isa!! maintenant tu sais le pourquoi du comment..
a écrit le 09/09/2011 à 13:08 :
Ce rachat est une bonne chose pour Niscayah , étant employé sur l'antenne de Marseille , avec le temp je pense qu'on vera l'évolution .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :