Pour IDC, les ventes mondiales de PC vont baisser plus fortement que prévu

 |   |  295  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Selon le cabinet d'études IDC, les ventes d'ordinateurs pourraient enregistrer une baisse à deux chiffres au premier semestre, contre une baisse de 7,7% prévue initialement. Conséquence, les analystes revoient à la baisse leurs prévisions de chiffre d'affaires pour Intel, leader mondial des semiconducteurs.

Le cabinet d'études IDC révise à la baisse ses prévisions pour le marché mondial du PC. Il admet, en effet, que ce marché pourrait se contracter plus brutalement que prévu. Il y a encore quelques semaines, IDC tablait sur une baisse de 1,3% sur l'ensemble de l'année. Il pourrait porter sa prévision sur une fourchette comprise entre 1,8 et 2% d'après Loren Loverde, analyste chez IDC, qui s'est exprimé auprès de Reuters.

Pour rappel, la baisse avait été de 3,7% en 2012 avec 352 millions de PC livrés. Au dernier trimestre, les ventes avaient été particulièrement décevantes puisqu'elles ont baissé de 6,4% en pleine période de Noël, alors qu'IDC tablait sur une baisse de 4,4%.

En 2013, la chute pourrait être encore plus violente au premier semestre. IDC estime que le marché pourrait connaître un plongeon à deux chiffres sur les six premiers mois de l'année, là où il anticipait une contraction de 7,7%.

Nouvel an chinois et tablettes numériques

Pour IDC, une des explications est à mettre sur le compte du marché chinois, 20% des ventes mondiales de PC. Les livraisons de PC en Chine sont pénalisées par des coupes budgétaires. Ces restrictions ont été particulièrement marquées au mois de février en raison du nouvel an chinois. L'essor des tablettes numériques et des smartphones contribue également au recul des ventes d'ordinateurs.

Ces prévisions ont suscité des inquiétudes pour les constructeurs de PC et les fabricants d'équipements. Ainsi, les analystes ont réduit leurs prévisions pour Intel, numéro un mondial des semiconducteurs. D'après le consensus Thomson Reuters, les analystes s'attendent à une baisse de 6% de son chiffre d'affaire au premier trimestre par rapport au trimestre précédent, à 12,7 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2013 à 10:28 :
en fait ce que vous dites dans l'article a des limites quand meme , un impact fut fort aussi la crise européenne dans les pays du sud et l'impact psychologique , mais également windows8 qui fut un bide total et intégral du jamais vu depuis Millenium et Vista réunis , en prime le taux d'équipements a été bien franchis , mais bon des pc portables obsolètes , j'en connais qui ont 10 ans et tout d'origine ( sauf la batterie qui est a 99% morte ) , mais bon de là a dire obsolescence programmée non je ne franchirais pas ce pas , par contre sur les pc portables modernes le problème c'est les graveurs de DVD qui sont de piètre qualité , 2 PC portables sur 3 sont concernés , un modele externe est plus que préférable , mais de là a dire qu'un pc portable est programmé comme une imprimante ou une ampoule c'est quand meme fort , cela peut être rejoint aux windows tous les 24 mois par contre , mais la pomme a le meme système depuis 8 ans , donc c'est un choix du consommateur qui reflète aussi cette lassitude de changer de PC que de changer de windows uniquement ..
a écrit le 19/03/2013 à 15:40 :
La croissance atteint nécessairement sa limite lorsque le marché arrive à maturité (cf. taux d'équipement). De plus les grandes enseignes ne proposent plus que du matériel à l'obsolescence programmée (PC portables) au grand public. Pour ma part je continuerai à réparer ma machine fixe avec des pièces vendues au détail plutôt qu'acquérir une machine 100 % consommable. C'est à la fois écologique mais aussi économique. Il ne faut pas oublier qui paie l'enlèvement de vos ordures.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :