Réalité augmentée : Microsoft à la frontière de l'Oculus et des Google Glass

 |   |  410  mots
Dans la pratique, les capacités liées aux hologrammes de ces lunettes connectées seront pleinement intégrées à Windows 10.
Dans la pratique, les capacités liées aux hologrammes de ces lunettes connectées seront pleinement intégrées à Windows 10. (Crédits : Flickr / Microsoft Sweden. CC License by.)
Pour vanter les mérites de Windows 10, la dernière version de son système d'exploitation, la firme de Redmond a présenté HoloLens, des lunettes connectées qui permettent de voir des hologrammes en surimpression de la vision réelle .

Sur le pont depuis 2012, Microsoft a enfin dévoilé ses lunettes à réalité augmentée. Lors d'un événement organisé mercredi 21 janvier à son siège, l'entreprise a présenté des lunettes permettant de visualiser en trois dimensions des objets conçus par ordinateur. Se plaçant entre les lunettes connectées discrètes façon Google Glass —qui affichent des images et information via un petit prisme —, et les modèles plus encombrants comme celui d'Oculus, racheté par Facebook, —qui propose une immersion totale dans la réalité virtuelle—, elles seront disponibles dès cet automne, d'après un responsable.

"Jusqu'à maintenant, nous nous immergeons dans le monde de la technologie. Et si nous pouvions prendre la technologie et l'immerger dans notre monde ?", a déclaré Alex Kipman, en charge du projet chez Microsoft, et qui avait travaillé auparavant sur le Kinect, un accessoire de la console Xbox qui a révolutionné le jeu vidéo en permettant d'interagir avec des mouvements de la main ou du corps. Sorti en 2008, le Kinect a été vendu à plus de 25 millions d'exemplaires.

Dans la pratique, les capacités liées aux hologrammes de ces lunettes connectées seront pleinement intégrées à Windows 10, la prochaine version du système d'exploitation mondialement connu, dévoilée hier en détails par le PDG de Microsoft, Satya Nadella.

Changer l'expérience des utilisateurs comme la souris a pu le faire

Ayant pu tester HoloLens, Jessi Hempel, journaliste du magazine spécialisé WIRED, écrit que l'appareil "amplifie les capacités spéciales introduites par le Kinect" il y a sept ans de cela.

"Après avoir exploré Mars, je ne veux pas enlever ce casque, qui m'a offert fourni un aperçu d'une panoplie d'outils rendant l'inimaginable réel."

Également enthousiasmé par cette "réjouissante expérience de réalité augmentée", James McQuivey, analyste du cabinet de rechercher Forrester, écrit dans une note de blog :

"L'impact de la souris sur le [traitement de] texte; du tactile sur la souris; de la voix, ses gestes, et maintenant ses hologrammes sur tout ce qui les a précédés, ces changements progressifs dans l'interface utilisateur conduisent toujours à l'expansion spectaculaire de la quantité de l'informatique que les gens font."

Et de conclure :

"Même si HoloLens échoue comme dispositif, l'imagerie holographique est déjà un succès. [...] D'Apple à Samsung, d'Oculus VR à Magic Leap, c'est désormais à tous les autres de répondre au pari d'ouverture de Microsoft."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :