Bull fabriquera des supercalculteurs au Brésil

A l'occasion de la visite de François Hollande au Brésil, le groupe informatique Bull va signer une lettre d'intention en vue de fabriquer localement des supercalculateurs.
Michel Cabirol

1 mn

La France est avec les Etats-Unis, la Chine et le Japon, le seul pays à maitriser la technologie des supercalculateurs
La France est avec les Etats-Unis, la Chine et le Japon, le seul pays à maitriser la technologie des supercalculateurs (Crédits : dr)

Le groupe informatique Bull va fabriquer des supercalculateurs au Brésil. Une lettre d'intention (LoI) devrait être signée à l'occasion de la visite de François Hollande au Brésil les 12 et 13 décembre prochains. Ces discussions portant sur une production industrielle des supercalculateurs du groupe tricolore au Brésil avec des transferts de technologies, remontent à plus d'an an entre Paris et Brasilia, et avaient été révélées par le journal économique brésilien "Valor".

 La technologie des supercalculateurs n'est détenue que par très peu de pays dans le monde : outre la France, les Etats-Unis, la Chine et le Japon. Cette coopération permettra au Brésil "de faire un saut technologique de plus de 20 ans de recherche", avait alors estimé "Valor".

Signature du contrat satellite de télécoms civils et militaires

Arianespace et Thales Alenia Space vont également signer lors de cette visite un contrat estimé au total à 400 millions de dollars au Brésil pour la fourniture et le lancement d'un satellite de télécoms civils et militaires. La signature devrait intervenir le 12 décembre en présence de  la président du Brésil Dilma Rousseff et de François Hollande.

 

Michel Cabirol

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 10/12/2013 à 15:42
Signaler
Selon la presse brésilienne, Trappier sera du voyage...

à écrit le 06/12/2013 à 17:31
Signaler
Mais des supercalculateurs pourquoi faire? Hormis quelques applications bien spécifiques du genre météo (et encore), simulation nucléaire, etc... les débouchés pour de tel machine sont confidentiels. Aujourd'hui, c'est plutôt dans les fermes massives...

le 07/12/2013 à 15:10
Signaler
D'accord avec vous les super calculateurs sont des dinosaures.On a la la même, ou plus, puissance de calcul pour beucoup moins cher en faisant travailler en réseaux des milliers de Pc.

à écrit le 06/12/2013 à 14:32
Signaler
Pour clore la discussion le partenariat N'était effectivement pas avec Fujistu ( un concurrent de Bull en fait vous avez raison) mais avec NEC -un autre Japonais et ce pour les maineframe. (Gros serveurs)

à écrit le 06/12/2013 à 13:59
Signaler
les calculateurs de Fujitsu sont conçus pour partie en Finlande,chez l'ancien Nokia Data, et pour partie en Allemagne,chez l'ancien Nixdorff.

à écrit le 06/12/2013 à 10:38
Signaler
A l'époque ou je travaillais chez bull., il y a maintenant plus de 15 ans, les super calculateurs bull étaient il me semble produits sous licence japonaise (technologie fujistu). A vérifier

le 06/12/2013 à 14:01
Signaler
Les ordinateurs de Fujitsu sont conçus pour partie en Finlande, chez l'ancien Nokia-Data et pour partie en Allemagne, chez l'ancien Nixdorff-Siemens

le 06/12/2013 à 14:21
Signaler
Oui c est vrai vous avez raison merci

le 07/12/2013 à 9:58
Signaler
En fait, non, les mainframes Bull ont toujours été des produits maison, la joint venture avec NEC était sur les serveurs x86 (de 1 à 4 CPUs), considérés à l'heure actuelle comme du comodity

à écrit le 06/12/2013 à 10:18
Signaler
Voilà encore une bonne nouvelle à l'export, bien joué Bull. Par contre, je suis étonné : la France serait le seul pays européen à "maîtriser" la technologie des super calculateurs? Il s'agit pourtant d'une capacité importante, quid de l'Angleterre ...

le 06/12/2013 à 11:09
Signaler
Non,!! tous les pays assemblent leur savoir faire autour de technologies japonaises, coréennes et il y a très peu de temps chinoises dont la chine détient à ce jour la machine la plus puissante du monde en calcul multi modes.

le 07/12/2013 à 10:05
Signaler
Maîtriser la technologie des supercalculateurs signifie concevoir le serveur. Même si les composants sont "standard" (processeurs intel, mémoire samsung & cie, etc), la conception de l'architecture du serveur (design des cartes, BIOS, firmware, packa...

le 09/12/2013 à 11:02
Signaler
Je viens de voir vos réponses, merci beaucoup pour ces éclaircissements.

à écrit le 06/12/2013 à 9:44
Signaler
Helas, notre seul moyen d'obtenir Ce contrat, car en produisant en france, le coup de prod rendrait simplement le contrat "out of scope". Mais hélas on comprends pas grand chose en haut...

le 07/12/2013 à 10:07
Signaler
Non le cas du Brésil est particulier, il taxe très lourdement tout ce qui est fabriqué hors de ses frontières, c'est pour ça que Peugeot a des usines au Brésil. C'est du protectionnisme

à écrit le 06/12/2013 à 9:25
Signaler
Sacrifier l'avenir au présent en élevant un futur concurrent. Bravo !

le 08/12/2013 à 20:42
Signaler
Le cas des super calculateurs est un peu plus compliqué que cela. D'abord il n'y a pas vraiment de marché de masse, le créneau est étroit. Ensuite il faut distinguer les machines de record des machines réellement en place dans l'industrie. Les acteur...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.