Homme d'affaires sans iPad : attention, ringard !

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
"Vous donnez l'impression de ne pas maîtriser la technologie ou d'être dans une entreprise qui n'a pas les moyens ou qui n'est pas au top de la high tech" raconte un témoin.

L'anecdote est savoureuse, elle est comptée par un homme d'affaires européen : "désormais dans les lounge, les salons des compagnies aériennes dans les aéroports, les businessmen qui n'ont pas de tablettes n'osent plus sortir leurs ordinateurs portables de peur de paraître ringards."

En dehors de l'iPad d'Apple et dans une moindre mesure de la Galaxy de Samsung, un peu trop petite selon certains, point de salut. "Vous donnez l'impression de ne pas maîtriser la technologie ou d'être dans une entreprise qui n'a pas les moyens ou qui n'est pas au top de la high tech" ajoute encore ce témoin.

Derrière cette anecdote se cache l'un des enjeux de la guerre des tablettes et de la concurrence avec les PC, notamment les petits netbooks : séduire le monde de l'entreprise. Initialement perçu comme un produit de loisir, l'iPad tente de plus en plus les entreprises qui incitent leurs cadres à en acheter, quitte à le leur financer et à assurer son vol ou sa casse, en compensant ses limites de puissance par du " cloud computing" (informatique dans le snuages, externalisée et télécharcgeable via une application et un mot de passe) pour toutes les activités lourdes liées à la société.

Si les fabricants de tablettes réussissent leur coup, Apple et son iPad en tête, c'est à un bouleversement total du marché de l'informatique qu'il faut s'attendre dans les prochaines années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2011 à 8:56 :
Un homme d'affaires qui "a peur de faire ringard" est-il réellement un homme d'affaires ou un simple cadre supérieur sans charisme ?
a écrit le 29/01/2011 à 14:18 :
tout ce qui est intéressant sur Internet, est payant ou censuré sur IPAD !!! je vois pas l'intérêt du machin .
il existe des tablettes bien plus sympas, sur lesquelles tout est libre
Réponse de le 28/03/2011 à 15:46 :
Merci de développer "payant ou censuré".
a écrit le 29/01/2011 à 11:18 :
cloud computing traduit par informatique dans les nuages???
informatique en nuage serait plus correct (comme en réseau, en grappe, ...)
a écrit le 27/01/2011 à 19:12 :
Il n'y a pas eu plainte, un dev a affirmer que les cgu d'Apple étaient incompatibles avec l'open source.
3-4mois plus tard, Apple retire VLC. Pourquoi, mystére, si probléme il y avait, VLC aurait été supprimé beaucoup plus tôt.
a écrit le 26/01/2011 à 18:13 :
Excusez du peu, mais un type qui se sert de son iPad dans les chiottes est malade mentalement plutôt qu'au top de la high tech !!!
a écrit le 26/01/2011 à 18:11 :
Moi, grâce aux nanotechnologie, je me suis implanté dans le cerveau un processeur avec toutes fonctions (mail, tableur, allume cigare, etc...) alors les petits cadres ipad dépendants, quelle rigolade!
a écrit le 26/01/2011 à 17:11 :
Ou sont elles les jeunes pousses de la bulle internet qui en mettaient plein la vue aux clients potentiels avec des bureaux design avec plein de Mac, mais qui en réalité n'avait pas grand chose pour utiliser leurs très beaux ordinateurs très chers, c'est sur que celui qui se contentait de simples PC faisait un peu ringard a coté. Moi j'ai toujours préféré celui qui ne pratique pas le "m'as tu vu" et qui sait optimiser ses investissements quand on sait que ce type de produits est rapidement obsolète.
a écrit le 26/01/2011 à 11:58 :
Je ne vois pas la mention "publicité" ou "publi-reportage". est-ce un oubli ?
a écrit le 26/01/2011 à 11:31 :
Comem les premiers utilisateurs sont les 4-11 ans, trouve plutôt que ca fait gadget pour les hommes d'affaires
a écrit le 26/01/2011 à 11:28 :
IPad dépassé mais qui se vend encore plus que la concurence
a écrit le 26/01/2011 à 9:47 :
Pour information : les tablettes existent aussi en dehors d'Ipad. Une centaine d'entre elles ont ete exposees a Las vegas ce mois ci. La vraie question n'est pas l'Ipad, c'est la tablette. L'Ipad est deja depasse. Il faut savoir raison garder sur ce domaine. L'explosion tant attendue en fin d'annee ne s'est pas produite. Pourquoi? demandez a Orange s'ils sont contents des resultats. la reponse est non.
Réponse de le 26/01/2011 à 11:14 :
1) L'ipad n'est pas dépassé, regardez les chiffres de vente avant de raconter n'importe quoi.
2) mi avril sort l'IPad2 avec probablement l'écran retina comme sur l'iphone4, une caméra de face, des capacités de stockage doublées (même procédé que le nouvel macbook Air), un nouveau processeur le rendant encore plus rapide et un nouvel IOS, version 5 (qui accompagnera également l'iphone5 prévu en mai)
alors avant de dire que l'Ipad est dépassé, on se renseigne et on ne balance pas n'importe quoi. Les autres tablettes sont peut etre moins cher, mais Apple à une force que les autres n'ont pas: son AppStore !!! toutes les appli sont développés pour cette plateforme, car elle compte bien plus d'utilisateurs enregistrés que celle sous Android ! je suis Apple dans tous les sens, Macbook pro, iphone, ipad et suis actionnaire d'Apple (et pour rien au monde je ne retournerais sous windows, meme si on m'offrait un PC, un téléphone sous android !!!) et je vous garantie que c'est un placement certain, même à l'avenir, Apple n'a pas fini de nous éblouir avec ses brevets qu'ils viennent de déposer.

Un jour, le monde parlera uniquement en Pomme, tenez le vous pour dit...

Salutations
Réponse de le 26/01/2011 à 14:43 :
L'Apple a tellement verrouillé l'appstore et l'itunes qu'il va perdre du contenu.

A voir le problème avec la presse écrite, Apple change sa politique pour prendre à sa charge les abonnées de la presse.

Et VLC, supprimé de l'Appstore pour des raisons plutôt obscure, en dehors des video dans le format propriétaire d'Apple, point de recours.

Pour n'y a ti'il pas d'USB host ou de lecteur de carte SD sur les ipad, si ce n'est avoir le contrôle total de son contenu?

Il y a deux ans, j'aurais aimé m'acheter un iMac, maintenant avec la politique commerciale d'Apple, pour rien au monde je ne voudrais d'un seul de leur produit.

Ils sont trés bons, mais Apple ne cherche pas des clients, il cherche des adeptes.

Je me suis acheté une tablette androïd (Archos) au moins ce que j'y trouve ne passe pas par un censeur.
Réponse de le 26/01/2011 à 19:48 :
@ jeof: 1) les chiffres de vente prouvent qu'ils ont un excellent service de marketing. 2) moi j'attends la sortie du iPadcino pour les films :-)
Réponse de le 27/01/2011 à 10:11 :
@Hoch : si je suis globalement de ton avis sur la volonté d?Apple de verrouiller les « ibidules » et de rendre le client captif, je voudrais juste réagir sur ta remarque sur VLC.
Si l?application a été supprimée du store, ce n?est pas pour d?obscure raison, mais tout simplement parce que l?un des anciens développeurs du projet a porté plainte. Selon, lui, la licence utilisateur de l?appstore serait en contradiction avec la licence GPL. Mais on peut se poser la question de la bonne fois de sa plainte quand on sait que cette personne travaille aujourd?hui pour NOKIA, une des premières victimes de l?iphone.
a écrit le 26/01/2011 à 9:45 :
Le constat me paraît clair, mais .... C'est la définition de l'usage qui importe et pas l'outil si merveilleux soit-il! J'aimerai personnellement lire dans la tribune le compte rendu d'un débat pour approcher les conditions d'usage permettant à l'entreprise (si elle finance l'outil) d'en tirer le meilleur parti ; l'autre versant de l'interrogation étant la valorisation de l'usage compétent au niveau des personnes.

Pour terminer quelles précautions prendre pour limiter les fuites... Les avions, les trains ont toujours été des lieux très intéressants pour ceux qui sont capables d'écouter ...
a écrit le 26/01/2011 à 9:00 :
Il est un fait à mon avis que l Ipad est un accessoire de première utilité surtout pour une personne qui se déplace souvent
Réponse de le 12/06/2011 à 19:55 :
Je suis en désaccord, je pense que c'est un jeu pour adultes...
a écrit le 26/01/2011 à 8:26 :
je rencontre beaucoup d'entreprises et pas encore qui incite ses cadres. La plupart des iPad que je croise sont ceux acquis à des fins personnelles dont le propriétaire, souvent en déplacement, goûte la simplicité d'usage, d'accès à ses emails et trouve quelques applications pour ses besoins de communication (ex. outils de présentation).
L'offre applicative destinée à l'entreprise est encore faible, mais va croissant, tirée par les marchés US. Si le cloud est un succès, là encore peu d'entreprise bascule totalement dans le cloud et ont des usages très ciblés. Les problèmes d'accès sécurisés et le déploiement de technologies qu'ils impliquent requiert des investissement et une évolution de l'organisation des SI assez conséquent. Je doute qu'une direction recoure à de tels investissements dans le seul but d'apparaître branchée, c'est un projet de transformation plus profond de l'organisation des accès à l'information et des modes de travail plutôt.
Maintenant, dans certain milieux dont l'avant-gardisme et l'aspect branché fait parti de l'image de marque, pas de doute que les tablettes, à commencer par celle d'Apple dont le facteur forme est idéal, soient de mise.

En résumé, quand Excel/Word/Powerpoint/Outlook seront accessibles via liaison sécurisée (VPN) sur ces tablettes alors pas de doute que le monde de l'entreprise l'adopte plus largement. On parle toutefois d'un matériel assez fermé, quasiment aussi coûteux qu'un portable et plus qu'un mini-portable, dont l'autonomie est inférieure en usage professionnel et dont le confort, notamment pour la saisie, est assez limité. C'est suffisant pour des emails et l'accès au web, mais pas aussi facile de plancher sur des tableaux et des présentations pour l'heure.
A moins d'y ajouter des accessoires : clavier, disque dur externe, sortie vidéo etc... auquel cas on se retrouve avec une solution ... moins pratique qu'un mini portable et un sac rempli de ces objets et de chargeurs....
a écrit le 26/01/2011 à 8:23 :
y'en a qui ont encore de la peine à voir la réalité en face :-)
a écrit le 26/01/2011 à 7:46 :
Article ridicule... Sponsorisé par apple et écrit sur ipad ?!!!
Réponse de le 26/01/2011 à 7:52 :
Eh non, pas de sponsor, juste des témoignages réels de personnes travaillant vraiment dans le monde des affaires. Sans vouloir entrer dans le débat entre pro et anti Apple.
Réponse de le 26/01/2011 à 11:15 :
@flams: Apple ne sponsorise pas 1 cts... ils font de la pub, mais pas de sponsoring. Merci la Tribune ;)
Réponse de le 26/01/2011 à 18:53 :
@ La Tribune, vous me permettrez de douter de votre réponse. Vous êtes encore sous le coup de la com' de l'année dernière: l'ipad va sauver la presse. Dommage, mais les derniers chiffres vont en sens inverse ! Quant aux tablettes, vous débarquez, ou quoi , Ca fait des années que ça existe (y compris chez l'excellent Toshiba) ! Et le constat est: passé le mode "joujou", ça n'intéresse pas le marché ! Vous êtes juste en avance de quelques semaines/mois "possesseurs d'ipad: ringards !" !!!
Réponse de le 23/04/2011 à 17:40 :
Est-ce un publi-rédactionnel déguisé, ou la presse est-elle à la solde d'Apple ? on ne peut vraiment pas faire grand chose avec un IPad, c'est très contraignant avec ITunes, et aucune connectique. Franchement, je pense qu'un homme d'affaire / une femme d'affaire sont plus à l'aise avec un portable classique, un netbook, ou alors une tablette Archos. Tous les documents utiles peuvent y être transférés facilement et rapidement. L'Ipad, c'est le joujou que certains gardent à la maison pour épater les copains, ou un outil très pratique pour faire découvrir Internet à grand-mère, qui pourra regarder des fonds sous-marins sur Utube, ou voir un diaporama de ses petits-enfants... Mais on s'ennuie très vite avec un IPad.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :