Une application pour transformer un smartphone en mini labo médical

 |   |  282  mots
Copyright : James Heathers, université de Sidney
Copyright : James Heathers, université de Sidney (Crédits : James Heathers, université de Sidney)
Une équipe de chercheurs australiens a développé un procédé visant mesurer le rythme cardiaque sur un smartphone. Ce type d'applications à but " médical" tend à se développer.

 Votre c?ur bat la chamade? Il y aura bientôt une application pour le mesurer avec précision. Une équipe de chercheurs australiens de l?université de Sidney a développé un système permettant de relier un capteur à un smartphone afin d?y connecter des données sur le rythme cardiaque, via une application dédiée. Un nouvel exemple de la manière dont le secteur médical s?empare des nouvelles technologies.

Association avec une start-up

Le procédé a été présenté lors de la conférence annuelle de psychopathologie australienne fin novembre. James Heathers, son initiateur, a expliqué qu?il s?était associé avec HRV Fit, une entreprise australienne qui développe déjà des outils de mesure pour les sportifs appelé ??Ithlete?.

Il existe déjà une application censée détecter le nombre de battements cardiaque par minute. ?Cardiio" utilise quant à lui les propriétés des appareils photos numériques pour mesurer le volume de sang dans le visage des utilisateurs. A chaque battement de c?ur, le visage prendrait en effet une teinte plus foncée que les capteurs des caméras de smartphone seraient capable de détecter.

Récolter des données précises

Le nouvel outil développé par l?équipe de chercheur australien utilise de son côté un capteur fixé sur le doigt et relié au smartphone. Il vise à récolter des données plus précises afin de réaliser des études sur ?des populations plus difficiles d?accès? a indiqué son inventeur sur le site de l?université de Sidney, sans préciser s?il comptait commercialiser son capteur auprès du grand public.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :