Tendances 2014 : le contrôle total à distance

 |   |  603  mots
Sergueï Brin, fondateur de Google, portant les premières génération des Google Glass./ DR
Sergueï Brin, fondateur de Google, portant les premières génération des Google Glass./ DR (Crédits : <small>Reuters</small>)
La Tribune vous propose sa sélection des 14 tendances destinées à nous aider à innover encore plus en 2014. Aujourd'hui, le rêve démiurge de l'homo modernicus prend forme : de la voiture qui roule toute seule, à la domotique - avec la maison connectée et le développement de l'Internet des objets - en passant par l'arrivée des Google Glass et autres montres intelligentes (smartwatch). Mode ou mouvement de fond ?

Qui n'a jamais rêvé de vivre entouré d'objets intelligents qui réalisent les tâches quotidiennes à notre place ? Ce fantasme de science-fiction tend à devenir réalité. De la cafetière intelligente à l'aspirateur autonome, en passant par le réfrigérateur qui fait la liste des courses et prévient quand les produits atteignent la date de péremption, la maison apparaît comme le terrain de jeu privilégié des objets connectés.

Vive la domotique 2.0

Selon une étude réalisée par le cabinet Coda Stratégies, le marché de la domotique pèserait en 2013 près de 6 milliards d'euros en Europe, dont 18 % en France, soit 900 millions d'euros. La domotique ?

« La mise en relation des objets connectés de la maison pour améliorer le confort, la sécurité et gérer la consommation d'énergie », explique François-Xavier Jeuland, le président de la Fédération française de domotique. « Par exemple, les solutions domotiques permettent au thermostat de mon salon de non seulement optimiser ma consommation d'énergie, mais aussi de piloter ma chaudière et de déclencher l'ouverture des volets roulants s'il fait beau, en convergence avec mon smartphone... »

Cette tendance, encore embryonnaire, semble promise à un bel avenir. SFR, Orange et Bouygues se sont tous trois lancés sur le marché en 2013. En 2014, ils tenteront de toucher le grand public. Orange lancera pendant l'été sa « box » domotique, baptisée « Smart home ». Constituée d'un boîtier et de capteurs, elle permettra de surveiller le domicile à distance, d'être prévenu en cas de début d'incendie, de fuite d'eau, d'effraction...

D'autres opérateurs, par exemple la PME d'Indre-et-Loire Avidsen, proposent des solutions liées au chauffage ou à la gestion à distance de l'éclairage.

« Les maisons intelligentes sont dans l'air du temps et représentent un levier de croissance important dans les années à venir », affirme François-Xavier Jeuland. Cette volonté de contrôle de l'homo modernicus s'épanouit grâce à un phénomène plus vaste, l'Internet des objets.

L'ère des objets connectés

Cette tendance peut se décrire comme la nouvelle capacité des produits à envoyer et à recevoir des données par l'intermédiaire d'Internet. Le gouvernement français estime qu'une cinquantaine de milliards d'objets seront connectés à court terme, soit dix fois plus que le nombre de smartphones... L'Internet des objets ne touche pas seulement aux objets intelligents mais aussi à des biens de consommation comme les voitures. Alors que Google développe depuis 2010 sa voiture sans conducteur, Toyota proposera son véhicule à pilotage automatique en 2015, suivi par Volvo à l'horizon 2017 et Nissan en 2020. L'Internet des objets va transformer notre vie quotidienne en créant de nouveaux usages.

Annoncées comme la prochaine révolution de l'électronique grand public, les lunettes connectées de Google devraient débarquer sur le marché américain en 2014. Elles seront dotées d'une caméra, d'un appareil photo, d'un GPS, d'un accès à Internet... Un gadget parfait pour contrôler son environnement partout, tout le temps.

____

Lire aussi :

1>> LA LIBERTÉ DU NET MENACÉE ?

2>> GARE À L'E-COLÈRE DE L'E-CITOYEN !

3>> LA FIN DE LA PROPRIÉTÉ ?

4>> SUR-MESURE ET ME.COM

5>> TOUJOURS MIEUX, ET PLUS VITE

6>> ANTICIPER FACE À L'IMPRÉVISIBLE

7>> TOUT CONTRÔLER À DISTANCE

8>> ÉNERGIE : L'ÈRE DE LA SOBRIÉTÉ

9>> DES PÉTAOCTETS DE DONNÉES

10>> TRAVAILLER PLUS, OU MIEUX ?

11>> VIVRE LONGTEMPS EN BONNE SANTÉ

12>> L'ÉPOQUE DU ROBOTCÈNE

13>> VIVRE UNE VILLE CONNECTÉE

14>> DU TEMPS, POUR QUOI FAIRE ?

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2014 à 11:55 :
Pour avidsen. Ils ont un super produit la thombox ! La gestion chauffage est possible est theorie. Faudrait il encore qu ils sortent les modules chauffage, chauffe eau et bien d autre .promis depuis des mois ! Et deja payé par plusieurs condommateurs ... Ils ne seraient qu en phase de developpement ! Ca commence à faire long et en plus zero communication !
a écrit le 31/12/2013 à 12:46 :
La croissance ... de la bêtise est en marche ! Rien qu'un exemple : "Orange lancera pendant l'été sa « box » domotique, baptisée « Smart home ». Constituée d'un boîtier et de capteurs, elle permettra de surveiller le domicile à distance, d'être prévenu en cas de début d'incendie, de fuite d'eau, d'effraction...". Super, et en cas de panne d'électricité, il fait quoi le système ? L'électricité a beau être le pilier de tout le système, tout le monde s'en fout ... jusqu'au 1ier black-out qui va nous tomber sur la g... !
a écrit le 29/12/2013 à 10:24 :
gogo gagette??
Réponse de le 29/12/2013 à 18:25 :
... bip bip bip .... votre lacet est défait ... chaussure droite !
a écrit le 29/12/2013 à 10:15 :
Tendances 2014 : le contrôle total à distance... des geeks !
a écrit le 28/12/2013 à 18:03 :
Suis-je bête, en lisant le titre je pensais qu'on allait nous parler des failles qui permettent de suivre tout ce que nous faisons, disons, écoutons ou regardons à distance... Mais non il s'agit d'objets... quoique nous n'en sommes pas si loin finalement.
Réponse de le 30/12/2013 à 9:29 :
Avant de fliquer encore un peu plus tout le monde, il faut d'abord nous fourguer tout le matos adhoc. Une fois que le moindre de nos organes sera branché sur la grande soeur, ils pourront enfin mettre en oeuvre ce dont ils rêvent depuis longtemps : nous taxer pour chacun de nos gestes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :